Un déclin démographique majeur en France et dans le Monde est à prévoir si rien n’est fait.

Fin de l’humanité par le Chaos ? Peut-on l’éviter ?

 

J’ai eu beau alerté depuis mars 2021, avec d’autres, des millions de français ont reçu ce vaccin covid.

Les conséquences de ces vaccins sur la santé physique et mentale et par conséquent sur démographie sont là.

La question de la natalité se pose enfin dans quelques médias.

La question se pose car cela fait peur au système capitaliste qui n’ayant plus de main d’œuvre, ni de jeunes à venir, va perdre son pouvoir financier et même son pouvoir politique.

Il faut écouter ces deux vidéos : « va-t-on vers un baby crash ? » ou comment relancer la natalité.

https://videos.lesechos.fr/autres-videos/la-baisse-de-la-natalite-est-elle-vraiment-un-probleme/qfkr8v3

https://www.youtube.com/watch?v=v3kdjaKVUDw

La question de la natalité va évidement de pair avec la fertilité.

La réponse ne se trouvera guère dans des mesures économiques incitatives ni dans des mesures politiques, des mesurettes…

La réponse viendra d’une réflexion sociétale globale et également médicale humaniste bienveillante pour accompagner entre autres les millions de femmes et d’hommes vaccinés.

Les femmes ont eu de très graves problèmes de règles reconnus par l’ANSM.

Il convient de rappeler que les femmes représentent trois quart des personnes vaccinées. ANSM.

« Cette étude a été réalisée à partir des données du Système national des données de santé (SNDS) couplé au Système d’information vaccin Covid (VAC-SI). Elle met en évidence une augmentation de 20 % du risque de saignements menstruels abondants ayant nécessité une prise en charge à l’hôpital dans un délai de 1 à 3 mois suivant la primovaccination par vaccin à ARNm (Comirnaty ou Spikevax). En revanche, le risque n’apparaît pas augmenté au-delà de 3 mois après la primo-vaccination, ni après l’administration d’une dose de rappel. »

Mais que se passe-t-il alors après 3 mois chez les femmes ? Des problèmes de fertilité ?

https://ansm.sante.fr/actualites/nouvelles-donnees-en-faveur-dun-risque-accru-de-saignements-menstruels-abondants-apres-la-primovaccination-contre-le-covid-19

De même, les hommes ont des problèmes d’érection (difficile de s’accoupler sans érection), voir cet article du 17 janvier 2024 https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=599 mais ceci est totalement tabou tant la fierté masculine interdit d’en parler.

La plus grande question de la régulation démographique que nos dirigeants ont semble-t-il souhaitée, impulsée est : comment se passera-t-elle ?

Dans cette excellente conférence de Antoine Waechter,

https://www.youtube.com/watch?v=ZyqdvSHbGPo il parle de notre capacité à analyser le passé et à prévoir l’avenir. Il parle de l’importance que le milieu subsiste malgré la charge animale. La charge animale, nous les humains en l’occurrence, sur un territoire est une question classique dit-il.

En relatant sa vie d’enfant, il dit qu’un choix de régulation démographique consciente serait aussi en faveur d’une meilleure disponibilité et valorisation de l’enfant.

Il aborde le point crucial d’une régulation démographique par la conscience ou une régulation par la catastrophe (destruction du milieu qui fait que la population animale finit par s’effondrer, dont le tryptique est connu les épidémies, la guerre, la famine (9’12) : le chaos).

Il parle aussi des enjeux économiques et de pouvoirs en disant que les dirigeants ne pourront « plus jouer ».

Les conséquences « brutales » des vaccins covid sous tellement de considérations tendent à nous montrer que nous avançons bien plus vers une régulation par la catastrophe, tant le sujet des vaccins covid est tabou, tue par les médias, les députés et les sénateurs, par le monde médical lui-même (200 000 médecins en France).

La prise de conscience de l’ « erreur » est nécessaire et urgente.

Je sors de toute considération de jugement des dirigeants afin de pouvoir, un jour, je l’espère pouvoir discuter intelligemment.

Cela ne m’empêche pas de les bousculer, voir de les brusquer pour les réveiller.

LA MORTALITE EN FRANCE

Tout d’abord, la mortalité est toujours extrêmement élevée et supérieur à 2019, année antérieure au Covid.

Le plus inquiétant est que la mortalité touche sans aucun doute de plus en plus la population jeune 15 – 40 ans et qui était en bonne santé avant la vaccination.

Il n’y a toujours aucune donnée publique de mortalité par classe d’âge en 2022, 2023, 2024 sur les données INSEE… alors que nous en disposions sur santé publique France pour la mortalité du coronavirus…

https://www.insee.fr/fr/statistiques/8064894?sommaire=7764286#:~:text=Vous%20pouvez%20le%20d%C3%A9couvrir%20en,par%20jour%20(Graphique%202a).

En 2022, l’augmentation de mortalité par rapport à 2019 était de + 60 000 décès et de +10%.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/6206305?sommaire=4487854

En 2023, l’augmentation de mortalité par rapport à 2019 était de + 25 000 décès et de + 4%.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/6959520?sommaire=4487854

On peut avoir une idée de la morbidité imputable en partie aux vaccins covid à travers la sinistralité en terme d’arrêt de travail pour maladie et accident du travail.

Les années 2022 et 2023 sont particulièrement intéressantes comptes tenus de la grande part des jeunes et des troubles psychiques.

https://pro.apicil.com/actualites/taux-absenteisme-hausse-2022/#:~:text=Le%20taux%20d’absent%C3%A9isme%20en%20hausse%20en%202022%20en%20France,une%20hausse%20de%207%20points.

https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/vie-de-bureau/absenteisme-au-travail-des-arrets-maladie-plus-nombreux-mais-plus-courts-souligne-une-etude-e754b9c8-1677-11ee-84f1-0960f4dbada5

https://www.capital.fr/votre-carriere/arrets-de-travail-malgre-une-baisse-en-2023-labsenteisme-des-salaries-reste-eleve-1494979

LA NATALITE EN FRANCE

Elle est particulièrement touchée depuis 2022.

Il est inconcevable de ne pas pouvoir faire le lien entre la baisse de natalité et les vaccins covid comme évoqué supra.

Evidement le changement de mentalité, de choix des couples influe sur la baisse de natalité, mais il ne peut à lui seul expliquer cette chute.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/8182703?sommaire=7944361

Le plus grave comme évoqué dans cette vidéo à 2’20 est la hausse de la mortalité infantile.

« 4 décès pour mille naissance en 2024 pour 3,7 décès pour mille naissance en 2021. »

« Ce n’est pas normal que la mortalité infantile augmente dans un pays comme le nôtre »

Cela renvoie à la vaccination covid des femmes enceintes et les alertes que j’avais porté dès avril 2021 sur les décès in utéro et les malformations. Cela questionne aussi la campagne de beyfortus pour la bronchiolite. https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=582

Pour améliorer, la natalité il parle d’un congés naissance de 6 mois rémunéré.

Mais la seule manière médicale de rétablir la fertilité des femmes sera bien sur de proposer des traitements simples qui existent déjà et qui permettent d’augmenter celle-ci.

https://www.parents.fr/actualites/laspirine-augmenterait-les-chances-de-grossesse-69391#:~:text=Les%20femmes%20ayant%20pris%20une,pass%C3%A9es%20de%2046%20%C3%A0%2055%20%25.

« Du 23 mars 2016 au 30 juin 2018, 14 361 femmes ont été sélectionnées pour être incluses et 11 976 femmes âgées de 14 à 40 ans ont été assignées au hasard pour recevoir de l’aspirine à faible dose (5 990 femmes) ou un placebo (5 986 femmes). 5 780 femmes du groupe aspirine et 5 764 femmes du groupe placebo ont été évaluables pour le critère de jugement principal. Un accouchement prématuré avant 37 semaines est survenu chez 668 (11,6 %) des femmes ayant pris de l’aspirine et 754 (13,1 %) de celles ayant pris un placebo (RR 0,89 [IC à 95 % 0,81 à 0,98] , p=0.012). Chez les femmes prenant de l’aspirine, nous avons également observé des réductions significatives de la mortalité périnatale (0,86 [0,73-1,00], p=0,048), de la perte fœtale (mort du nourrisson après 16 semaines de gestation et avant 7 jours post-partum). ; 0,86 [0,74-1,00], p=0,039), accouchement prématuré (<34 semaines ; 0,75 [0,61-0,93], p=0,039), et l’incidence des femmes ayant accouché avant 34 semaines avec des troubles hypertensifs de la grossesse (0,38 [0,17-0,85], p = 0,015). Les autres événements indésirables maternels et néonatals étaient similaires entre les deux groupes. »

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31982074/

Il n’est pas toujours nécessaire de réinventer l’eau chaude !

LA SANTE MENTALE ou MALADIE MENTALE

https://www.santepubliquefrance.fr/surveillance-syndromique-sursaud-R/documents/bulletin-national/2024/sante-mentale.-point-mensuel-2-avril-2024

L’évolution de la santé mentale depuis 2021 en particulier chez les jeunes de 11 à 24 ans est catastrophique en particulier les gestes et les idées suicidaires.

Evidement, la communication de masse des médias emprunte de peur, d’angoisse de stress participe à la mauvaise santé mentale du pays.

Pour autant, là encore, on ne peut pas occulter la question de la responsabilité des vaccins covid.

L’adage « un esprit sain dans un corps sain » pourrait aisément se renverser en un esprit malsain ou malade dans un corps malsain ou malade à cause des vaccins

J’en ai fait état à l’actuel DGS Directeur général de la santé, Grégory Emery.

Voici le mail rédigé à son intention en janvier 2024 et sa réponse. Il est donc largement au courant.

De : Denis Agret <dr.agret.denis@hotmail.com>
Envoyé : dimanche 14 janvier 2024 23:17
À : LLAVADOR, Camille (DGS/CABINET) <camille.llavador@sante.gouv.fr>; DGS-DIRECTION <DGS-DIRECTION@sante.gouv.fr>; EMERY, Grégory (DGS) <gregory.emery@sante.gouv.fr>
Cc : parents & citoyens <parents.citoyens.idf@gmail.com>; jean-francois.toussaint@aphp.fr; magali.d@dbmail.com; Magali NIEDEROEST <dr.niederoest@gmail.com>; ghislaine.chatelier@yahoo.fr
Objet : RE: Urgent. Proposition d’aide et de soutien. Candidature spontanée en tant que conseiller médical

 

Cher confrère, Je reviens pour vous proposer mon soutien dans votre action, dans l’intérêt de la population. La santé mentale des français est en berne. Le constat est alarmant et gravissime. Santé publique France l’écrit : les suicides, idées

ZjQcmQRYFpfptBannerStart

[Externe]

[Attention] : Ce courriel provient de l’extérieur des ministères sociaux. Ne cliquez pas sur les liens et n’ouvrez pas les pièces jointes à moins de connaître l’expéditeur et de vous assurer que le contenu est sûr.

ZjQcmQRYFpfptBannerEnd

Cher confrère, 

 

Je reviens pour vous proposer mon soutien dans votre action, dans l’intérêt de la population. 

 

La santé mentale des français est en berne.

Le constat est alarmant et gravissime.

Santé publique France l’écrit :  les suicides, idées suicidaires, les dépressions ont été multipliées presque par 4 par rapport à 2020 particulièrement chez les 11 à 24 ans.

https://www.santepubliquefrance.fr/surveillance-syndromique-sursaud-R/documents/bulletin-national/2023/sante-mentale.-point-mensuel-5-decembre-2023

Personne ne pensera à vous dire ou vous expliquez que cela peut, en parti, avoir un lien avec les vaccins du covid et pourtant. 

Je vous laisse lire le courriel que j’ai rédigé récemment à l’intention d’une infirmière scolaire désemparée en lycée face à cette augmentation des problématiques psychiques. 

Il faut avoir le courage du constat et envisager ce lien potentiel. 

Il faut donc poser la question aux lycéens concernés si ils ont eu ces vaccins covid.

Par la suite, il y a de réelles solutions thérapeutiques afin d’éviter des drames humains et familiaux.

Il faut réagir avec sérénité et courage dans un tel moment. 

Si ma candidature en tant que conseiller médical retient votre attention, je me tiens à votre disposition. 

Cordialement 

Denis Agret

 

Mail à l’infirmière 

Chère consœur infirmière scolaire,

Je vous écris suite à notre échange professionnel. 

Je vous invite si cela peut vous aider ainsi que les enfants que vous suivez et leurs parents à faire état de ce mail qui a vocation à faire comprendre pourquoi il y a une telle augmentation des symptômes angoisse dépression suicide en France et pourquoi il est nécessaire de pouvoir dans certains cas les relier aux injections covid,  donc de poser la question sur le statut vaccinal covid aux enfants. 

En lisant le dernier rapport sur la santé mentale, vous comprendrez vite pourquoi l’hiver va être particulièrement rude dans les familles du coté des suicides…2023 est en noir ! Bien sûr, ceci n’est que la conséquence d’une politique de santé catastrophique menée depuis 2020. 

https://www.santepubliquefrance.fr/surveillance-syndromique-sursaud-R/documents/bulletin-national/2023/sante-mentale.-point-mensuel-2-octobre-2023 

C’est une question professionnelle. Il faut aller jusqu’au bout en faisant précisé dans le cadre du secret professionnel si c’est bien une vraie dose.

Toute myocardite post vaccin covid peut évoluer en insuffisance cardiaque et aussi vers de la fibrillation auriculaire, FA.

Ces maladies font que le corps et en particulier le cerveau perçoit une anomalie, un danger. 

Si on prend la FA, la tachycardie à 120 130 qui n’est pas toujours détectée en particulier ma nuit génère de la fatigue, de l’insomnie, donc de l’angoisse. 

Il en va de même pour une insuffisance cardiaque débutante non diagnostiquée qui amène un degré limitant dans monter un escalier ou avoir une performance sportive très limitée. 

Les vascularites du aux vaccins covid génèrent aussi des vascularites cérébrales avec anoxie partielle pouvant se manifester en symptômes psychiatriques. 

De plus l’hypertension artérielle qui a aussi été reconnue par l’ANSM comme signal confirmée non diagnostiquée peut avoir des conséquences cardiovasculaires et cérébrales évidentes.

Le problème de fond majeur est que très peu de médecins y compris psychiatres veulent aborder ce problème et demander des examens chez les vaccinés du type IRM cardiaque et/ou cérébrale ou scintigraphie cérébrale au diamox. 

Une fois, ces pathologies diagnostiquées, il y a évidemment des traitements qui permettent de guérir. 

Le fait que des jeunes et aussi adultes présentent des symptômes psychiatriques sans que cette hypothèse ne leur soit proposer les rend « fou » car il y a une dissonance majeure entre ceux qu’ils ressentent physiquement et des médecins qui « banalisent » en traitant simplement une angoisse ou une dépression avec des traitements conventionnels sans exploration somatique.

Je vous laisse prendre connaissance de mes articles sur les myocardites du aux vaccins covid.

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=550

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362 

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=409 

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=423 

La prévention des suicides chez les jeunes passe nécessairement par cette question sur les vaccins covid.

Dr Denis AGRET

De : EMERY, Grégory (DGS) <gregory.emery@sante.gouv.fr>
Envoyé : lundi 15 janvier 2024 07:43
À : Denis Agret <dr.agret.denis@hotmail.com>; LLAVADOR, Camille (DGS/CABINET) <camille.llavador@sante.gouv.fr>; DGS-DIRECTION <DGS-DIRECTION@sante.gouv.fr>
Objet : RE: Urgent. Proposition d’aide et de soutien. Candidature spontanée en tant que conseiller médical

Bonjour,

J’accuse bonne réception de votre message et vous en remercie.

Je n’ai actuellement pas de poste disponible à mes côtés, ma conseillère médicale étant en fonction

Je garde cette idée en tête si le besoin se présente

Bien à vous,
G

Dr Grégory EMERY

Directeur général de la santé

Là aussi, il y a des solutions médicamenteuses connues et humaines pour améliorer la santé mentale de la population.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18534556/

https://ctah.eu/espaces.php?ref=1356

 

CONCLUSION

En conclusion, un déclin démographique majeur en France est en cours de manière évidente.

Il est tout aussi évident que ce déclin démographique touche le monde entier.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2073314/fecondite-enfants-natalite-population-baisse

« Selon les prévisions des chercheurs de l’IHME, publiées dans The Lancet (Nouvelle fenêtre), dès 2050, les trois quarts des pays du monde n’auront plus des taux de fécondité assez élevés pour maintenir leur population. En 2100, c’est presque la totalité des pays, soit 97 % d’entre eux, qui seront arrivés à ce point. »

Ce déclin démographique pourrait s’aggraver de manière très préoccupante tant que les conséquences des vaccins covid ne sont pas reconnues officiellement que ce soit sur la mortalité, la morbidité, la natalité, la santé mentale en particulier des populations jeunes de 15 à 40 ans.

Les conséquences des vaccins doivent être dépistées et traitées afin de prévenir encore la mortalité et la morbidité cardiovasculaire à venir, voir cet article : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=550

La catégorie d’âge des moins de 40 ans constitue le tissu économique actif et permettant le renouvellement de la population.

Les politiques d’immigration (temps d’adaptation, barrière de la langue, accès au logement et au travail…) ne pourront que très difficilement combler le déficit des populations jeunes particulièrement chez les moins de 15 ans où la pyramide des âges est particulièrement creusée.

Il est donc important de voir comment rétablir une fertilité et donc une natalité plus ou moins maitrisée.

Le risque d’un déclin majeur de la population jeune amène une perte de main d’œuvre pour produire, entretenir et cultiver.

Imaginez qu’il n’y ait plus assez de personnes pour entretenir les camions, les trains de marchandises ou les tracteurs et qu’il n’y ait plus assez d’hommes et de femmes dans les champs, alors la famine peut survenir très rapidement.

Ce ne sont pas les quelques stocks de vos supermarchés ou que vous aurez fait égoïstement dans vos placards qui nous permettrons de tenir durablement.

Alors, j’en appelle encore aux dirigeants responsables de notre pays, le gouvernement actuel Mr Emmanuel Macron et à ses ministres mais aussi à toute la communauté médicale, les ministres de la santé qui se sont succédés depuis 2021, les présidents du conseil de l’ordre des médecins, les responsables de l’INSEE, de l’ANSM, d’EpiPHARE, de l’ATIH de bien vouloir produire les données relatives à la morbi mortalité sur les années 2022 et 2023 et pour les tranches d’âge jeune.

J’en appelle à une réunion de discussion dans l’intérêt de tous.

Enfin, il est nécessaire d’avoir une politique d’aveu et de réparation des conséquences désastreuses au risque si le déni persiste de plonger notre société dans une régulation par la catastrophe ou le chaos.

Je pense que personne n’aurait à y gagner…

Cet extrait du film Civil War est extrêmement emblématique. Je vous invite à aller le voir.

https://www.youtube.com/watch?v=aDyQxtg0V2w

Cet article a pour intention de tendre vers une Paix civile et non vers une guerre civile.

https://fr.vikidia.org/wiki/Guerre_civile#:~:text=Une%20guerre%20civile%20est%20une,la%20population%20de%20ce%20pays.

Il y a déjà eu bien assez de guerre dans le passé alors à quoi bon reproduire la souffrance ?

Je termine cet article alors que la guerre civile prend tout son essor en Nouvelle Calédonie et où les vivres commencent à manquer.

https://www.bfmtv.com/police-justice/nouvelle-caledonie-reunion-guyane-martinique-et-guadeloupe-demandent-le-retrait-immediat-de-la-reforme-du-corps-electoral_AN-202405190268.html

Cet article de Bfm où les présidents des 4 régions d’outre-mer font un appel au calme est le seul valable.

La politique de va-t-en guerre de Mr Macron est dangereuse.

L’insécurité est totale.

Les prisons ont des failles majeures.

Il ne manque plus grand chose pour qu’une d’entre elle voir plusieurs prisons ne finissent par s’évader totalement.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/helicoptere-lance-roquette-fax-les-evasions-de-prison-les-plus-spectaculaires-en-corse-2969972.html

L’exemple de Mohamed Amra ou de cette gardienne de prison laisse à penser que tout est possible pour que des centaines de prisonniers puissent s’évader.

Il n’y a qu’à voir le film Borgo.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/baiser-de-la-mort-matonne-complice-et-ecoutes-accablantes-la-vendetta-des-heritiers-de-la-brise-de-mer-devant-la-justice-20240505

https://www.youtube.com/watch?v=bVd_eHaNOWs

Enfin, il est évident que l’Etat a peur et se sert de la force publique (CRS, Policiers, Gendarmes) pour l’utilité particulière de ceux à qui elle est confiée.

Je les comprends, ils ont peur…

« Article 12. – La garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux à qui elle est confiée. »

https://www.elysee.fr/la-presidence/la-declaration-des-droits-de-l-homme-et-du-citoyen#:~:text=%C3%80%20travers%20son%20pr%C3%A9ambule%20et,de%20la%20s%C3%A9paration%20des%20pouvoirs.

Mr Emmanuel Macron, Messieurs les ministres, les Députés, les Sénateurs, je suis à votre disposition si vous souhaitez rétablir l’ordre public et la Paix dans notre pays.

Vous avez dit baisse de la natalité ?

Voilà pourquoi il est fondamental de parler des troubles érectiles post vaccins covid !

#ouestmonerection #vaccin #covid

Vous avez dit baisse de la natalité ?

Voilà pourquoi il est fondamental de parler des troubles érectiles post vaccins covid !

#ouestmonerection #vaccin #covid

16/01/2024

« Quand je pense à Fernande, je bande, je bande..

Et quand je pense aux vaccins covid, papa, là je ne bande plus ! »

https://www.youtube.com/watch?v=maC8NyP5avA

Je commence cet article ainsi tellement ce sujet est triste, il faut un peu en rire pour se remonter le moral.

Il y a eu un vrai « succès » du #ouestmoncycle grâce à Mélodie Feron

https://www.dailymotion.com/video/x8gchqu https://x.com/ouestmoncycle/status/1557452187164344321?s=20

et toutes les femmes qui ont pris le temps de déclarer leurs effets secondaires sur le site de l’ANSM, qui ont eu ce courage. Cela a permis une reconnaissance officielle des troubles menstruels et d’en parler publiquement.

Ces vaccins ont eu des conséquences sur la fertilité des femmes et leur santé mentale. Les troubles menstruels ont été reconnus par l’ANSM comme signal confirmé.

Les signaux confirmés par l’ANSM sont

• Hypertension artérielle (rapport 4)

• Myocardite / péricardite (focus 1)

• Saignements menstruels importants (communication PRAC

https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins

Une indemnisation est alors rendue possible.

https://www.oniam.fr/accidents-medicaux-indemnis%C3%A9s/vaccination-contre-la-covid-19

Mardi 16 janvier 2024, un podcast sur France Inter traitait de la diminution de natalité de 7% en 2023.

https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-du-mardi-16-janvier-2024-9794764

Il n’est nullement évoqué les problèmes d’infertilité féminine post vaccination dans ce podcast, encore moins celui des hommes.

J’en viens donc aux problèmes érectiles des hommes après vaccination Covid.

J’ai été témoin en privé de nombreux témoignages de priapisme : érection ou « bandaison » qui dure plusieurs heures après vaccination et aussi d’impuissance.

Aujourd’hui, c’est grâce à la déclaration récente (01/2024) ANSM extrêmement courageuse d’un homme anonyme Mr X qui n’arrive plus à avoir d’érection depuis sa vaccination Moderna Spikevax que je rédige cet article.

https://signalement.social-sante.gouv.fr/espace-declaration/guidage?profil=USAGER

J’ai beaucoup parlé des #myocardites dues aux vaccins Covid.

Les effets indésirables sont probablement dus à des #vascularites : inflammation des vaisseaux due aux protéines spike.

Cette inflammation conduit à un manque d’oxygène des tissus, à des réactions inflammatoires, à des thromboses microscopiques ou macroscopiques.

Les vascularites sont probablement la cause des myocardites et d’un grand nombre de lésions vasculaires.

Les vascularites post-vaccination sont largement décrites dans les publications et les médias (voir les liens ci-dessous).

Elles ne sont sans doute pas encore assez documentées.

https://www.midilibre.fr/2022/04/16/vaccin-moderna-que-sont-les-vascularites-ces-complications-meritant-expertise-particuliere-selon-lansm-10240575.php

https://health-data-hub.fr/projets/vascularite-iga-induite-par-la-covid-19-ou-la-vaccination-covid-19

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC9212468/

 

Alors pourquoi est-il fondamental de parler des troubles érectiles post vaccins covid ?

Tout d’abord, le fait de ne pas pouvoir « bander » pour un homme est un tabou évident, une honte dont il aura du mal à parler à ses amis ou amies.

Ceci participe évidemment à l’isolement social des hommes concernés, à des troubles dépressifs pouvant conduire au suicide.

Le fait d’en parler devrait permettre de diminuer les syndromes dépressifs et les suicides voire les séparations… Les victimes pourraient se sentir mieux reconnues.

Le fait de déclarer les troubles érectiles ; impuissance, priapisme… soit personnellement soit par son médecin, permettra à la pharmacovigilance, si le nombre de déclarations devenait important de retenir ces conséquences comme étant un signal confirmé donc en lien avec les vaccins covid.

La déclaration via le lien ci-dessous peut être faite même plusieurs mois ou années suivant l’injection.

La déclaration de Mr X a été faite en janvier 2024 alors que sa dernière injection remontait à août 2021.

https://signalement.social-sante.gouv.fr/espace-declaration/guidage?profil=USAGER

Le fait d’être reconnu victime de ces vaccins permettra d’accompagner les patients.

Cela ouvrirait la possibilité d’envisager des solutions de traitement et de rétablissement de la fonction érectile et également pour ceux qui le souhaiteraient d’avoir un enfant.

De plus, la reconnaissance des conséquences de ces vaccins permet aussi l’indemnisation financière du préjudice subi, entre autre par la voie de l’ONIAM ou de procédure civile et pénale.

Les montants moyens d’indemnisation ONIAM sont de l’ordre de 105 000€ par préjudice reconnu.

https://www.oniam.fr/accidents-medicaux-indemnis%C3%A9s/vaccination-contre-la-covid-19

https://www.radiofrance.fr/franceinter/covid-72-personnes-ayant-eu-des-effets-secondaires-apres-le-vaccin-ont-ete-indemnisees-2003376

Suite à la déclaration ANSM de Mr X, vous pouvez lire la réponse du médecin praticien hospitalier de pharmacovigilance ci-dessous qui déclare « la chronologie de survenue et la sémiologie (description clinique) restent compatibles avec une responsabilité de la vaccination. Le lien avec la vaccination ne peut être exclu »

https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins


Ceci peut donc vous inciter, si vous êtes concernés par de tels problèmes, à déclarer sur l’ANSM et à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant.

Voici quelques mots du témoignage en privé de cet homme blessé :

« J’ai reçu ma 2ème dose de Moderna Spikevax en août 2021.
Après mon voyage où tout allait bien au niveau sexuel, j’ai commencé à ressentir comme des nodules sur certaines parties de mon pénis. Je n’avais plus d’érection.

J’ai consulté et on m’a prescrit un traitement de cialis.

Je n’ose pas trop le prendre car je fais de l’hypertension traitée. J’ai eu des poussées hypertensives à 19/12.

Fin 2022, j’ai eu des vertiges assez violents J’ai été traité avec des séances de rééducations vestibulaires mais j’ai toujours des acouphènes. »

Ce patient a bénéficié d’une IRM et d’une échographie de la verge.

Il est noté une possible maladie de Lapeyronie.

Or, il y a des cas cliniques de maladie de Lapeyronie en lien avec le coronavirus et avec les vaccins covid.

L’injection du vaccin covid et donc de la protéine spike pourrait par un mécanisme inflammatoire être responsable de cette maladie qui n’existait pas avant le vaccin : « Le coronavirus … peut affecter plusieurs organes de façon directe… par l’induction d’un état pro-inflammatoire sévère, appelé tempête cytokinique » (voir lien ci-dessous).

https://www.louvainmedical.be/fr/article/pathologies-urologiques-induites-par-linfection-covid-19-une-revue-de-la-litterature-partir

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36922696/

Une étude publiée en novembre 2022 intitulée La vaccination contre la COVID-19 n’est pas associée à un risque accru de dysfonction érectile ci-dessous tend à rejeter le lien entre vaccins covid et les troubles érectiles. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36073235/

Pour autant, il est important d’y apporter un regard critique.

En effet, cette étude a été menée sur une période extrêmement courte du 26 août au 2 septembre 2021 « between August 26 and September 2, 2021 » et sur un effectif très faible : 1 000 hommes « 1000 males over the age of 18 » .

De plus, la différence entre les deux groupes n’est pas significative : (p = 0.195) et ne peut donc exclure la relation vaccin – troubles érectiles.

Dans le groupe vacciné, l’étude met en évidence le lien entre les troubles érectiles et la vaccination.

« Among vaccinated men, the median IIEF-5 (Indice international de la fonction erectile) score was 20 [16-24] compared to 22 [17.5-25] in the unvaccinated group (p = 0.195) “

Cette étude nécessiterait d’être refaite sur une période de juillet 2021 à décembre 2023 avec un effectif bien plus important.

Enfin, je déconseille aux hommes ayant été vaccinés contre le covid et présentant des troubles érectiles de prendre des médicaments pour la dysfonction érectile type Cialis ou Viagra étant donné que ces traitements majorent les risques cardiovasculaires, risques déjà majorés par les myocardites vaccinales : infarctus du myocarde, AVC, décès…

Comme le précise le Vidal pour le cialis, lien ci-dessous.

Atteintes cardiovasculaires :

Des événements cardiovasculaires graves, tels qu’infarctus du myocarde, mort subite d’origine cardiaque, angor instable, arythmie ventriculaire, accidents ischémiques cérébraux et accidents ischémiques transitoires, douleur thoracique, palpitations et tachycardie ont été rapportés après la commercialisation et/ou lors des essais cliniques.

https://www.vidal.fr/medicaments/cialis-5-mg-cp-pellic-80823.html#:~:text=Cialis%202%2C5%20mg%2C%205,traitement%20de%20la%20dysfonction%20%C3%A9rectile.

Il est donc indispensable si vous êtes concernés par des troubles érectiles, impuissance, priapisme ou suspicion de maladie de Lapeyronie survenue après vaccination covid que vous signalez cela sur le site en lien ci-dessous.

https://signalement.social-sante.gouv.fr/espace-declaration/guidage?profil=USAGER

« Et je vais mettre un point final à ce champ salutaire, en suggérant aux solitaires ayant perdus la bandaison, d’en faire une hymne nationale » ou un message viral : #ouestmonerection .

Merci Georges Brassens

https://www.youtube.com/watch?v=maC8NyP5avA à 3’02

PS : si cet article vous a plu, vous pouvez creuser sur tous les déboires que ma prise de parole m’a valu depuis 3 ans en lisant cette pétition et en la partageant.

Je vous en serais reconnaissant.

https://www.mesopinions.com/petition/sante/reinscription-urgente-dr-denis-agret-tableau/203216

La guerre bactériochimique ou « virochimique » et médiatique continue…!

La guerre bactériochimique ou « virochimique » et médiatique continue…!

Les mots me manquent.

Je suis consterné, choqué, dégouté, en colère et surtout terriblement triste de voir à quel point l’industrie du médicament et des « vaccins » se sert de nos enfants comme des cobayes.

Oui, nos enfants sont des cobayes humains pour leur seul profit : l’argent et leur seule intention de pouvoir pour asservir !

L’horreur n’est pas qu’en Ukraine, en Russie, en Israël, Palestine ou à Gaza.

L’horreur est sur notre sol français où l’industrie pharmaceutique c’est servi d’enfants innocents : 200 000 enfants pour faire une expérience !

Les médias, l’AFP ne disent pas un mot de cela. Ils se rendent également coupables.

J’en veux pour preuve les faits suivants et leurs chronologies.

En mars 2023, deux articles majeurs sont publiés dont un dans le fameux journal the Lancet !

https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(23)00137-8/fulltext

Je reprends mon article d’hier. Enseigner, c’est rabâcher

Les souches du virus respiratoire syncytial résistant au nirsevimab sont rares, mais elles existent

Nirsevimab-resistant respiratory syncytial virus strains are rare but there

« Le fait que ces virus résistants soient sélectionnés au fil du temps par l’utilisation généralisée du nirsevimab n’est pas claireà quelle vitesse leurs populations pourraient augmenter si elles étaient sélectionnées est également inconnuUne surveillance rapprochée est prévue pour répondre à ces questions. »

“ Whether these resistant viruses would be selected over time by broad use of nirsevimab is unclear; how rapidly their populations might expand if they were selected is also unknown. Close surveillance is planned to answer these questions. »

Il est écrit « une surveillance rapprochée est prévue » 

https://academic.oup.com/jac/article/78/5/1143/7078582?login=false

Dès le mois de septembre 2023, après une publicité propagande massive à la radio et à la télé, 200 000 doses de Beyfortus sont administrés à environ 200 000 enfants (dans de rares cas les recommandations préconisent deux doses) qui ont de 0 à 2 ans maximum.

Août 2023

Au mois d’août l’HAS publié ce papier.

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3456503/fr/beyfortus-nirsevimab-virus-respiratoire-syncytial

« la Commission considère que BEYFORTUS (nirsévimab) apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) voire nulle  (ASMR V) par rapport à SYNAGIS (palivizumab) dans la prévention des infections des voies respiratoires inférieures dues au VRS chez les nouveau-nés et les nourrissons avec ou sans facteurs de risque.

Donc le Beyfortus n’aurait jamais dû voir le jour dans nos pharmacies, dans nos hôpitaux.

15 septembre 2023

Malgré, un risque de virus ayant muté, résistant et avec une amélioration du service médical rendu mineure, la même HAS va autoriser la commercialisation de ce produit.

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3461236/fr/nirsevimab-beyfortus-dans-la-prevention-des-bronchiolites-a-virus-respiratoire-syncytial-vrs-chez-les-nouveau-nes-et-les-nourrissons

Une honte, pire que ça même.

Comment des dirigeants responsables médecins peuvent-ils faire cela ?

Haute autorité de « santé », ministres de la « santé », « ordre » des médecins.

Valise de billets ? Pressions et manipulations ?

Bêtises ou incompétences et aveuglement ? Folie ?

Les médias se taisent, la Justice ne fait rien…

Alors je vous écris encore.

15 Décembre 2023

Hier j’écrivais, Or, AUCUNE SURVEILLANCE n’est prévue.

Et puis j’ai appris hier soir tard par une médecin pédiatre d’un CHU qu’une surveillance était bien prévue !

https://www.urc-mondor.fr/content/polyres?language=fr

Au début, je me suis dit que c’était bien et rassurant.

Mais en fait, je trouve cela tout simplement horrible, horrifiant.

« Le but de cette étude est de mettre en place un observatoire national sur la caractérisation moléculaire du Virus Respiratoire Syncitial (VRS) permettant d’analyser de manière exhaustive les variants du VRS chez les nourrissons de moins d’un an dans le contexte d’une utilisation généralisée du Nirsevimab. L’objectif principal de l’étude sera d’identifier et de caractériser les mutations associées à la résistance au nirsevimab. »

« Pour cela, l’APHP organise une étude observationnelle multicentrique nationale avec recrutement des participants de façon prospective et un recueil des données du soin de manière rétrospective. Il est prévu de recueillir des données de 400 personnes environ présentant une infection à VRS confirmée en laboratoire, ayant reçu une prophylaxie par nirsevimab. Il est également prévu de recueillir les données de 400 personnes environ présentant une infection à VRS confirmée en laboratoire, sans prophylaxie par nirsevimab. »

Il y a deux semaines une offre d’emploi en virologie à l’institut Pasteur est proposée !

https://www.linkedin.com/jobs/view/ing%C3%A9nieur-de-recherche-virologie-h-f-at-institut-pasteur-3776106269/?originalSubdomain=fr

« Au sein de l’unité « Mécanismes moléculaires de la multiplication des Pneumovirus », nous recrutons un Ingénieur de recherche en virologie dans le cadre de l’étude clinique ANRS POLYRES (Characterisation of RSV polymorphisms in the context of nationwide introduction of nirsevimab prophylaxis in infants). CDD OD de 36 mois potentiels. »

Donc ces responsables de la « santé » et ces chercheurs savent, au moins depuis mars 2023 que l’injection du nirsevimab Beyfortus va entrainer chez 200 000 enfants des infections respiratoires (rhinite, bronchite) où ils vont excréter des virus résistants ou mutants dont la létalité est probablement différente du VRS naturel.

Et après ils veulent faire une étude en payant des chercheurs pour voir si ces enfants excrètent du VRS qui a muté ! C’est un camouflé !

Ce n’est pas 400 enfants qu’il convient de suivre et de tester dans cette étude « nationale multicentrique » mais bien les 200 000 enfants, à la moindre infection respiratoire.

Il faut aussi et surtout suivre et tester leurs proches parents, les mères enceintes, leurs grands-parents qui vont inéluctablement contracter ce nouveau virus mutant ou variant au contact d’enfant « enrhumé » ou faisant une bronchiolite…

Ces 200 000 enfants voyagent aussi. L’enfant ayant reçu le Beyfortus que j’ai eu en consultation le jeudi 7 décembre 2023 et qui avait une rhinite est parti en Russie à Moscou pour deux semaines !

Toutes les ARS devraient se saisir de ce problème majeur et contacter les parents des enfants ayant reçu le Beyfortus !

Tous les médias dont l’AFP devraient en parler en pleine page : « le scandale du Beyfortus » ! Le grand Professeur Raoult en parlera-t-il ?

On verra bien ce qu’ils feront.

Quantité de médecins découvrent cela.

Les médecins généralistes, pédiatres, PMI ont administrés ce Beyfortus dans la plus grande ignorance… C’est malheureux, triste.

Il n’y a qu’à prendre conscience et chercher des solutions.

Bon courage et bonnes fêtes malgré tout ça !

J’ai fait jouer mon droit de retrait à la PMI de l’Hérault ce 11 décembre 2023 pour des raisons de risque infectieux.

J’ai fait jouer mon droit de retrait à la PMI de l’Hérault ce 11 décembre 2023 pour des raisons de risque infectieux.

Petit retour en arrière.

Après plus d’un an de travail acharné avec mon estimé avocat pour attester auprès du conseil de l’ordre des médecins de l’Hérault que j’ai toujours été compétent et sain d’esprit, j’ai pu être réinscrit au tableau le 26 octobre 2023.

Mon avocat me poussait alors à reprendre de l’activité. Il faut dire que les postes de médecins ne manquent pas.

Etant déjà en contact avec le conseil Départemental de l’Hérault depuis plusieurs mois et après deux entretiens, j’étais donc recruté le vendredi 1er décembre 2023 à la Protection Maternelle Infantile de l’Hérault, secteur du Millénaire en remplacement d’un congés maternité.

Le recrutement a plus consisté à s’assurer que j’allais bien vacciner les nourrissons et les enfants. J’avais l’impression que le profil recherché était bien plus « vaccinator » que médecin, ou plutôt médecin appliquant de manière très appliqué le calendrier vaccinal sans discuter les « ordres ».

https://sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/calendrier-vaccinal

Diphtérie – Tétanos – Poliomyélite – Coqueluche – Hépatite B – Haemophilus influenzae – Méningocoque C – Rougeole – Oreillon – Rubéole – Pneumocoque

Voici, les 11 vaccins obligatoires depuis le 1er janvier 2018… https://sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/vaccins-obligatoires/article/11-vaccins-obligatoires-depuis-2018

Sont venus se rajouter depuis quelques années : tuberculose (qui avait été arrêté en 2007) – méningocoque B – VRS – Rotavirus – Papillomavirus – Varicelle – zona – Hépatite A, etc…

J’ai donc fait mon travail comme il se doit.

Jusqu’à ce que je m’aperçois, en relisant ce week-end du 9 et 10 décembre, qu’il y a des risques plus qu’évident en étant en contact rapproché avec des enfants vaccinés en particulier avec Beyfortus et Rotarix.

C’est donc suite à ces lectures scientifiques que j’ai estimé qu’il était nécessaire de faire valoir mon droit de retrait.

Je m’explique ci-dessous.

Pourquoi le droit de retrait :

Le travailleur alerte immédiatement l’employeur de toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que de toute défectuosité qu’il constate dans les systèmes de protection.

Il peut se retirer d’une telle situation.

L’employeur ne peut demander au travailleur qui a fait usage de son droit de retrait de reprendre son activité dans une situation de travail où persiste un danger grave et imminent résultant notamment d’une défectuosité du système de protection.

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006072050/LEGISCTA000006160775/

Il est à noter que le droit de retrait a été utilisé récemment dans le contexte du covid, maladie qui touchait des personnes âgées et fragiles.

Les salariés de La Poste ont eu gain de cause au tribunal.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aveyron/rodez/elle-avait-prive-ses-salaries-de-leurs-paies-durant-le-covid-pour-avoir-exerce-leur-droit-de-retrait-la-poste-condamnee-2868482.html

Quels sont donc ces risques que j’estime légitime car fondés sur des preuves scientifiques publiées dans des revues internationales dont le Lancet ?

Les nourrissons reçoivent en France depuis plusieurs mois deux nouveaux « produits » ou « vaccins » que je pourrais aussi qualifier de « système de protection présentant une défectuosité » : le Beyfortus contre le VRS et le Rotarix contre le Rotavirus.

1 Risque lié au contact avec des enfants ayant reçu le Beyfortus.

Qu’est ce que le Beyfortus ?

Il a été plus que plébiscité par les instances gouvernementales et les médias dans le cadre de la « prévention » de la bronchiolite, maladie en partie (il y a bien d’autres étiologies dont le tabagisme passif) dû à un virus : le VRS Virus Respiratoire Syncitial.

https://www.sanofipasteureurope.com/fr/documents/2023/beyfortus/Beyfortus-ML-27-04-2023.pdf

Tout d’abord, le Beyfortus n’est pas un « vaccin » mais un anticorps monoclonal : le nirsevimab : anticorps monoclonal humain de type immunoglobuline G1 kappa (IgG1κ) produit dans des cellules d’ovaires de hamster chinois.

Le risque est lié à la présence de VRS ayant muté et étant devenu résistant au nirsevimab.

Ce VRS muté est expectoré par les enfants lors d’épisode de rhinite et/ ou de bronchiolite. Ces mutations sont stipulées dans la plaquette de commercialisation du produit !

« 2 des 25 sujets du groupe nirsévimab atteints d’une IVRI (Infection Des Voies Respiratoires Inférieures) VRS PCM présentaient un isolat du VRS contenant des substitutions associées à une résistance au nirsévimab »

« Il est possible que des variants résistants au nirsévimab présentent une résistance croisée à d’autres anticorps monoclonaux ciblant la protéine F du VRS. »

Donc, les enfants ayant reçu le Beyfortus excrètent du VRS résistant à la molécule administrée : le nirsévimab.

Par ailleurs, j’ai été exposé le jeudi 7 décembre 2023 à un enfant reçu le Beyfortus. Celui présentait des symptômes en particulier rhinite et éternuement.

Malgré le port du masque FFP1 en consultation avec ma consœur, j’ai attrapé une rhinite et bronchite avec toux, crachats glaireux pendant une semaine, qui se tarit à peine ce jour. Y a-t-il un lien de cause à effet ?

De plus, la protection des masques FFP1 est loin d’avoir prouver son efficacité dans l’épisode du covid.

« Les masques FFP1 filtrant au moins 80 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm ».

Il y a donc une chance sur cinq de ne pas être protéger : « fuite totale vers l’intérieur < 22 % ».

Nous avons bien vu que ces masques FFP1 ne suffisaient pas à protéger le personnel pendant le covid.

https://www.inrs.fr/risques/biologiques/faq-masque-protection-respiratoire.html

Alors faut-il porter des FFP2 en consultation lorsque l’on est en présence d’enfants ayant reçu le Beyfortus ?

Il y aura encore un risque…

J’ai donc encore fait de la bibliographie et trouvé des articles qui confirment le risque de résistance du VRS au nirsevimab.

J’ai trouvé cet abstract du Lancet de mars 2023.

https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(23)00137-8/fulltext https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36940704/

Son auteur m’a très aimablement communiqué le full text !

Le titre :

Les souches du virus respiratoire syncytial résistant au nirsevimab sont rares, mais elles existent

Nirsevimab-resistant respiratory syncytial virus strains are rare but there

« Le fait que ces virus résistants soient sélectionnés au fil du temps par l’utilisation généralisée du nirsevimab n’est pas claire ; à quelle vitesse leurs populations pourraient augmenter si elles étaient sélectionnées est également inconnuUne surveillance rapprochée est prévue pour répondre à ces questions. »

Whether these resistant viruses would be selected over time by broad use of nirsevimab is unclear; how rapidly their populations might expand if they were selected is also unknown. Close surveillance is planned to answer these questions. »

Il est écrit « une surveillance rapprochée est prévue » 

Or, AUCUNE SURVEILLANCE n’est prévue par les cliniciens pédiatres français à ce jour, par aucune instance sanitaire que ce soit l’HAS ou le Ministère de la santé.

Un très grand nombre de médecins ne sont même pas au courant de ces résistances.

Il y a déjà 200 000 doses de Beyfortus administrés en France depuis septembre 2023 donc potentiellement 200 000 enfants ayant reçu ce produit.

Certains s’inquiètent du manque de doses disponibles. Je pense que l’expérience est suffisante sur 200 000 enfants.

https://www.senat.fr/questions/base/2023/qSEQ23120955S.html

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/bronchiolite-certaines-maternites-obligees-de-trier-les-bebes-eligibles-au-beyfortus-7461109

D’autre part, cet autre article du Journal of Antimicrobial Chemotherapy de mars 2023 mentionne de manière très claire les résistances du VRS au nirsevimab.

https://academic.oup.com/jac/article/78/5/1143/7078582?login=false

« Deux isolats de RSV B contenant des substitutions associées à la résistance au nirsevimab ont été identifiés chez des receveurs de nirsevimab lors de l’essai de phase 3 sur le nirsevimab chez les nourrissons prématurés.

Aucun isolat de RSV résistant n’a été isolé dans le groupe placebo. »

“Two RSV B isolates containing nirsevimab resistance-associated substitutions were identified from nirsevimab recipients in the Phase 3 trial of nirsevimab in preterm infants. No resistant RSV isolates were isolated in the placebo group. »

« Une exception est la double mutation I206M/Q209R de la protéine F du VRS B, qui a été détectée dans près de 20 % des isolats cliniques du VRS B collectés aux États-Unis au cours de la saison 2016-2017 du VRS. Les isolats hébergeant ces mutations présentaient une sensibilité modérément accrue (changement > 5 fois de la CI50) à la neutralisation du nirsevimab. »

One exception is the I206M/Q209R double mutation in RSV B F-protein, which was detected in nearly 20% of RSV B clinical isolates collected in the USA in the 2016–2017 RSV season. Isolates harbouring these mutations exhibited moderately increased susceptibility (>5-fold change in IC50) to nirsevimab neutralization. »

Les admissions de patients pour bronchiolite devraient être identifiées comme ayant reçu ou non le Beyfortus afin de pouvoir avoir des circuits différents, me semble-t-il.

La surveillance requiert des avis spécialisés en immunologie et en biologie pour pouvoir tester les enfants porteurs de bronchiolite après administration du Beyfortus particulièrement lorsqu’ils sont symptomatiques donc contagieux.

De plus, dans la partie « safety » sécurité est mentionné :

« L’administration d’AcM (anticorps monoclonal :  nirsevimab) peut induire la formation d’anticorps anti-médicament (ADA), qui, à leur tour, peuvent entraîner une maladie à complexes immuns ou une modification des propriétés pharmacocinétiques et pharmacodynamiques de l’AcM. Le dépôt de complexes immuns ADA-AcM dans les vaisseaux sanguins peut induire des lésions vasculaires et se manifeste par une vascularite, une endocardite, une névrite, une glomérulonéphrite, une maladie sérique et des arthralgies.

Administration of mAbs can induce the formation of anti-drug antibodies (ADAs), which, in turn, may result in immune complex disease or altered mAb pharmacokinetic and pharmacodynamic properties.52 Deposition of ADA-mAb immune complexes in blood vessels can induce vascular injury and manifests as vasculitis, endocarditis, neuritis, glomerulonephritis, serum sickness and arthralgias. “

Il y a donc là une mise en danger des enfants forts probables qu’il convient également de signaler.

Il est à noter que l’épidémie de bronchiolite a flambé depuis l’introduction du Beyfortus en septembre 2023.

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/bulletin-national/infections-respiratoires-aigues-grippe-bronchiolite-covid-19-.-bulletin-du-13-decembre-2023

De plus, les deux articles (liens infra) tirent la sonnette d’alarme sur la surmortalité chez les nourrissons depuis l’introduction du Beyfortus.

« La concomitance des injections de Beyfortus et des excès de décès de nourrissons est plus que troublante. Elle ne fait que confirmer les mises en garde d’Hélène Banoun et de Pryska Ducœurjoly. Il y a urgence à alerter encore et encore. »

https://www.aimsib.org/2023/12/10/le-train-du-beyfortus-a-deja-deraille/

https://neosante.eu/beyfortus-alerte-rouge/

2 Risque lié au contact avec des enfants ayant reçu le vaccin Rotarix

Ce nouveau vaccin contre le rotavirus responsable de gastroentérite est à boire, donc d’autant plus facile à administrer.

Dans la notice du Rotarix, il est mentionné :

https://ec.europa.eu/health/documents/community-register/2017/20170420137315/anx_137315_fr.pdf

 » l’excrétion du virus vaccinal dans les selles est connue pour survenir après vaccination avec un pic d’excrétion vers le 7ème jour. Les particules antigéniques virales détectées par ELISA ont été retrouvées dans 50% des selles après la 1ère dose ».

« Des cas de transmission de ces virus vaccinaux excrétés ont été observés chez des sujets contacts… »

Donc, l’administration de ce produit conduit les enfants à excréter de manière plus que significative ce virus.

Ce virus vaccinal peut alors contaminer les sujets contacts donc le personnel de la PMI en l’occurrence ! Quelle protection serait alors optimale ?

On peut constater dans le dernier rapport de santé publique France que les gastroentérites sont en augmentation par rapport à l’année 2022. https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/588185/4126406?version=1

En conclusion

Ces constats sont donc plus qu’inquiétants en termes d’exposition à des risques infectieux de rotavirus et VRS ayant mutés.

Comment des professionnels de santé, de crèches ou d’école exposés à ces variants ou mutants de VRS ou de Rotavirus ne pourraient-ils pas être également affectés ou contaminés ?

Quelle létalité, dangerosité ont ces virus vaccinaux par rapport aux virus sauvages, naturels ?

Nous le serons sans doute à la sortie de l’hiver si il y a une vigilance sanitaire accrue et des prélèvements effectués.

Quelles recommandations de protection pour les professionnels vis-à-vis des enfants ayant reçu le Beyfortus (VRS) et/ ou le Rotarix (rotavirus) se présentant à la crèche, à l’école ou aux urgences avec des symptômes de bronchiolite (rhinite, toux, éternuements) ou gastroentérite (vomissements, diarrhées) faut-il préconiser ?

Quelle surveillance biologique de ces variants est proposée ?

Ces expositions dans le cadre de mon travail présentent donc un danger grave et imminent pour ma vie ou ma santé.

Voici donc les raisons qui m’ont conduit à faire jouer mon droit de retrait.

J’ai alerté la PMI de l’Hérault également 8 ARS par mail ainsi que le syndicat FO Hérault et SNMHFO.

Je n’ai que des questions, des doutes plus que légitimes me semble-t-il.

Il reste aux médecins spécialistes, au ministre de la santé, aux directeurs d’ARS d’apporter les réponses.

ars-oc-alerte@ars.sante.fr

ars35-alerte@ars.sante.fr

ars13-alerte@ars.sante.fr

ars-idf-signaux-sanitaires@ars.sante.fr

ars69-alerte@ars.sante.fr

ars33-alerte@ars.sante.fr

ars45-alerte@ars.sante.fr

ars-hdf-signal@ars.sante.fr

Etonnement, alors que le risque est national, l’ARS Ile de France et l’ARS Val de Loire bottent en touche en se défaussant sur l’ARS Occitanie.

L’ARS IdF a tout de même enregistré ma réclamation au numéro 207524 !

ARS45-ALERTE <ARS45-ALERTE@ars.sante.fr>

Envoyé : mardi 12 décembre 2023 13:59

À

Objet : TR: Alerte sanitaire à l’intention des médecins ARS / Droit de retrait

Bonjour Monsieur,

Comme je vous l’ai indiqué hier, à la lecture de votre mail, il apparaît qu’il ne concerne pas notre région.

De : WO (ARS-IDF) <cath .wo @ars.sante.fr>

Envoyé : jeudi 14 décembre 2023 10:34

À :

Cc : ARS-OC-ALERTE <ars-oc-alerte@ars.sante.fr>; ARS-OC-DUAJ-USAGERS <ars-oc-duaj-usagers@ars.sante.fr>

Objet : Réclamation sirec 207524 – PMI

Monsieur

Le Département Vigilances, Réclamations et Evènements Indésirables de l’Agence régionale de santé Ile-de-France accuse réception de votre courriel du 12 décembre.

Compte tenu des éléments, votre réclamation concerne une PMI situé hors région Ile-de-France, à Montpellier.

Nous vous informons que l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France n’est donc pas compétente pour instruire votre dossier ; aussi, nous faisons suivre votre demande à l’ARS Occitanie en copie de ce mail et avec laquelle vous pourrez échanger

J’estime avoir fait mon devoir de médecin.

Reste à savoir si mon employeur comprendra cette alerte et sera à même de la faire remonter. J’ai bon espoir. Je me tiens à sa disposition pour échanger.

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006072050/LEGISCTA000006160775/

La responsabilité de l’employeur est également en cause.

« Le bénéfice de la faute inexcusable de l’employeur prévue à l’article L.452-1 du code de la sécurité sociale est de droit pour le ou les travailleurs qui seraient victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle alors qu’eux-mêmes ou un représentant du personnel au comité social et économique avaient signalé à l’employeur le risque qui s’est matérialisé. »

Dr Denis AGRET, pour servir.

Sans doute le chiffre le plus effrayant de l’année 2023 en France : un Million de Décès dû aux myocardites dû aux « vaccins » Covid Pfizer and co.. attendu d’ici deux ans

Sans doute le chiffre le plus effrayant de l’année 2023 en France :

un Million de Décès dû aux myocardites dû aux « vaccins » Covid Pfizer and co.. d’ici deux ans

/ Arrêt urgent des « Vaccins Covid » / Principe de précaution

Depuis mon article du 11 décembre 2022 faisant état du nombre de myocardites non diagnostiqués en France allant de 747 011 myocardites (incidence de 2,8% de myocardite) à 1 373 967 myocardites (incidence de 5,15% de myocardite), aucun média et aucun politique à l’Assemblé Nationale ne s’est ému de ce constat alarmant pour la population française pour la population des vaccinés ayant reçu 3 doses Pfizer estimée par l’ANSM à 26 678 984.

Sans doute le chiffre le plus effrayant de l’année 2022 en France : 750 000 myocardites dû aux « vaccins » Covid Pfizer and co.. / Arrêt urgent des « Vaccins Covid » / Principe de précaution

Ma lettre déposée à l’Elysée le 30 janvier 2023 signée par près de 90 médecins , pharmaciens, professionnels de la santé n’a reçu aucune réponse…

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=443

Les faits, rien que les faits. Spécial mention pour @AFPfactcheck, pour l’ordre des médecins qui me parle d’EBM Evidence Based Medecine dans ses courriers accusatoires, pour les ministres de la « santé ».

La science évoluant, les données aussi.

Le nombre de vaccinés 3 doses a atteint 41 millions en France, source covid tracker, Ministère de la santé au 01/05/2023.

VaccinTracker Combien de français ont été vaccinés contre la Covid19 ?

Je cite de nouveau l’article « incidence non négligeable des myocardites après 3 doses de vaccins antiCovid » du 24 octobre 2022, modifié (copie d’écran en bas de page)

https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19

Comme souligné dans cet article, l’incidence retenue de 2,8% est très certainement sous-évaluée compte tenu du dosage de troponine à J3 « une sous-estimation de l’incidence des lésions précoces potentiellement normalisées à J3 ».

De plus, comme je l’ai expliqué, les patients avec ATCD cardio-vasculaires présentant une élévation de la troponine ne peuvent être raisonnablement retirés pour le calcul de l’incidence étant donné que si le vaccin est en cause dans les myocardites chez les patients sans antécédent alors pourquoi ne le serait-il pas aussi chez des patients avec des facteurs de risque.

L’incidence des myocardites dans cette étude serait donc au moins de 5,15% (40 avec élévation de troponine à J3 / 777 ayant eu un dosage de troponine : 40 /777 = 5,15%).

Il y aurait donc en France 41 millions de 3 doses x 5,15% = 2 111 500 myocardites.

Ce chiffre est bien sûr à relativiser étant donné que je ne dispose pas du nombre de faux vaccins répertoriés dans covidtracker comme des vrais. Encore récemment, j’ai rencontré une dame de Montpellier qui a 4 doses, mais 4 doses fausses !

Les médias nous disent que les myocardites sont « rares ».

En quoi 5 personnes avec myocardites sur 100 ayant reçues trois doses est rare ?

C’est aussi grotesque que cette cardiologue qui parlant des myocardites sous « immune chek point », dit que les myocardites sont « rares mais en progression »

La rareté étant définie ici pour un chiffre de 1 personne (1.26%) sur 100 qui fait une myocardite avec ce traitement.

Alors, je pose la question, est ce qu’une incidence de 2,8% de myocardites voir de 5,15%, 5 pour 100, est rare ?

2 111 500 myocardites en France du aux vaccins covid, est-ce rare ???

Chose troublante, nous avons apparemment 2 millions de « covid long » en France, combien sont vaccinés covid ?

https://www.tf1info.fr/sante/plus-de-2-millions-de-francais-touches-par-le-covid-long-selon-une-etude-2227217.html

dont un enfant de 12 ans dans le Doubs en fauteuil roulant https://www.estrepublicain.fr/sante/2022/11/10/covid-long-la-descente-aux-enfers-du-jurassien-mickael-12-ans-cloue-dans-un-fauteuil-roulant ,

une femme de 45 ans en fauteuil roulant https://www.leprogres.fr/sante/2023/05/12/covid-long-ces-malades-oublies-ne-veulent-plus-etre-invisibles

un policier rennais de 53 ans, avec qui j’ai pu échangé, qui a reçu deux vaccins covid, qui s’améliore et que je soutiens  https://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/rennes/prisonnier-dans-le-corps-d-un-homme-de-90-ans-ce-rennais-atteint-d-un-covid-long-raconte-son-calvaire-27-04-2023-13326430.php

Les covid long auraient-ils pour certains des myocardites ou des vacularites sous jacentes que l’on pourrait traiter ?

Enfin, les myocardites qui ne sont donc pas « rares » peuvent être et sont graves !

Dans cette vidéo de la société française de cardiologie de novembre 2021, la mortalité des myocardites sous « immune check point » est de 40%, entre 25 et 50% !

https://www.youtube.com/watch?v=Qb67eeLW7_E

Fatal Toxic Effects Associated With Immune Checkpoint Inhibitors: A Systematic Review and Meta-analysis JAMA Oncol 2018 Dec

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30242316/

 

De plus, l’article de RevMed.ch infra fait également état de « la mortalité des patients symptomatiques souffrant de myocardite avec dysfonction systolique (FE < 45%) est de 56% à quatre ans dans une série ».

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2012/revue-medicale-suisse-343/irm-cardiaque-imagerie-de-reference-dans-le-diagnostic-de-la-myocardite-aigue

https://www.sfcardio.fr/actualite/myocardites-et-vaccination-arnm-covid-19

Les myocardites non diagnostiquées et donc non traitées peuvent se compliquer de fibrillation auriculaire (FA) et ou d’insuffisance cardiaque….

L’insuffisance cardiaque débutante stade 2 NYHA a un risque de mort subite de 40%. https://twitter.com/AgretDenis/status/1618627936294408194?s=20

Copies écrans mail de Novartis

La vaccination des jeunes à partir de 12 ans a débuté le 15 juin 2021. https://www.lesechos.fr/economie-france/social/covid-macron-ouvre-la-vaccination-aux-12-18-ans-des-le-15-juin-1320275

Donc cet été 2023, nous serons à deux ans d’évolution de millions de jeunes de 12 à 30 ans qui sont plus à risque de myocardites que les + de 30 ans (cf article précédent, études Epiphare).

Donc 41 millions x 5,15% d’incidence x 50% mortalité à 4 ans, nous amène à 1 million de décès potentiel du aux myocardites du aux vaccins covid d’ici deux ans (à l’horizon juillet 2025…)

Et combien de millions (5 ou 10 millions ?) d’handicapés avec insuffisance cardiaque, AVC, FA en France d’ici deux ans ?…

Donc la cardiologie est au courant depuis bien longtemps que les myocardites peuvent avoir des conséquences gravissimes conduisant au décès.

Pourquoi ne pas avoir tout stopper dès le 20 juillet 2021, lorsque j’ai donné l’alerte avec Céline Caron, la mère de Quentin qui avait fait une myocardite grave l’ayant conduit en réanimation ?

https://www.facebook.com/groups/191102775819317?multi_permalinks=334478038148456&hoisted_section_header_type=recently_seen

https://www.facebook.com/Christineyerly/posts/pfbid02NNoXbVZgrvzgcLjkffjDnHrYr1nNtymreYsiTzQNhMDq21CrzHTa9tZSaQaXoyCWl

https://www.midilibre.fr/2021/07/26/aude-un-jeune-de-18-ans-victime-dune-myocardite-apres-avoir-ete-vaccine-sa-mere-temoigne-9695243.php

Comme je ne suis pas muet (pour ne pas employer d’autres qualificatifs) comme certains, je vous apporte des solutions.

Il existe bien sur des traitements des myocardites.

Je vous laisserais voir avec votre médecin ou cardiologue le traitement adapté à votre cas.

https://twitter.com/AgretDenis/status/1619425767305379841?s=20

Un taux de rechute plus fréquent était observé dans le groupe aspirine seule, par rapport au groupe aspirine + colchicine (33,3 % dans le groupe I versus 11,7 % dans le groupe II, p = 0,009). Presque toutes les rechutes survenaient dans les 18 mois. L’analyse en sous-groupe montrait un taux de rechute à 18 mois de 8,8 % chez les patients traités par aspirine + colchicine, de 23,5 % chez ceux recevant de l’aspirine seule, de 86,7 % dans le sous-groupe prednisone et de 11 % dans le sousgroupe prednisone + colchicine.

https://www.realites-cardiologiques.com/wp-content/uploads/sites/2/2010/12/14.pdf

https://www.realites-cardiologiques.com/wp-content/uploads/sites/2/2016/07/Delahaye_Juillet_maladies_pericardiques.pdf

L’efficacité de la colchicine est bien établie dans la péricardite. A la dose de 0,5 mg deux fois par jour pendant 6 mois, elle réduit significativement les épisodes de récidive et une augmentation des rémissions. Celle-ci est prescrite en plus du traitement anti-inflammatoire pour une durée de 6 mois. (Grade IA, ESC).  

En rythmologie, inflammation post-intervention 

L’utilisation de la colchicine en rythmologie cible l’inflammation secondaire à une procédure d’ablation de fibrillation atriale (FA) chirurgicale ou interventionnelle sur l’oreillette gauche. Par ailleurs, elle a un intérêt en inhibant le NLRP3 inflammasome qui joue un rôle majeur dans la genèse de FA. 

https://e-cordiam.fr/archives/19486

De plus, et selon les travaux récents de l’IHU de Marseille, l’ivermectine dissout les caillots sanguins que la protéine spike provoque. La molécule représente donc un espoir à la fois pour les patients Covid graves et pour atténuer les dégâts post-vaccinaux.

https://www.covidhub.ch/pourquoi-ivermectine-efficace/

En conclusion, si rien n’est fait dans l’urgence (destitution du gouvernement et action massive de dépistage et de traitement des myocardites cf https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=423 ), des centaines de milliers voir un million de vaccinés covid 3 doses et plus risquent de décéder.

C’est un constat gravissime car toutes les familles risquent de voir se réaliser ce risque en particulier chez les jeunes.

Si c’est article vous a aidé, « sauvé », si vous pensez que tout travail mérite salaire et que vous savez que je suis « empêché » par l’ordre d’exercer (appel en cours) et que je n’ai plus de « droit » au chômage après 25 ans d’exercice en hôpital public, alors vous pouvez me soutenir :

https://www.paypal.com/paypalme/DrDenisAgret?country.x=FR

ou par chèque 103 impasse Caravelle St Blaise Bat B5 App 107 34000 Montpellier

Bonus de fin pour ceux qui auront lu jusqu’ici, m’auront éventuellement soutenu :

Les jeunes de 12 à 30 ans font plus de myocardites vaccinales que les plus de 50 ans parce que :

  • les 12-30 ans font plus de sports (notamment haut niveau) donc ont un muscle cardiaque : myocarde plus sollicité, plus inflammé. En y rajoutant le vaccin, l’inflammation s’aggrave. 
  • les plus de 50 ans sont très nombreux à prendre un traitement pour diminuer les risques cardiovasculaires qui diminue l’inflammation par conséquent ils ont moins de myocardites que les 12-30 ans voir sont protégés. 

En conclusion, un million de décès du aux myocardites vaccinales est un risque théorique et fort probable si rien n’est fait. 

Il y a des moyens réels de prévenir cette mortalité effroyable (traitement permettant de guérir une myocardite) en faisant un essai clinique randomisé double aveugle chez les vaccinés covid de 12 -30 ans avec un bras recevant un traitement protecteur, l’autre recevant un placebo. Encore faut-il qu’on me donne la parole, que les 30 CHU avec des CIC centres d’investigations cliniques puissent être mobilisé. 

Trouver des solutions… Votre cadeau de Noël de la part du Dr Denis AGRET ! – Adopte ta politique sanitaire

 

Depuis le 16 mars 2020, « Nous sommes en Guerre » depuis 3 ans, date anniversaire ! Pétition à lire, à signer, à diffuser. Merci

https://www.mesopinions.com/petition/sante/reinscription-urgente-dr-denis-agret-tableau/203216undefined

Aujourd’hui, 16 mars 2023, date anniversaire des 3 ans de déclaration de guerre au peuple (au cas où les médias oublieraient d’en parler) par ce président sous prétexte d’un virus, je demande l’arrêt des responsables médecins par les forces de l’ordre afin que la Justice se fasse !
Pour une déclaration de Paix en France et dans le Monde.
Pour l’arrêt des guerres fratricides avec des armes à feu.
Par solidarité avec toutes ces familles endeuillées par ces « vaccins » covid…
Pour l’arrêt de cette guerre médiatique reposant sur la peur, la terreur, l’oppression, le mensonge.
Pour l’arrêt de cette guerre chimique donc pour l’arrêt officiel des vaccins covid qui ont fait des dizaines de milliers de morts en France et pour la reconnaissance et l’indemnisation des victimes.
Faisons l’Armistice, la Paix le 8 mai 2023 !
Merci de signer cette pétition.
https://www.mesopinions.com/petition/sante/reinscription-urgente-dr-denis-agret-tableau/203216

Mr le Président, je me tiens à votre disposition pour en parler si vous en avez le courage !

Tant que la Paix n’est pas là, l’indignation est de mise…

Article à lire https://www.monde-diplomatique.fr/2023/04/DENOYEL/65657

Pétition pour la réinscription du Dr Denis Agret au tableau de l’ordre des médecins de l’Hérault, France. 

Le Dr Denis Agret est inscrit au conseil de l’ordre des médecins depuis 2006 date à laquelle il a obtenu sa thèse en médecine générale.

Il est qualifié en médecine d’urgences, spécialité qu’il a exercé jusqu’en avril 2020 où il était présent sur le terrain Covid aux urgences d’Ajaccio.

Il est également spécialiste en santé publique et a été nommé en tant que praticien hospitalier (PH) en 2011 après avoir été reçu au concours de PH en santé publique.

CV ici https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?page_id=2

En janvier 2021, il a été licencié par la Fondation Partage et Vie pour avoir présenté les chiffres extrêmement rassurant de mortalité des 83 EHPAD (1% des EHPAD français) de la Fondation à son directeur et l’avoir sollicité pour consolider ces chiffres avec d’autres groupes d’EHPAD.

Chiffres sur ce lien https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=154

Depuis le 6 mars 2021, il a alerté sur les très nombreux effets indésirables très graves des vaccins du Covid demandant l’activation du principe de précaution.

https://www.youtube.com/watch?v=0uOIUuQ5ngU

https://odysee.com/@MEDIAPORT:d/cvrmd:b

https://www.facebook.com/CDjamelito/videos/3990237224416956

Voici quelques articles rédigés pour informer et alerter le plus grand nombre.

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=409

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=423

De ce fait, il a été pourchassé, ostracisé, harcelé par l’Etat et le Conseil de l’Ordre des Médecins afin de le décrédibiliser et le faire taire. Il a subi notamment 3 gardes à vue en 2021.

Vous pouvez écouter les faits qu’il relate dans cette vidéo de 17 minutes.

https://www.youtube.com/watch?v=SkZ672o61sc&t=4s

ou de manière plus détaillée dans cette vidéo de 1h40 avec l’avocat parisien Carlo Brusa.

https://videos.reaction19.fr/items/38082ffb-983c-42fd-91c7-af01fafa11c7/

De plus courant juin 2021, le Dr Agret a subi de terribles pressions tendant à vouloir le faire partir de France et l’évincer en le harcelant.

https://youtu.be/pByilYbYc0Y

Le Dr Agret a encore exercé en septembre 2021 dans un cabinet de médecine générale à la Verdière dans le Var, sans la moindre faute médicale durant toute sa carrière.

Il a décidé de quitter le poste à cause du « pass sanitaire », de l’obligation vaccinale.

https://www.midilibre.fr/2021/09/23/denis-agret-le-medecin-montpellierain-egerie-des-antivax-reapparait-dans-le-var-9808830.php

https://www.nicematin.com/faits-divers/paye-par-une-mairie-du-var-le-medecin-antivax-denis-agret-a-ete-place-en-garde-a-vue-a-montpellier-718961

Le conseil de l’Ordre de l’Hérault se prévalant de sa demande de transfert de dossier du Var dans l’Hérault a exigé une expertise compétences devant 3 experts en septembre 2022 qui lui a été très favorable stipulant : « Nous n’avons aucun argument pour recommander sa non réinscription au tableau de l’ordre des Médecins.

Mais le CDOM 34 avait également demandé une expertise psychiatrique.

L’expertise faisait état de « l’intensité de ses convictions dont la nature véritablement délirante doit dès lors être envisagée » en indiquant notamment le risque d’une recrudescence du coronavirus en décembre 2022 (risque pourtant non avéré).

Le CDOM 34, se fondant sur cette « expertise » psychiatrique concluant à un « état pathologique incompatible avec l’exercice de la médecine » a refusé sa réinscription le 17 janvier 2023, suite à une séance à laquelle la présence de son avocat a été refusée.

https://www.midilibre.fr/2023/02/06/figure-du-mouvement-antivax-le-montpellierain-denis-agret-ne-peut-plus-exercer-la-medecine-10979344.php

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier/frappe-d-interdiction-d-exercer-le-dr-agret-oppose-au-vaccin-contre-la-covid-demande-une-contre-expertise-2731466.html

Le Dr Agret a encore fait appel d’une nouvelle décision inique, avec une audience ayant eu lieu le 18/04/2023 à 10h devant le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins d’Occitanie au 285, rue Alfred Nobel à Montpellier.

Depuis lors, le conseil du Dr. AGRET continue à multiplier les démarches pour avoir une nouvelle expertise à opposer à l’Ordre des Médecins qui se base sur les conclusions du collège d’experts psychiatres qui sont déconcertantes. Son avocat a essuyé plusieurs refus et s’est adressé à tous les experts judiciaires du ressort de la cour d’appel de Montpellier. A ce jour aucun expert psychiatre n’a répondu favorablement.

Les principes du droit à un procès équitable et donc d’égalité des armes, pourtant promus par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme ne s’appliquent manifestement pas au Docteur AGRET.

L’arbitraire ne peut être accepté que ce soit pour le Dr. AGRET ou tout autre personne opposée à la politique.

Pour toutes ces raisons, le Dr Agret sollicite votre soutien en signant cette pétition POUR la réinscription du Dr Denis Agret au tableau de l’ordre des Médecins et l’arrêt des poursuites et sanctions manifestement et particulièrement disproportionnées que l’État (Ministère de la Santé) et l’Ordre des médecins lui font subir.

Lettre au Président E. Macron Arrêt URGENT Vaccins Covid moins de 18 ans

Chers lecteurs,

Il est de votre devoir de nous aider à collecter les signatures des médecins, pharmaciens (dont biologistes), dentistes, sages femmes français avec Numéro RPPS ayant compris et ayant le courage de nous aider à arrêter ces vaccins pour protéger les enfants et demain permettre une campagne nationale de dépistage en particulier cardiologique (IRM).

Je sais que de très nombreux citoyens engagés souhaitent y participer mais il est indispensable d’aller responsabiliser les médecins, pharmaciens (dont biologistes), dentistes, sages femmes en les incluant dans la démarche en objet.

Par conséquent, vous pouvez envoyer le lien de ce courrier à ces professionnels ou l’imprimer à leurs intentions.

Les signataires pourront écrire à la boite mail suivante :

arretvaccincovid@gmail.com .

Il est du devoir des professionnels mentionnés supra d’écrire grâce à leurs mails professionnels ou personneles afin de s’assurer d’une trace valable de leur accord.

En vous remerciant pour votre participation pour cette grande cause humaine qui dépasse tous les clivages.

Vous pouvez retrouver les informations

sur https://t.me/DrAgret https://t.me/DrAgret/995

https://www.facebook.com/denis.agret.7

https://www.instagram.com/denisagret/?hl=fr

https://twitter.com/AgretDenis

Montpellier, le 30 janvier 2023,

Des médecins, pharmaciens, sages femmes…

A : Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française

Objet : Demande urgente d’activation du principe de précaution concernant les « vaccins » Covid chez les moins de 18 ans

Lettre ouverte aux médias AFP, Le Monde, Le Figaro

Monsieur le Président,

Vu l’absence de « compréhension » du corps médical institutionnel, Ministère de la Santé ou de l’Ordre des Médecins, nous nous adressons à vous via une lettre publique pour vous demander une réunion urgente.

Les données liées aux vaccins Covid émanant de l’ANSM ou des données internationales concordent dans le sens de leurs non efficacités et de leurs très mauvaises tolérances plus encore de leurs dangerosités. L’ANSM recense plus de 2010 décès et 42 854 blessés graves (hospitalisations, handicaps, réanimation) à cause de ces dits vaccins covid Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Jansen (dernier rapport détaillé datant de 09/2022).

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-22-07-2022-au-08-09-2022

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-14-01-2022-au-27-01-2022

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Il est évident que les décès de personnes jeunes sans antécédent sont inacceptables d’autant plus sur des mineurs (1 062 cas graves dont 50 décès) dont la santé n’est nullement à risque du coronavirus.

Le risque de myocardite a été évalué à 2,8% (incidence, fréquence) chez les personnes ayant reçu trois doses dans cette étude publiée sur le site de la Société Française de Cardiologie.

Le chiffre de 2,8% est possiblement plus élevé, de l’ordre de 5% si l’on n’exclut pas les personnes ayant « d’autres causes que le vaccin pouvant expliquer l’élévation de troponinémie ».

https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19

L’agence Epiphare a mis en évidence que le risque de myocardite est plus élevé chez les 12 à 29 ans.

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19-12-50ans/

Les myocardites avec les « vaccins covid » sont donc fréquentes : au moins 3 sur 100 injectés 3 doses (peut-être 5 sur 100, encore faut-il les dépister)  et peuvent avoir une évolution gravissime !

https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/cancerologie/alors-que-limmunotherapie-est-en-plein-essor-attention-la-myocardite

Je cite l’article du Quotidien : « En améliorant nos connaissances sur ce type de complications et en les recherchant plus activement, l’incidence (ici des myocardites sous immunothérapie) serait plutôt de 1,3 % actuellement. Il s’agit donc d’une complication rare mais gravissime, avec un taux de mortalité compris entre 25 et 50 % »

De plus, le scandale du Médiator jugé en mars 2021 a montré la responsabilité pénale de l’ANSM pour « homicides et blessures involontaires par négligence … pour avoir tardé à suspendre la commercialisation du Mediator… ».

De nouveau, l’ANSM vient d’être mise en examen pour « tromperie aggravée » dans le scandale du Levothyrox ce lundi 5 décembre 2022.

https://ansm.sante.fr/actualites/proces-du-mediator

https://www.leparisien.fr/societe/sante/scandale-du-levothyrox-on-a-vu-que-quelque-chose-avait-cloche-admet-un-ancien-ponte-de-lagence-du-medicament-22-09-2022-433AESEXNZEBBDVLMUG4Y5QM7Q.php

https://www.francetvinfo.fr/sante/levothyrox/levothyrox-l-agence-nationale-de-securite-du-medicament-annonce-sa-mise-en-examen-pour-tromperie_5525595.html

L’ANSM a failli une nouvelle fois « dans [son] rôle de police sanitaire et de gendarme du médicament » !

Nous y pallions en vous demandant de bien vouloir nous recevoir et d’activer de manière urgente le principe de précaution, par conséquent l’arrêt des vaccins Covid chez les moins de 18 ans pour commencer, étant bien entendu qu’il faudrait les arrêter pour tout le monde dans un second temps.

Nous sommes à votre disposition pour une réunion permettant de vous apporter les éléments complémentaires d’analyse qui nous mènent à vous demander l’activation du principe de précaution.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, nos salutations distinguées.

 

Dr Denis AGRET

Signataires de la demande urgente d’activation du principe de précaution concernant les « vaccins » Covid chez les moins de 18 ans

1

 Dr

AGRET

Denis

Praticien Hospitalier Santé Publique

10003258406

2

Dr

AIRIAU

Virginie

médecin généraliste

10002909363

3

Dr

AUBRY

Jacques

médecin généraliste

10002422243

4

Dr

BASSIEUX

Mathilde

Pharmacienne

10101678141

5

 Dr

BEIN

Gauthier

médecin généraliste

10002387628

6

Dr

BELTJENS

Marie-Anne

pharmacienne

 10004114608

7

Mme

BENAROCH

Sharon

Sage-femme

10005013486

8

Dr

BEQUER

Marie-Claire

Gynécologue-Obstétricien

10002781754

9

Dr

BERTHIER

Alain

médecin généraliste

10002658192

10

Dr

BERTOLDO

Brigitte

Médecin Rég. libéral SAMU 56

10002660685

11

Mme

BETOULIERES

Charlotte

sage-femme

10000295351

12

Dr

BORDIER

Dorothée

 Pharmacienne

Suisse

13

Dr

BOSSY

Anick

médecin généraliste

10003191987

14

Dr

BOUDET

Michel

médecin généraliste

10002956976

15

Dr

BOURGEON

Bruno

néphrologue

10003733259

16

Dr

BOUVET-GUIFFRA

C.

médecin généraliste

10003899860

17

Dr

BROUSSE

Hughes

Gynécologue-Obstétricien

10002116175

18

Dr

CHAMOIN

Clémence

médecin généraliste

10100662245

19

Dr

CHANDY

Pascale

médecin généraliste

10003829164

20

Dr

CHEREAU-LAZDUNSKI

Geneviève

pédiatre

10003159315

21

Dr

COURT

Marion

Anesthésiste réanimateur

10003791992

22

Dr

CROZET

Bruno

chirurgien

10002094984

23

Dr

DE CHAZOURNES

Philippe

médecin généraliste

10002321759

24

Dr

de L’EPREVIER

Claire

Médecin Gériatre

10004029558

25

Mme

DE MAESTRI

Barbara

Sage femme

10100348704

26

Mr

DEBUINE

David

 Citoyen

 

27

Dr

DEGUERCY

Hélène

Médecin généraliste

10003247078

28

Dr

DEHEB

Zineb

Dermatologue

10101106085

29

Dr

DEHODENG

Florence

Pharmacienne

 

30

Dr

DEVIC

Jean-Jacques

Pharmacien

 

31

Mme

DORO

Corine

Sage femme

10000287966

32

Dr

DU MANOIR

Guillaume

Médecin généraliste

10002988391

33

Dr

EL BAZE

Peter

Ancien attaché des hôpitaux CHU

10004797113

34

Dr

EULLER

Caroline

Pharmacienne

 

35

Dr

GARDENAL

Martine

Médecin du sport et ex médecin olympique

10000741016

36

Mme

GARRIC

Sandra

Sage femme

10000586585

37

Dr

GAUDICHAU

Gwenaëlle

Chirurgien dentiste

10000840958

38

Dr

GENTILLON

 Myriam

Chirurgien dentiste

10003591616

39

Dr

GEORGET-TARD

Béatrice

Médecin généraliste

10002980182

40

Dr

GERMAIN-ROBIN

Sandrine

Psychiatre

10003244786

41

Dr

GHALLAB

Ghizlaine

Ophtalmologiste

 Maroc

42

Mr

GHIOTTI

Christian

Psychologue Clinicien

 

43

Dr

GIRAULT

Bernard

Médecin généraliste

10003014130

44

Dr

GRANDIE

Doriane

Chirurgien dentiste

10003551495

45

Dr

GUENIOT

Patrick

Dentiste

10003554887

46

Dr

GUILLAUME

Gérard

Rhumatologue

10000355882

47

Dr

HAARDT

Marie-Joëlle

Endocrinologue.

10000323013

48

Dr

IVANEZ

Marie

Médecin généraliste

10100990539

49

Dr

JOURDAN

Isabelle

Médecin généraliste

10002133261

50

Dr

KAYSER

Laurence

Gynécologue-Obstétricien

Belgique

51

Dr

KOTOBI

Henri

Praticien hospitalier Chrirurgien Pédiatre

10000613132

52

Dr

KUMP

Hanna

Pédiatre

10003485306

53

Dr

LABREZE

Jean-Philippe

Médecin généraliste

10003432217

54

Mme

LAGARDE

Muriel

Sage femme

10000465301

55

Dr

LAJEUNESSE

Prisca

Médecin généraliste

10003436127

56

Dr

LATRICHE

Christian

Médecin généraliste

10002698065

57

Dr

LEBRUN

Jean-Luc

Gynécologue-Obstétricien

10002045127

58

Dr

LENCLUS

Claire

Médecin généraliste

10003047114

59

Dr

LESIEUR

Charlotte

Pharmacienne

10100876928

60

Dr

LORIDAN

Eric

Chirurgien général digestif praticien hospitalier

10002304284

61

Mme

MAILLOT,

Brigitte

Sage-femme

10000287861

62

Dr

MAIRE

Jean Marie

Médecin généraliste

10002380284

63

Dr

MAITRIAS

Annie

Pharmacienne

 

64

Dr

MARECHAL

Christine

Médecin généraliste

10001555381

65

Dr

MILLIAU

Elisabeth

Médecin généraliste

10000525765

66

Dr

MIRABEL

Jean-Luc

Médecin généraliste

10004037171

67

Dr

MORO L’KAISSI

Anne

Chirurgien Infantile

10004034707

68

Dr

MOTTET

Christine

Médecin généraliste et gériatre

10001953214

69

Dr

ORTH-WEYERS

Véronique

Médecin généraliste

10001659324

70

Mme

PERCHOC

Yolande

Aide soignante

 

71

Dr

PETIT

Julien

Médecin généraliste

 

72

Dr

PHILIPPON

Morgann

Médecin généraliste

10100187201

73

Mme

PIAZZA

Valérie

Citoyenne

 

74

Dr

PROST

Dominique

Médecin généraliste

10002033834

75

Dr

ROBERTSON

Tara

Médecin généraliste EHPAD

10100026482

76

Dr

SAMY

Mourad

Dentiste

Belgique

77

Dr

SAUSSOL

Bernard

Médecin généraliste

10003404653

78

Dr

SFARA MOLINIER

Marie

Médecin généraliste

10003225454

79

Dr

SOULET ANCA

Honciuc

Pédiatre

10100346336

80

Mme

TAYLOR

Mandy

Infirmière

 

81

Dr

TERRENOIR

Caroline

Médecin généraliste

10003076675

82

Mme

TERROM

Murielle

Infirmière

 

83

Dr

THOMAS-HAAG

Virginie

Médecin urgentiste

10004405311

84

Dr

TOIR

Caroline

Médecin généraliste

10003076675

85

Dr

VERCRUYSSE

Olivier

Médecin généraliste

10002258316

86

Dr

VOUZELAUD

M.

Ophtalmologiste

10003238259

87

Dr

WEERS

Carsten

Anesthésiste

10003245361

88

Dr

WONNER

Martine

Psychiatre

10002430394

89

Dr

WURTZ

Anne-Sophie

Hépato-Gastro-entérologue-Médecin du sport

10000024967

90

Dr

SPITZ

Christine

Médecin généraliste

10002092939

91

Dr

MORIZET

Mathieu

Chirurgien dentiste

10000007483

92

Mr

BRUSA

Carlo Alberto

Avocat à la cour de Paris

 

93

 

REACTION 19

 

Association déclarée

 

Trouver des solutions… Votre cadeau de Noël de la part du Dr Denis AGRET !

Trouver des solutions…

Bonjour les vaccinés une, deux, trois, quatre doses qui vous réveillez douloureusement et qui vous demandez vers qui vous tournez car bien évidement la confiance en votre médecin qui vous a poussé à vous vacciner est ébranlée…

Pour les proches des vaccinés qui veulent leur tendre la main, ça s’appelle la solidarité ou l’amour de son prochain, vous pourrez envoyer ce texte comme cadeau de Noël à ce que vous aimez pour les éveiller, les protéger,

et pour les « dirigeants » du pays qui vous taisez et pour l’ « ordre » des médecins qui ont très bien compris, par vos silences, vous laissez les vaccinés dans la mouise pour rester poli..,

Certains vous diront c’est trop tard !

La fatalité… Je dis non.

Encore faut-il vouloir ou pouvoir affronter la vérité en face.

Cela permettra à certains d’éviter le handicap à vie ou la mort…

J’ai publié un chiffre factuel très grave et très inquiétant de 750 000 myocardites en France chez les vaccinés 3 doses ! chiffre très réaliste malheureusement !

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=409

26 678 984 de personnes ayant reçu 3 doses Pfizer (ANSM) x 2,8% (incidence de myocardite chez les 3 doses, SFC), on obtient le chiffre de 747 011 myocardites post vaccinales dans la population 3 doses de Pfizer en France !

Tellement 750 000 myocardites c’est gros certains diront c’est n’importe quoi… et pourtant 100 000 morts du Covid, c’est passé « crème »…

Bien sûr qu’on peut discuter des chiffres, la discussion dans les articles scientifiques, cela renvoie à l’humilité = je ne suis pas le seul détenteur de la Vérité !

C’est même possiblement plus…

avec une incidence de 5,15% alors nous atteignons le chiffre de 1 373 967 myocardites…

Ou moins…

car le chiffre de 26 678 984 de personnes ayant reçu 3 doses Pfizer est surévalué du fait de nombreux faux, toute la question étant combien y a-t-il de faux ?

Comment avoir les bons chiffres vu que le gouvernement nous les cache et aussi, nous empêche de donner des directives aux instances qui pourraient rétablir les bons chiffres.

L’INSEE pourrait en publiant l’augmentation de mortalité des 0-44 ans par classe d’âge de 5 ans et en la comparant sur 5 ans !

L’AFP a enfin reconnue le 12/12/2022 que « l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) qui montrent une surmortalité en 2021 et 2022 chez les plus jeunes (de 0 à 44 ans) aux Etats-Unis par rapport aux années précédentes ».

https://twitter.com/AgretDenis/status/1602936335186399232?s=20&t=m5xFaLzX40IdQtuLeZ_RQA

L’ATIH ne donne aucune donnée sur les causes de décès alors qu’elle en à les moyens.

J’y reviendrais dans un prochain article.

https://twitter.com/AgretDenis/status/1602398840224681989?s=20&t=m5xFaLzX40IdQtuLeZ_RQA

https://twitter.com/Dummokratie/status/1602317935174991872?s=20&t=ag8C-kMloIVt8AFrd8_cvw

https://theethicalskeptic.com/2022/08/20/houston-we-have-a-problem-part-1-of-3/

Les 750 000 myocardites, elles sont cachées derrière toutes les conséquences de celle-ci.

En très résumé : troubles du rythme et tous les mécanismes thromboemboliques (micro ou macro) qui en découlent…

Tout d’abord, le seul examen spécifique est l’IRM cardiaque et il n’y aura jamais assez d’IRM pour passer 750 000 personnes…

Encore que…, vu qu’il y a 1000 IRM en France.

https://www.snitem.fr/publications/fiches-et-syntheses/irm-et-delais-dattente-les-chiffres-2018/

On pourrait bien y faire passer une très grande partie des personnes vax ayant des AVC, infarctus, embolies en tout genre, en réquisitionnant les machines et les manipulateurs radio nuit et week-end….

Il s’agit juste d’une question de moyens à se donner… (au lieu d’envoyer des canons…) donc une question « politique » avec numéro « vert » pour réserver…

L’IRM est un examen très sensible qui permet aussi d’authentifier des lésions même plusieurs mois après, qui a un intérêt médicolégal et pronostichttps://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2012/revue-medicale-suisse-343/irm-cardiaque-imagerie-de-reference-dans-le-diagnostic-de-la-myocardite-aigue

L’étude de la SFC citée dans mes articles précédents base son diagnostic de myocardite sur une élévation de la troponine à J3 ce qui est discutable…

https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19

Il y aurait donc fallu faire une troponine à J3 aux 26,7 millions de vaxx pour valider le chiffre d’incidence de 2,8% ou l’affiner, ou au mieux leur faire une IRM cardiaque à tous à J3 ou J7, du moins précocement !

Néanmoins, l’IRM permet de diagnostiquer des lésions ischémiques anciennes.

Celle-ci a pris une place très importante dans le diagnostic des AVC ischémiques.

Les troubles du rythme cardiaque ou les décès de cause inexpliquée sont la conséquence des myocardites…

Parmi les troubles du rythme cardiaque, il y a la fibrillation auriculaire qui, du fait d’une mauvaise contraction du cœur, peut engendrer la formation de caillots dans les cavités du cœur (oreillettes droite ou gauche). Des (5) thrombus intracardiaques ont été rapporté dans un rapport ANSM avec Astrazeneca (bizarrement aucun avec Pfizer et Moderna) comme stipulé dans cet article :

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Au moindre effort ou contraction, un caillot de taille plus ou moins importante peut partir dans la circulation artérielle droite ou gauche.

Ceci a pour conséquence des embols : infarctus du myocarde, embolie pulmonaire, AVC, perte de vision ou d’audition par thrombose (« petit » AVC), ischémie mésentérique (occlusion des artères de l’intestin donnant le change avec des occlusions intestinales à tort), ischémie aigue des membres supérieurs ou inférieurs allant jusqu’à l’amputation et également les thromboses des artères utérines responsables de troubles règles ou hystérectomie ou de thrombose du corps caverneux (pénis) donnant des priapismes ou troubles de l’érection et tant d’autres…

Voilà derrière quoi sont maintenant « cachées » les 750 000 myocardites, plus ou moins…

Mais le problème n’est pas tant les chiffres mais votre santé qui pour certains risquent d’être bousiller à vie : règles, infertilité, insuffisance cardiaque, amputation, hémiplégie après AVC, cécité, surdité… ou le décès de vos proches…

Un des problèmes est la censure majeure y compris des médias qui ne me donnent pas la parole…

SI vous voulez m’entendre publiquement, criez mon nom sur les réseaux, oserais-je dire, c’est dans notre intérêt !

Vous saurez à qui vous adressez, si vous ou vos familles ou des conséquences graves de ces vax : il y a des médecins au Conseil National de l’ordre des Médecins, au Ministère de la « santé », dans les conseils départementaux… Ils savent et c’est leur responsabilité…

J’ai alerté depuis mars 2021.

La preuve ici :

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/denis-agret-avec-438-deces-devrait-faire-une-pause-sur-la-vaccination

https://www.facebook.com/denis.agret.7/videos/1070158820141048

Alors comme l’a justement dit Erik Orsenna dans cette vidéo, on peut alerter mais il faut aussi apporter des solutions ! minute 19’ .

C’est ce que je m’évertue à faire depuis des mois.

https://www.youtube.com/watch?v=-wpMW0MSBsg

Cette grande supercherie a assez duré et met réellement en danger la vie de millions de français, au moins de 26 millions de 3 doses sans même parler des 200 000 enfants de 5 à 11 ans qui ont 2 doses de Pfizer, combien de 12 à 18 ans ? Ce sont vos enfants !

Alors quelles solutions vous proposez en ayant cette « audience » si limitée malgré la censure qui s’exerce, le temps infini et gratuit que j’y passe en ayant aucun emploi dont je suis privé depuis janvier 2021 (un constat)…

Je continue pourtant avec plaisir à exercer mon métier avec ces textes et vidéos médicales.

Les vaccinés, vous êtes tous concernés quelque soit votre âge et quelque soit le délai depuis votre dernière dose.

Les jeunes sont plus à risque :le risque de myocardite étant plus élevé chez les 12 à 29 ans que chez les plus de 30 ans…

La preuve en graphe ici : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Tout d’abord, votre état de santé global.

Pour cela faites-vous accompagner ou faites-vous arrêter, sans culpabiliser, par votre médecin si vous êtes fatigué, épuisé, angoissé, stressé, avec des pensées suicidaires, de la colère extrême…

Ces symptômes sont possiblement le fruit d’un état somatique et pas que psychique.

En effet, un trouble du rythme cardiaque FA peut vous créer de l’insomnie, de la fatigue, du stress car le rythme cardiaque peut monter jusqu’à 120 130/ minute sans que vous en vous en aperceviez.

L’essoufflement, la dyspnée peut aussi être dû à la FA aussi à de l’insuffisance cardiaque…

Le plus dur est sans doute que si vous avez des symptômes somatiques que votre médecin ne reconnait en vous disant que ça n’a rien à voir avec les vaccins ou que c’est psychologique, vous risquez de le vivre très mal et de vous aggraver…

SI vous avez fait vos doses et que vous faites du sport ou reprenez le sport, soyez très prudent car lors d’un effort plus intense, un caillot peut partir brusquement et être responsable d’une embolie massive, d’un décès.

De même, en cas d’effort physique important, le niveau de besoin en oxygène augmente. Une incapacité cardiaque ou une atteinte coronaire non connue peut s’aggraver brutalement jusqu’à donner un arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire.

Toute douleur cardiaque avec la main sur la poitrine cotée gauche est très évocatrice d’infarctus ou d’angine de poitrine et doit vous conduire à appeler le 15, consulter votre médecin, voire à réaliser un dosage de troponine y compris chez les jeunes vaccinés !

Tout essoufflement doit mener à un examen cardiopulmonaire, prise de poids, examen des membres inférieurs. Une insuffisance cardiaque pouvant donner des œdèmes des membres inférieurs ou pulmonaire…

La prescription de BNP qui est un marqueur biologique d’insuffisance cardiaque peut aussi être pertinente et orientée le diagnostic.

Les symptômes d’appel de la myocardite les plus fréquents sont :

la dyspnée : essoufflement dans 72%, la douleur thoracique (DT) dans 32% et l’arythmie dans 18% des cas.

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2012/revue-medicale-suisse-343/irm-cardiaque-imagerie-de-reference-dans-le-diagnostic-de-la-myocardite-aigue

Le mieux en cas de doute après vaccination est donc de retourner voir votre médecin traitant, avoir un avis cardiologique rapidement (échographie cardiaque, épreuve d’effort) et une IRM cardiaque dans le meilleur des cas….

Il faut les responsabiliser. N’hésitez pas à leur amener, envoyer mes textes sur https://adoptetapolitiquesanitaire.fr

Ce n’est pas trop tard. Il y a des solutions pour éviter des aggravations ou des drames humains.

Ne minisez pas les risques de ces « vaccins covid ».

Il y a des traitements pour les myocardites, pour l’insuffisance cardiaque…

Plus vous tardez, plus vous pouvez vous aggraver…

Ils ont des défibrillateurs implantables ou des pacemakers pour tout le monde y compris les jeunes au cas où vous trainiez trop…

Moi, je ne sais pas ressusciter les morts sauf en SMUR.

Peut-être les secouristes, pompiers avec des défibrillateurs arriveront-ils à temps…

Excusez le poil d’ironie, c’est pour réveiller !

Tout ceci ne pourra s’organiser au mieux que lorsque que l’Etat aura arrêter les vaccins covid en activant le principe de précaution et reconnu ses erreurs publiquement….

En attendant, j’ai fait au mieux pour vous alerter et vous guider depuis 2 ans !

La colère, dirigez là vers les responsables des conseils de l’ordre ou du gouvernement que j’ai alerté à des multiples reprises depuis mars, avril 2021 et dont le silence assourdissant est responsable de tant de vies gâchées, brisées…

Courage mes amis vaccinés en ces temps de fêtes si particulières…

Votre médecin dévoué pour les enfants de la Nation, pour vous tous.

Denis AGRET

PS chers journalistes qui me connaissaient très bien, à votre disposition !

Un dernier truc : si vous voulez éviter les cancers ou le stress qui vous ronge, une étude sur la méditation très intéressante : https://www.forbes.fr/management/meditation-et-longevite-une-bien-vieille-histoire/

Et mangez bien fruits, légumes, baissez la quantité de viandes surtout d’importation pleine d’antibiotiques…

Respectez votre cycle du cortisol !

https://www.zrtlab.com/landing-pages/diurnal-cortisol-curves/

Faites du sport une fois que vous aurez dédouaner votre cœur !

Pour vos dons en chèque, si vous voulez me soutenir pour mes frais d’avocat (12 000€ encore), merci de me liasser un mail et noter au dos frais avocat :

Denis AGRET

103 impasse Caravelle

St Blaise Bat B5 App 107

34000 Montpellier

Sans doute le chiffre le plus effrayant de l’année 2022 en France : 750 000 myocardites dû aux « vaccins » Covid Pfizer and co.. / Arrêt urgent des « Vaccins Covid » / Principe de précaution

Le chiffre le plus effrayant ou le plus grave de l’année 2022 en France

750 000 myocardites dû aux « vaccins » Covid Pfizer and co..

A force de lire des données factuelles (Evidence Based Medecine, Médecine basée sur les faits ou les preuves) produites par des institutions du gouvernement français : l’ANSM Agence Nationale de « Sécurité » du Médicament et par la société française de cardiologie sur son site, j’en suis arrivé au calcul mathématique simple et gravissime qui conduit à 750 000 myocardites en France chez les personnes vaccinées 3 doses Pfizer.

Il y aura à discuter de ce chiffre et surtout à dépister de manière urgente et systématique la population générale vaccinée que ce soit avec une, deux, trois doses ou plus de « vaccins » covid…

L’ANSM mentionne qu’il y a 26 678 984 injections 3 doses de Pfizer en France.

Probablement, ce chiffre est surestimé (de combien ?) du fait de nombreux faux pass vaccinaux.

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-22-07-2022-au-08-09-2022

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

La société française de cardiologie a publié sur son site le 24 octobre 2022 le résultat d’une étude prospective.

Cette étude établit l’incidence (nombre de nouveaux cas de cette maladie observés sur une période donnée) des lésions myocardiques (myocardite) à 2,8% (22/777).

Ce chiffre est probablement sous-évaluée étant donné que 18 personnes ont été exclues pour d’« autres causes que le vaccin pouvant expliquer l’élévation de troponinémie ».

Or, rien ne permet à ce stade d’exclure ces personnes car rien ne dédouane la responsabilité des vaccins, bien que ces personnes soient porteuses d’autres facteurs de risque.

Le diagnostic de myocardite repose dans cette étude uniquement sur l’élévation de la troponine (aucune mention d’IRM cardiaque).

Cette étude a inclus 92% de personnes ayant reçu 3 doses.

Le risque est donc probablement supérieur chez une population qui aurait à 100% 3 doses.

Donc l’incidence de myocardite, si l’on garde les 18 personnes « exclues », serait plutôt de 5,15% (40/777).

https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19

En se contentant de faire une multiplication 26 678 984 x 0.028, on obtient le chiffre de 747 011 myocardites post vaccinales dans la population 3 doses de Pfizer en France !

Si je me permets de prendre une incidence de 5,15% alors nous atteignons le chiffre de 1 373 967 myocardites…

Ces chiffres sont consternants.

Il nécessite bien sûr d’être précisé par les responsables médicaux, le ministère de la santé qui a des œillères.

La société française de cardiologie connait bien évidement le risque majeur d’aggravation de myocardites non diagnostiquées comme stipulée dans mon article ici : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=404

Extrait pour rappel :

L’article infra intitulé « Mortalité et arythmie ventriculaire après une myocardite aiguë : une étude de suivi basée sur un registre national » montre également la gravité des myocardites hospitalisées et leurs pronostics à 90 jours, l’étude de la SFC du 24 octobre 2022 s’arrêtant à un suivi à 30 jours.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34675133/

Au total, 2523 patients hospitalisés pour myocardite ont été inclus.

L’âge médian était de 48 ans (Q1-Q3 : 30-69) et 67,7 % étaient des hommes.

Les comorbidités étaient plus prononcées chez les patients atteints de myocardite que chez les témoins.

Le risque standardisé de mortalité toutes causes confondues à 90 jours était de 4,9 % pour les patients atteints de myocardite aiguë contre 0,3 % pour les témoins (p < 0,001).

Les risques standardisés à 90 jours pour les autres critères d’évaluation étaient de

7,5 % contre 0,1 % pour l’IC Insuffisance cardiaque, de

1,9 % contre <0,1 % pour le risque de Fibrillation Ventriculaire/arrêt cardiaque et de

1,6 % contre <0,1 % pour l’implantation d’un Défibrillateur Automatisé Implantable DAI (tous p<0,001).

Un autre papier de la SFC montre combien elle connait la gravité des myocardites.

Myocardite et COVID-19, mythe ou réalité ? https://www.sfcardio.fr/publication/myocardite-et-covid-19-mythe-ou-realite

La société française de cardiologie conclut son article du 24/10/22 de manière bien timorée et hypocrite : « néanmoins du fait de la réalisation de doses répétées, il est intéressant de se demander si cela ne pourrait pas entrainer des séquelles à long terme (insuffisance cardiaque, arythmie). Pour cela un essai randomisé avec un suivi au long cours serait nécessaire ».

La société française de cardiologie devrait tout simplement tirer la sonnette d’alarme et demander l’arrêt urgent et immédiat des vaccins Pfizer et Moderna Covid en France !

Il est indispensable que les « responsables » notamment politiques, maires, députés, sénateurs se saisissent de ce sujet d’une gravité majeure pour la population française que ce soit en termes de vies humaines (et en termes de coût économique également), dans l’intérêt des enfants et de la Nation.

Il ne s’agit plus d’un problème de droite, de gauche ou de centre mais d’un problème humain qui consiste à sauver, protéger, tendre la main à son prochain !

Tout ceux qui se tairont en porteront à minima une responsabilité morale au pire pénale.

La non-assistance à personne en danger concerne tout le monde dans ce pays, me semble-t-il…

Punie de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000037289588#:~:text=Quiconque%20pouvant%20emp%C3%AAcher%20par%20son,75%20000%20euros%20d’amende.

Les médias ou l’ANSM ne pourront plus jamais écrire que les myocardites sont rares ou peu fréquentes et d’évolution favorables…

https://ansm.sante.fr/actualites/le-risque-de-myocardite-et-pericardite-apres-la-vaccination-covid-19-est-confirme-mais-peu-frequent-et-devolution-favorable

Ici un récent article mensonger du 26/10/2022 dans Journal des femmes estampillé avec le logo de la fédération française de cardiologie

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2633895-myocardite-definition-covid-symptome-traitement/

« Dans une revue récente de la littérature portant sur 26 études incluant 11 685 patients infectés, la prévalence pondérée des atteintes cardiaques est de 20 % »

[10] Bavishi C, Bonow RO, Trivedi V, Abbott JD, Messerli FH, Bhatt DL. Acute myocardial injury in patients hospitalized with COVID19 infection: a review. Prog Cardiovasc Dis 2020. http://dx.doi.org/ 10.1016/j.pcad.2020.05.013 [Epub ahead of print]. https://www.sfcardio.fr/publication/myocardite-et-covid-19-mythe-ou-realite

Alors une incidence de myocardite de 2,8% à 5,15% chez les 3 doses est-elle rare ?

N’est-ce pas l’AFP Factuel …

https://factuel.afp.com/doc.afp.com.32CY927

Conclusion

Les myocardites dû aux vaccins Pfizer et Moderna sont fréquentes (750 000) et graves ! DONC

#stopvaxcovid #principedeprecaution #750000myocardites #myocardites

Si je puis encore vous souhaitez de joyeuses fêtes de fin d’année ou à d’autres de joyeuses myocardites…

Dr Denis AGRET, santé publique et urgentiste, pour vous conseiller et vous servir.

Excusez la triste ironie en ces temps de « fêtes » après plus de 2 ans de signalement ou d’alerte…

A moins que certains « adultes » soient d’accord pour avoir demain une population de jeunes de moins de 30 ans handicapés à vie avec insuffisance cardiaque, hémiplégie (AVC) ou défibrillateur implantable ou les 2… et/ou préfèrent défibriller des personnes dans les rues mettant à profit leur acquis de réanimation cardiopulmonaire !

Ça risque de coûter très très cher à la société et de rapporter à d’autres !

Enfin vous êtes (encore) prévenus !

PS : si après plusieurs doses de « vaccins » vous faites une myocardite à coronavirus covid, ne vous posez pas cinquante questions, c’est le « vaccin » pas le virus !

PS 2

Tous ces évènements (tableau infra) sont sans aucun doute en lien avec les myocardites et leurs conséquences :

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-22-07-2022-au-08-09-2022

10 000 événements graves en lien direct avec les myocardites déclarés sur ANSM Pfizer au 25/08/2022 et aucune actualisation depuis,

tant le nombre de déclarations doit être colossal…

33% des événements graves en lien fort probables avec des myocardites !

Lire https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Tableau A1. Événements indésirables graves rapportés en France au 25/08/2022 depuis le début de la vaccination

   
     

AIT

227

0,8

Arrêt Cardiaque

51

0,2

AVC – Type Inconnu

108

0,4

AVC Ischémique

892

3

Convulsions

360

1,2

Décès d’Origine Inconnue

554

1,8

Douleur Thoracique

407

1,3

Dyspnée

150

0,5

Embolie Pulmonaire

1 261

4,2

Insuffisance Cardiaque

201

0,7

Insuffisance Respiratoire Aiguë

43

0,1

Malaise

396

1,3

Malaise Post-Vaccinal

361

1,2

Myocardite

806

2,7

Occlusion d’Une Artère Rétinienne

44

0,1

Occlusion d’Une Veine Rétinienne

126

0,4

Péricardite

1 163

3,9

Syndrome Coronarien Aigu

406

1,3

Thrombose

34

0,1

Thrombose Artérielle

86

0,3

Thrombose Veineuse

169

0,6

Thrombose veineuse cérébrale

104

0,3

Thrombose Veineuse Profonde

572

1,9

Thrombose Veineuse Splanchnique

46

0,2

Thrombose Veineuse Superficielle

204

0,7

Troubles du Rythme

1 091

3,6

TOTAL

9 862

32,8

La génétique pourrait-elle tout expliquer y compris les décès dû aux vax Covid ? Attention à la violation du secret médical ! Activation du principe de précaution, Arrêt urgent des vaccins Covid

La génétique pourrait-elle tout expliquer y compris les décès dû aux vax Covid ?

Attention à la violation du secret médical !

Activation du principe de précaution, Arrêt urgent des vaccins Covid

Le 08/12/2022, (modifié le 11/12/2022)

Lettres aux français,

Chers vaccinés Covid, vous êtes tous concernés !

Cette lettre est tout particulièrement pour vous et vos enfants ou petits-enfants vaccinés !

Si je puis formuler un vœu en ces temps de « fêtes », c’est que l’on protège les enfants des conséquences gravissimes de ces « vaccins du Covid » et que l’on arrête le plus rapidement les « vaccins covid » chez les moins de 30 ans pour commencer !

Les constats sont alarmants, bien plus encore, je ne sais plus quel terme employer !

L’étude sur les bases de données américaines produite ici (the Ethical Skeptic) montre une augmentation énorme et avérée des causes de décès par cancer, maladies cardiovasculaires et infections : septicémie (infections généralisées), pyélonéphrite (infection des reins) …

https://theethicalskeptic.com/2022/08/20/houston-we-have-a-problem-part-1-of-3/

L’étude publiée par la société française de cardiologie (SFC) le 24 octobre 2022 fait état d’un risque de myocardite 800 fois plus élevé chez les vaccinés covid et une incidence de 2,8% !

https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19

L’étude Epiphare diligentée par notre gouvernement montre que « L’association était la plus marquée chez les personnes de 12 à 29 ans et après la deuxième dose de Pfizer (risque x 11) et de Moderna (risque x 80) »

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19-12-50ans/

Donc, les plus jeunes sont plus à risque de myocardite.

De plus, les myocardites non diagnostiquées ni traitées peuvent avoir des conséquences gravissimes en particulier le développement d’une insuffisance cardiaque.

L’article de RevMed Revue Médicale Suisse montre que la mortalité des myocardites avec insuffisance cardiaque à 4 ans est de 56%, soit plus d’une personne sur deux qui décède en 4 ans !

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2012/revue-medicale-suisse-343/irm-cardiaque-imagerie-de-reference-dans-le-diagnostic-de-la-myocardite-aigue

L’article infra intitulé « Mortalité et arythmie ventriculaire après une myocardite aiguë : une étude de suivi basée sur un registre national » montre également la gravité des myocardites hospitalisés et leurs pronostics à 90 jours, l’étude de la SFC du 24 octobre 2022 s’arrêtant à une suivi à 30 jours.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34675133/

Au total, 2523 patients hospitalisés pour myocardite ont été inclus.

L’âge médian était de 48 ans (Q1-Q3 : 30-69) et 67,7 % étaient des hommes.

Les comorbidités étaient plus prononcées chez les patients atteints de myocardite que chez les témoins.

Le risque standardisé de mortalité toutes causes confondues à 90 jours était de 4,9 % pour les patients atteints de myocardite aiguë contre 0,3 % pour les témoins (p < 0,001).

Les risques standardisés à 90 jours pour les autres critères d’évaluation étaient de

7,5 % contre 0,1 % pour l’IC Insuffisance cardiaque, de

1,9 % contre <0,1 % pour le risque de Fibrillation Ventriculaire/arrêt cardiaque et de

1,6 % contre <0,1 % pour l’implantation d’un Défibrillateur Automatisé Implantable DAI (tous p<0,001).

Malheureusement, il y a plus de 200 000 enfants de 5 à 11 ans en France avec 2 doses de Pfizer (ANSM) donc à risque grave !

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Il y a donc de sérieuses raisons de s’inquiéter pour nos enfants et le public jeune vacciné covid ! et aussi pour tous les âges !

Heureusement, nous avons des moyens de recenser, de diagnostiquer et de prévenir ces catastrophes humaines ! Encore faut-il pouvoir en parler publiquement !

Le corps médical aux « ordres » (conseils départementaux, régionaux, nationaux, ministère, experts) que j’ai rencontré à maintes reprises est dans un déni total, la discussion est quasiment impossible.

De manière incroyable aussi, le corps médical tend à faire des tests génétiques pour expliquer toutes complications notamment cardiaques ou de décès cardiovasculaires mais aussi de cancers induits par ces vaccins.

Ce penchant exacerbé pour la génétique qui tente de dissimuler le lien de cause à effet des conséquences de ces vaccins est très inquiétant.

Il emmène une partie de la société dans ce que je qualifierais d’eugénisme « génétique », nous rappelant des heures sombres de l’histoire…

Cet article qui fait état du gène « corin » mentionne que « L’HTA est la principale cause d’insuffisance cardiaque des populations d’ascendance africaine. /// La prévalence de ce polymorphisme à l’état hétérozygote (deux versions différentes d’un gène) est de 12 % chez les africains américains contre 0.5 % chez les américains d’origine caucasienne. »

https://www.fedecardio.org/la-recherche/le-gene-corin-au-coeur-des-pathologies-cardiovasculaires/

Ceci stigmatise de manière évidente une ethnie sur des considérations « génétiques ».

Or, les comportements alimentaires et sociétaux (sédentarité) notamment aux Antilles, ont conduit une grande partie de la population à une obésité croissante responsable également d’HTA et d’insuffisance cardiaque.

Plus d’un Martiniquais sur deux en surpoids ou en situation d’obésité

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5390896

En 2019, 53 % des 15 ans ou plus en Martinique sont en surpoids ou obèses, dont 20 % en état d’obésité (respectivement 47 % et 14 % en France métropolitaine) (figure 2). Entre 2014 et 2019, la tendance est à la hausse (de l’ordre de + 4 %, pour les hommes comme pour les femmes). Contrairement à la France métropolitaine, les femmes sont beaucoup plus touchées par l’obésité que les hommes (25 % des femmes contre 13 % des hommes). Le surpoids et l’obésité augmentent fortement passé 30 ans. L’obésité est un facteur de risque pour de nombreuses maladies chroniques (comme les maladies cardiovasculaires, les maladies métaboliques, cancers, troubles musculo-squelettiques…). À titre d’exemple, 38 % des personnes obèses souffrent d’hypertension artérielle, contre 19 % des personnes sans surpoids. La part et la progression de la population en surpoids sont particulièrement préoccupantes pour la santé des Martiniquais.

De même, cet article de l’institut de cardiologie d’Ottawa stipule : « On recommande aux membres de la famille de victimes de décès soudain d’origine cardiaque de se prêter à un dépistage. Si l’on estime que les proches sont porteurs d’une mutation qui leur fait courir un risque d’incident cardiaque similaire, on leur offrira diverses options thérapeutiques à visée préventive – des médicaments ou des dispositifs implantables, entre autres. »

https://www.ottawaheart.ca/fr/maladie-du-c%C5%93ur/les-cardiopathies-h%C3%A9r%C3%A9ditaires

La génétique est même devenue un commerce pour cette société Predilife cotée en bourse depuis 2018 qui propose aux salariés de TF1 et Marionnaud « âgés de 40 à 50 ans la possibilité de réaliser gracieusement un bilan prédictif multi-pathologie. Bilan, réalisé en toute confidentialité, qui permet de prédire le risque de survenance des principaux cancers et des maladies cardiovasculaires. Cette initiative sera relayée en interne dès octobre 2022 par des figures engagées de la chaîne »

https://www.predilife.com/communiques-et-publications/communiques-de-presse/le-groupe-tf1-sengage-pour-la-sante-de-ses-collaborateurs-en-proposant-un-bilan-predictif-a-tous-ses-salaries-de-40-a-50-ans/

La violation manifeste du secret médical amené par les pass sanitaires et le fait que tout le monde dise ouvertement s’il est vacciné ou non, s’il est positif au covid ou non, peut conduire demain l’employeur à savoir si vous êtes malade génétiquement ou non ! Juste un coup de fil à donner pour savoir si la personne a eu un dépistage génétique, un « bilan prédictif multi-pathologies » !

Les employeurs pourraient alors vous trier, vous discriminer à vie ainsi que votre descendance sur des critères génétiques !!! pour des raisons de rentabilité !…

Cette réflexion doit donc mener à la plus grande prudence sur la diffusion de la génétique comme étant l’explication à tous problèmes de santé.

En conclusion, il y a au moins 50 enfants de moins de 18 ans décédés et au moins 200 jeunes de 19 à 29 ans décédés à cause de ces vaccins Covid.

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Le plus jeune, dont j’ai appris récemment le décès, avait 14 ans, il habitait dans le centre de la France…

Quelle triste constat avant les « fêtes de Noël »…

Qui ne laisse qu’une conclusion amère possible l’arrêt urgent des vaccins covid chez les moins de 30 ans… le VRAI principe de précaution serait de les arrêter pour tout le monde…

Alors partagez le plus possible s’il vous plait, pour que l’information diffuse et nous protège tous collectivement, qu’elle éveille les consciences y compris des médecins en exercice.

Courage mes amis

Dr Denis AGRET

PS Peut être « Une chance » ou une faille :

Notre président n’est pas vacciné semble-t-il.

Donc sans doute a-t-il été bien conseillé et ne fait pas parti de la « secte des provax ».

De plus, il n’est pas médecin, alors peut être aura-t-il l’obligeance de me recevoir pour m’écouter. Oui, le diagnostic différentiel existe en médecine, aussi avec les vaccins covid.

Pour aller plus loin :

Bien évidemment, les aspects de consommation liés au tabac ont amené une augmentation très importante du nombre de cancers et de décès attribuables au tabac ! Il en va de même pour les comportements liés à l’alcool, la malbouffe sucré, salé, gras, et la sédentarité. Tous ces facteurs concourent à des maladies chroniques et une augmentation de la mortalité cardiovasculaires et par cancer.

Pour l’exemple du tabac, l’institut Gustave Roussy nous montre que la mortalité attribuable au tabac CHEZ LES FEMMES a été multiplié par 7 en 30 ans, dont les décès par maladies cardiovasculaires et par cancer.

Ceci illustre bien qu’il s’agît de problèmes de consommation de tabac et bien moins de gène.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Mortalite_attribuable_au_tabac_en_France.pdf

https://www.gustaveroussy.fr/sites/default/files/epidemiologie_tabac_france_2016.ppt

La répartition selon le sexe depuis le début de la vaccination covid est d’environ 75% de femmes pour 25% d’hommes, cette répartition est en lien avec le personnel soignant obligé majoritairement féminin représentant plus de 70% des effectifs et probablement aussi des femmes enceintes « obligées » d’être vaccinées…

https://www.cairn.info/revue-francaise-des-affaires-sociales-2005-1-page-17.htm

Données Pfizer au 25/08/2022

Or, dans l’étude de la SFC, « la population étudiée était majoritairement composée de femmes (69 %) ».

https://www.cardio-online.fr/Actualites/A-la-une/ESC-2022/Incidence-non-negligeable-myocardites-apres-3-dose-vaccin-ARN-messager-anti-COVID-19

et cette même étude pointe le fait que « Les lésions myocardiques touchent plus les femmes contrairement à ce qui est décrit dans les études précédentes. »

La myocardite « (elle) survient majoritairement chez les femmes contrairement aux myocardites virales habituelles. »

Il est évident que si les femmes sont plus exposées au risque (vu que plus de femmes sont vaccinées) alors les myocardites « toucheront » plus les femmes !

Ce n’est pas non plus un problème de génétique mais un problème d’exposition au risque.

Dans la conclusion de l’article de la société de cardiologie d’Ottawa, on peut lire :

https://www.ottawaheart.ca/fr/maladie-du-c%C5%93ur/les-cardiopathies-h%C3%A9r%C3%A9ditaires

« On recommande aux membres de la famille de victimes de décès soudain d’origine cardiaque de se prêter à un dépistage. Si l’on estime que les proches sont porteurs d’une mutation qui leur fait courir un risque d’incident cardiaque similaire, on leur offrira diverses options thérapeutiques à visée préventive – des médicaments ou des dispositifs implantables, entre autres. »…

Ce genre de test dans le contexte des décès dû aux vaccins covid tend à dissimuler la cause du décès liée à l’injection et aussi à culpabiliser la famille, voire les enfants et à grever leur vie entière d’un « héritage génétique bien lourd de conséquences ».

La recherche génétique a été demandée et réalisée chez Séverine Sarris, épouse de mon ami d’enfance, vaccinée covid et décédée… https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6821478/.html ainsi que chez Mélanie Macip vaccinée Pfizer et décédée à 15 ans d’une myocardite.

On ne peut pas, à mon sens, grever les femmes et les enfants (risques prétendument liés au sexe ou à la génétique) du poids de l’énorme responsabilité de ces vaccins et des responsables médecins qui devront répondre de leurs responsabilités.

Droit de réponse Article Le Monde Publié le 30 septembre 2022

Droit de réponse Article Le Monde Publié le 30 septembre 2022 à 15h16

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/09/30/vaccins-contre-le-covid-19-une-nouvelle-vague-d-etudes-trompeuses_6143859_4355770.html

Vaccins contre le Covid-19 : une nouvelle vague d’intox

Chers journalistes du Monde,

C’est un grand honneur de voir que vous citez mon twitt du 28 septembre 2022 dans votre journal, journal que mon père lit assidument depuis plus de 40 ans et dont il me découpait des passages pour m’instruire.

Malheureusement, vous commencez cet article en alléguant des « procédés de manipulation » dont vous m’affublez.

Or, vous les connaissez bien mieux que moi et vous les utiliser depuis plus de 2 ans maintenant en utilisant notamment la peur, la désinformation ou la décrédibilisation.

Vous me taxez d’« antivax », propos clivant créant deux « partis » les pro et anti vax. Ce procédé est facile et fait pour diviser.

Je me qualifie simplement de porte-parole, de réinformateur, de lanceur d’alerte qui devrait être protégé par la loi https://www.vie-publique.fr/loi/282472-loi-21-mars-2022-waserman-protection-des-lanceurs-dalerte relayant les données 100% vérifiables du gouvernement publié sur l’ANSM, Epiphare, l’INSEE, Santé publique France.

Je dis, pour rigoler un peu, que je suis le bon porte-parole du gouvernement !

Etant donné que la peur ou la soumission gouvernent vos actions, nous verrons si vous aurez le courage de publier intégralement cette réponse.

Vous m’excuserez d’avoir cité un site que vous qualifiez de complotiste.

Néanmoins, la baisse d’immunité chez les personnes ayant un schéma vaccinal complet covid est largement prouvée dans cet article de TF1 du 15 juin 2022 avec pour seul titre : « Covid-19 : un déficit immunologique responsable de près d’un quart des formes sévères chez les vaccinés »

https://www.tf1info.fr/sante/covid-19-un-deficit-immunologique-responsable-de-pres-d-un-quart-des-formes-severes-chez-les-vaccines-2223222.html

L’article tente de minimiser ce déficit immunologique en le qualifiant de « rare ». Or, en juillet 2021, les médias qualifiaient de rare les troubles des règles post vaccinales, ce qui s’avère totalement faux. https://www.tf1info.fr/sante/covid-19-la-vaccination-peut-provoquer-une-perturbation-du-cycle-menstruel-confirme-une-etude-2233919.html

Je vous invite à lire mon article « factcheck » à partir d’articles mainstream sur l’immunodépression post vaccin covid ici :

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=346

Nous verrons bien au printemps 2023 comment les vaccinés covid auront affronté les maladies infectieuses hivernales…

Enfin, vous mentionnez la méthode du « cherry picking » (expression anglaise qui signifie littéralement « cueillette de cerises »), qui consiste à sélectionner uniquement les données allant dans le sens de ses assertions, donc à détourner le regard, à faire l’autruche.

C’est bien ce que fait, en particulier, Epiphare dans ses publications tendant à nier la responsabilité de ces vaccins.

Par exemple, dans mon article du 21 janvier 2022 https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=236, je montre qu’Epiphare apporte la preuve irréfutable du lien de causalité entre 2 doses de Pfizer ou de Moderna et la survenue de myocardite pouvant avoir des conséquences graves.

Or, il suffirait de refaire une étude sur toute la période de vaccination de juillet 2021 (date de début de vaccination des mineurs) à septembre 2022 pour étudier l’association entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de décès chez les personnes de 12 à 50 ans et un focus sur les 12 à 29 ans en France, sujet bien évidemment très grave. Il faut avoir le courage d’en parler !

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19/

De même, sur le « cherry picking » d’Epiphare, cette étude publiée dans Jama https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2786667 évite soigneusement de traiter des jeunes à risque de pathologies cardiovasculaires gravissimes ou de décès post vaccins covid.

Cette étude porte sur la période du 15 décembre 2020 au 30 avril 2021 pour les plus de 75 ans.

Là aussi, pour aborder le sujet courageusement, il conviendrait d’étudier les évènements cardiovasculaires : infarctus du myocarde, AVC ischémique, embolie pulmonaire et décès de juillet 2021 à septembre 2022 chez les personnes de 12 à 50 ans en France.

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/ jama-vaccins-covid19-cardiovasculaire-75ans/

L’ANSM, Epiphare, les agences du gouvernement ont tous les moyens de montrer les vrais chiffres, alors pourquoi détournent-ils le regard ?

Serait-ce un problème de conflit d’intérêt avec Pfizer comme dans la triste histoire Cahuzac ?

https://www.lepoint.fr/justice/proces-cahuzac-l-accusation-denonce-les-manoeuvres-dilatoires-de-la-defense-05-09-2016-2066072_2386.php

Ont-ils peur d’en assumer les conséquences ?

Et vous les médias, les journalistes qu’elles sont vos peurs ou vos conflits d’intérêt ?

Vous êtes aussi co-responsables de la mise en danger de la vie des citoyens et en particulier des quelques 200 000 enfants de 5 à 11 ans ayant reçu 2 doses de Pfizer tant que vous ne relayez pas ma parole de manière honnête et sincère.

Tous ces enfants risquent de graves conséquences si vous ne reconnaissez pas en particulier les risques thrombo-emboliques avérés comme décrit ici : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=362

Ce qui est triste, vous serez concerné demain…

Je pourrais conclure cette réponse en disant comme cet illustre Académicien Erik Orsenna dans cet interview, « je m’en fous d’avoir raison »… https://www.youtube.com/watch?v=-wpMW0MSBsg

Par contre, comme il dit aussi : « Ecoute ça… la médecine générale est devenue une spécialité… tu te rends compte la folie… c’est à dire que tu as perdu l’unité du corps »…

Or, je suis diplômé en médecine générale et en santé publique.

C’est bien ce qui m’a permis d’avoir un point de vue global sur la situation, un autre diagnostic, un diagnostic différentiel, populationnel.

Et comme le dit aussi Erik Orsenna, je suis un lanceur d’alerte et surtout je suis là pour apporter des solutions y compris aux personnes vaccinées covid !

Tant que la vérité n’est pas dite, la souffrance collective augmente, nous restons dans cette guerre déclarée par le président le 16 mars 2020, triste date.

Je milite pour la Paix dans notre pays, dans nos familles et dans nos cœurs !

Chers journalistes du Monde, recevez mes salutations distinguées.

Principe de Précaution URGENT #STOP VAXCOVID A propos de myocardites gravissimes, troubles du rythme et mécanisme thromboemboliques et décès.

Sources ANSM, EPIPHARE 

Dr Denis AGRET 20/09/2022

Principe de Précaution URGENT #STOP VAXCOVID

A propos de myocardites gravissimes, troubles du rythme et mécanisme thromboemboliques et décès.

Sources ANSM, EPIPHARE

Vidéo ici : https://www.instagram.com/p/CiyG85xqf5w/?hl=fr

Ou ici : https://www.instagram.com/p/CiyG85xqf5w/?hl=fr

Texte https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/

Etant donné que l’ANSM, le CNOM, le Ministère de la Santé ont de nouveau « failli (un doux euphémisme…) dans leurs rôles de police sanitaire et de gendarme du médicament » comme dans la triste histoire du Médiator qui a donné pas moins de 2000 décès, je joue ce rôle dans l’intérêt des citoyens manipulés inconscients.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/03/29/scandale-du-mediator-les-laboratoires-servier-condamnes-a-2-7-millions-d-euros-d-amende_6074840_3224.html

D’autre part, étant donné que je ne fais que relayer des données du gouvernement, je me pose en porte-parole du gouvernement, le bon !

Parce que les autres que ce soient les ministres Dr Véran, Dr Braun , Dr Bourguignon, ou les présidents du CNOM Dr Bouet, Dr Arnault, la directrice de l’ANSM et maintenant de l’Agence Européenne Dr Ratignier-Carbonneil ont tous failli à leurs taches me semble-t-il…

https://www.dailymotion.com/video/x80yusz

Je demande l’activation du principe de précaution de toute urgence, donc l’arrêt des injections Covid devant la non innocuité donc la dangerosité et la non protection vis-à-vis du coronavirus.

Je suis bien évidement un lanceur d’alerte comme stipulé dans cet article, harcelé par la Justice et le CNOM CDOM… https://www.vie-publique.fr/eclairage/283065-la-protection-des-lanceurs-dalerte-un-enjeu-pour-la-democratie

Voici des tableaux issus de ces liens que vous aurez tout loisir de vérifier y compris pour l’AFP !

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-22-07-2022-au-08-09-2022

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-14-01-2022-au-27-01-2022

Pfizer

Toutes marques

Le principe de précaution s’active « presque naturellement » par la diffusion de l’information, la connaissance et la conscience.

Il y a une baisse drastique du nombre de doses de 99,9 % entre la 1ère et la 5ème dose pour Pfizer et Moderna !

Les médecins prennent conscience de la non innocuité de ces injections et de leurs responsabilités notamment pénales ; les patients aussi, ils ne se font plus injectés ! Un jour peut-être, l’ANSM et le CNOM reconnaitront devant les tribunaux leurs erreurs manifestes, leurs mensonges prodigués sous un seul enjeu : le pouvoir et l’argent, l’avidité et la cupidité, pour certains la perversité…

Astrazeneca et Jansen sont déjà arrêtés depuis 01/2022 sans que personne n’en ait dit un mot dans les médias !!! Peut-être que les directeurs de ces laboratoires ont compris la nécessité de se retirer de ce risque pénal ! Il n’y a eu aucune 4ème ni 5ème dose et aucun nouveau rapport ANSM depuis le 27/01/2022.

Le risque d’effets indésirables graves est très important : au moins de 1 EFFET INDESIRABLE GRAVE TOUS LES 1 272 INDIVIDUS injectés !!! (54 496 212/42 854)

Ce risque est fortement minoré parce qu’il y a une sous déclaration des effets indésirables graves (à peine 50% déclarés par les médecins, le reste par les citoyens !) et une majoration du nombre d’injections du fait de très nombreux faux (>à 10 millions), comme si personne ne le savait !

Ici, un site « Telegram » avec plus de 400 000 abonnés avec vente du faux certificat de vaccination pour 200€ ! Bien sûr la police ou la gendarmerie n’ont rien fait pour empêcher cela, eux même en ayant usé !


A propos des myocardites, péricardites, troubles du rythme cardiaque, des thromboses multiples conséquences des thrombus intra cardiaques et des décès.

Il est indispensable de pousser encore l’alerte pour protéger la vie de pauvres enfants inconscients et sans pouvoir de décision ou de jeunes adultes de 19 à 29 tout autant inconscients !

La relation de cause à effet entre « vaccins covid » Pfizer, Moderna et myocardite et péricardite est établi statistiquement à trois reprises dans les rapports Epiphare : 27 juillet 2022, 7 avril 2022 (publié dans Nature), 8 novembre 2021.

Lire cet article : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=236 et sa conclusion :

Il est indispensable de refaire la même étude sur l’Association entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de Décès chez les personnes de 12 à 50 ans en France !!!

On peut lire : « cette nouvelle étude confirme l’existence d’un risque accru de myocardite et de péricardite dans la semaine suivant la vaccination contre le Covid-19 par les vaccins à ARNm, en particulier après la deuxième dose du vaccin Pfizer (« cominarty ») et Moderna (« spikevax ») chez les 12 à 29 ans.

Dans les conclusions, on peut lire également :

« Nous n’avons pas pu étudier les conséquences potentielles à long terme et les éventuelles récidives ».

« Des études futures basées sur une période d’observation prolongée permettront d’étudier le risque lié à la dose de rappel des vaccins et d’évaluer les conséquences à long terme de ces inflammations aiguës post vaccinales. »

Epiphare

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-rappel-vaccin-covid19/

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19-12-50ans/

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19/

Dans le rapport Epiphare d’avril 2022 (données issues de la base nationale de données de santé), il est fait état de 1 612 cas de myocardite hospitalisés (donc graves) entre le 15 mai et le 31 aout 2021 et 1 613 cas de péricardite hospitalisés chez des personnes âgées de 12 ans ou plus.

Dans le rapport Epiphare de juillet 2022, il est fait état de 4 890 cas de myocardite sur la période du 27 décembre 2020 au 31 janvier 2022 chez des personnes âgées de 12 ans ou plus (pas de mention de péricardite dans cette étude).

Il n’est malheureusement pas indiqué dans ces rapports combien de myocardites sont consécutives aux injections.

Or, dans les derniers rapports ANSM (données uniquement déclaratives), il n’y a que 1 049 myocardites au 20/09/22 toutes marques confondues !

Le nombre de myocardite dans les rapports ANSM est sous-estimé par rapport aux données de la base nationale. Il serait pourtant simple d’extraire de la base nationale le nombre de myocardite et de péricardite post vaccinale sur la période de janvier 2021 à septembre 2022 et de la comparer au nombre déclaré dans les rapports ANSM.

Concernant l’évolution des myocardites, il est évident qu’il n’est pas si favorable que çà étant donné les 45 mises en jeu du pronostic vital et 3 décès avec myocardite recensé dans l’ANSM ; lire ici : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=292

Dans cet article, il est évident que l’évolution d’une myocardite (post vaccinale ou virale) sans surveillance voire pire sans diagnostic peut s’avérer gravissime.

https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2012/revue-medicale-suisse-343/irm-cardiaque-imagerie-de-reference-dans-le-diagnostic-de-la-myocardite-aigue

« La myocardite aiguë est une inflammation du myocarde, le muscle du cœur.

L’IRM cardiaque est devenue l’examen de choix pour le diagnostic non invasif de cette affection.

La sévérité de la myocardite varie d’une atteinte myocardique subclinique à une insuffisance cardiaque fulminante ou à la mort subite.

Le symptôme d’appel est la dyspnée dans 72%, la douleur thoracique dans 32% et l’arythmie, trouble du rythme cardiaque dans 18% des cas. Les douleurs thoraciques peuvent être suggestives de péricardite, mais sont parfois impossibles à distinguer d’un angor typique.

Le dosage de la troponine I a une spécificité de 89% pour une sensibilité faible (34%)

Les anomalies comprennent la dysfonction ventriculaire systolique globale ou régionale, l’épaississement de la paroi myocardique, la dilatation du ventricule gauche et la présence d’épanchement péricardique : péricardite. La dysfonction systolique du ventricule droit est relativement rare, mais associée à un pronostic défavorable.

Les étiologies de la myocardite sont … aussi non infectieuses, telles que les réactions médicamenteuses.

La pathogenèse de la myocardite se divise en trois phases. La première correspond aux lésions aigues de sévérité souvent limitée par la réponse immune innée.

S’ensuit une seconde phase de réaction immunitaire avec une inflammation chronique par réaction immune persistant. Cette réaction immune chronique pourra déboucher sur un tableau de cardiomyopathie dilatée (CMD), une insuffisance cardiaque évoluant à bas bruit.

La mortalité des patients symptomatiques souffrant de myocardite avec insuffisance cardiaque est de 20% à un an et de 56% à quatre ans dans cette étude. »

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7596370/

Il faut retenir de cet article qu’une myocardite non diagnostiquée précocement ni traitée peut évoluer à bas bruit avec des symptômes allant de la fatigue, à des difficultés respiratoires et également des troubles du rythme pouvant donner des insomnies, de l’angoisse dûe aux accès de tachycardie non ressentie.

Une infirmière scolaire m’a témoigné que de nombreux enfants vaccinés covid ont au repos une fréquence cardiaque entre 90 et 110 par minute ce qui est une piste vers le diagnostic de troubles du rythme ou fibrillation auriculaire.

Les troubles du rythme peuvent être, du fait d’une mauvaise contractilité des cavités cardiaques, responsables de formation de caillots (thrombus) en particulier dans les oreillettes droite et gauche du coeur.

Dans le rapport Astrazeneca (27/01/22 supra), on trouve : « Thrombus intracardiaque : 5 » !!! ce qui confirme que les troubles du rythme cardiaque sont responsables de thrombus.

Ces thrombus lors de mobilisation peuvent partir dans la circulation artère pulmonaire et être responsables d’embolies pulmonaires et dans l’aorte : AVC, infarctus du myocarde, thrombose artérielle des membres, des artères mésentériques : ischémie mésentérique et tant d’autres processus thrombotiques (perte de la vue ou de l’audition).

Le témoignage d’un triathlète victime d’une embolie pulmonaire après Moderna corrobore cette réflexion clinique. https://www.instagram.com/p/CinLLL4KNGW/?hl=fr

Son cardiologue ne lui a pas fait d’IRM cardiaque par peur de trouver une myocardite !!!

Enfin, il est évident qu’une myocardite évoluant à bas bruit peut évoluer vers une péricardite associée, et surtout une insuffisance cardiaque grave chez des personnes très jeunes, les rendant handicapé à vie !

Enfin, l’étude Epiphare du 18 janvier 2022 vient confirmer le risque cardiovasculaire très probablement en lien avec des myocardites infracliniques, des thrombus intracardiaques et/ vascularites : il y a plus d’infarctus du myocarde (61% chez les vaccinés), d’embolie pulmonaire (52%) et d’AVC ischémique (56%) chez les vaccinés :

https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/vaccins-covid-evenements-cv-18-74ans/

La gravité de ces myocardites, péricardites, décès pèsent d’autant plus sur les population jeunes étant donné que le risque est plus important chez les jeunes comme le montre les études Epiphare et le graphe infra !

Enfin, il y plus de 300 000 enfants en France avec une dose de Pfizer et 200 000 avec deux doses !

Tableau 4. Données de vaccinations chez les enfants de 5-11 ans Pfizer

Tableau 4. Données de vaccinations chez les enfants de 5-11 ans Pfizer

     

1ère Injection

2è Injection

3è Injection

Total général

306 183

209 740

7 891

524 627

Là, il n’y a très probablement aucun faux dans cette classe d’âge (à part qq enfants très voyageurs avec leurs parents).

Je n’ai pas les données du nombre d’enfants injectés de 11 à 18 ans…

Néanmoins, le nombre de cas graves chez les moins de 18 ans et les 19- 29 ans n’a fait qu’augmenter ces derniers mois :

L’ANSM recense 1 062 cas graves chez les moins de 18 ans et 4 322 cas graves chez les 19-29 ans.

Si on applique le ratio de 4,7% de décès parmi les cas graves (2 010/42 584), cela conduit à 50 décès chez les moins de 18 ans et 203 décès chez les 19-29 ans.

Avec Pfizer, il y a 554 décès origine inconnu + 51 arrêt cardiaque soit 605 décès sans antécédent = chez des personnes sans facteur de risque, en bonne santé sur 1544 décès recensés ! Ça fait 39% (4 sur 10) de décès (parmi les décès) sans antécédent, sans cause de décès hormis l’injection de ce produit appelé vaccin.

L’ANSM tout comme l’INSEE devraient publier les décès par classe d’âge de 5 ans !


Et encore dans le sens de ces décès injustifiés, l’épouse de mon ami d’enfance est décédée à distance de ces doses de vaccin d’une « mort subite » liée à une myocardite développée à bas bruit, après un effort sportif important (course de natation) alors qu’elle n’avait aucun antécédent, en pleine forme. Ils ont deux enfants. https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6821478/.html

Ce constat est plus qu’alarmant !

Je répète depuis plus d’un an et demi la nécessité d’activer le principe de précaution, d’arrêter ces « vaccins covid ».

Nous pourrons alors mettre en place une campagne nationale de prévention en particulier des myocardites, prise de fréquence cardiaque, consultation cardiologue, IRM cardiaque, et traitement adapté.

Je pose une question un poil ironique (plutôt qu’une affirmation) :

Préférez-vous arrêter les vaxcovid et activer le principe de précaution

ou attendre de voir vos enfants, adolescents tomber dans les stades en faisant du sport ou finir très tôt en fauteuil roulant avec une insuffisance cardiaque ?

Il n’y a pas de fatalité (« mais c’est trop tard ») par contre des solutions médicales, il y en a !

Il faut juste en prendre la décision collectivement, avec responsabilité et courage.

Dr Denis AGRET pour vous servir.

ALERTE !!! CRI D’ ALERTE !!!

ALERTE !!!

CRI D’ALERTE !!!

Liens à consulter : https://t.me/DrAgret Telegram et https://rumble.com/v1jlsdg-principe-de-precaution-stop-vax-covid-art-68-macron-exit-1.html Rumble

Vidéo du jour sur :

https://www.instagram.com/p/CiaP1vJKfv3/?hl=fr

https://rumble.com/v1jsklx-alerte-cri-d-alerte-stop-vax-covid-principe-de-precaution.html

https://www.vie-publique.fr/eclairage/283065-la-protection-des-lanceurs-dalerte-un-enjeu-pour-la-democratie

Texte sur immunodépression post vaccinale Dr Denis AGRET 12/09/2022

Il est évident que les personnes ayant reçu les injections covid ont un état d’immunodépression sous jacent.

Voici plusieurs liens pour soutenir ces propos.

https://www.tf1info.fr/sante/covid-19-un-deficit-immunologique-responsable-de-pres-d-un-quart-des-formes-severes-chez-les-vaccines-2223222.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&Echobox=1655301245#xtor=CS5-113

https://www.science.org/doi/10.1126/sciimmunol.abp8966

Je cite : «48 patients, âgés de 20 à 80 ans ayant fait une forme sévère à critique suite à une infection par le variant Delta, malgré un schéma vaccinal complet (deux doses) par vaccin à ARNm. »

Je reformule : 48 patients, âgés de 20 à 80 ans ont fait une forme sévère à critique suite à un schéma vaccinal complet (deux doses) par vaccin à ARNm !

Je cite : « Chez ces 42 personnes vaccinées contre le Covid et ayant développé une forme sévère, 24% présentent un déficit immunologique, c’est-à-dire un dysfonctionnement du système immunitaire. »

Je reformule : « Combien de personnes vaccinées contre le Covid 1, 2 , 3 ou 4 doses ont un déficit immunologique, c’est-à-dire un dysfonctionnement du système immunitaire ??? »

Anticorps neutralisants contre la variante de l’Omicron du SRAS-CoV-2 (BA.1) 1 à 18 semaines après les deuxième et troisième doses du vaccin à ARNm BNT162b2 | | maladies infectieuses | ouverte du réseau JAMA Réseau JAMA (jamanetwork.com)

13 mai 2022 https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2792295

« Les anticorps neutralisants du SRAS-CoV-2 sont corrélés à la protection contre les infections et les maladies. 6 Notre étude a révélé une baisse rapide des titres d’anticorps neutralisants sériques spécifiques à Omicron quelques semaines seulement après les deuxième et troisième doses de BNT162b2.

Les réponses anticorps protecteurs induites par le vaccin après une deuxième et une troisième dose de BNT162b2 sont transitoires et des doses de rappel supplémentaires peuvent être nécessaires, en particulier chez les personnes âgées; cependant, l’immunité des lymphocytes T conservés et les anticorps non neutralisants peuvent encore fournir une protection contre l’hospitalisation et la mort !!! »

Immunodépression et aussi lymphome par exemple le Pr Michel Goldman après booster Pfizer sur lui-même !

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34901098/

Il y a une telle immunodépression que certains attrapent le coronavirus, la variole et le VIH en même temps, surtout les médias ne nous disent pas si les personnes qui contractent la variole ont été vax covid donc immunodéprimés !

https://www.lindependant.fr/2022/08/24/covid-variole-du-singe-vih-un-homme-teste-positif-aux-trois-virus-en-meme-temps-10503535.php

Les vaccinés ne sont tellement pas protégés que les médias les préviennent :

Article du 29/08/22

« Ceux qui ont été vaccinés il y a 8 mois ont de grandes chances d’être d’infectés » avec Centaure, le nouveau variant BA.2.75 sera dominant dès septembre selon les scientifiques italiens »

C’est pour vous faire peur et vous envoyer à la 5ème dose ! Vous êtes addict et dans la peur totale ! Libre à vous !

https://www.lindependant.fr/2022/08/29/covid-8eme-vague-ceux-qui-ont-ete-vaccines-il-y-a-8-mois-ont-de-grandes-chances-detre-dinfectes-avec-centaure-le-nouveau-variant-ba275-sera-dominant-des-septembre-selon-les-scientifiques-italiens-10511444.php

Pour finir, j’ai dit que la pauvre et défunte Reine Elisabeth 2 était décédée des conséquences de ces injections. J’en suis bien triste et pour autant, il est nécessaire que son honneur soit sauf !

Pour les grossiers, injurieux, qui seraient tenté de proférer des menaces, passez votre chemin et regardez les responsables qui vous ont « obligé » à vous faire vacciner avec toutes les techniques de manipulation mentale… Vous pouvez en vouloir à Dr Véran, Macron, Dr Bouet du CNOM et tant d’autres ou à vous-même de vous être fait avoir ( il me semble que vous y êtes aller de vous-même au centre de vax ) !

En attendant, oui la Reine a bien eu 3 doses de vaccins !

https://www.marca.com/en/lifestyle/uk-news/2022/02/21/62135968268e3ecc3e8b45d5.html

« She received her first dose in January of 2021 along with the Duke of Edinburgh, who later died a few months later due to unrelated health issues.”

« Since then, it is understood that she has had two more doses of the vaccine, the original second dose and then a winter booster a few months ago.”

Sa mère était morte à 101 ans ! donc elle aurait pu rester encore avec nous !

De plus en février 2022, elle fut testée positive au covid, donc probablement infecté par le corona, donc le vaccin ne protège pas de ce virus ! Pourquoi ? Immunodépression ?

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/royaume-uni-la-reine-elizabeth-iitestee-positive-au-covid-19-buckingham-palace-se-veut-rassurant_4972524.html

Donc dans la famille royale, la mère est décédée, le père est décédé, la femme du cousin de la reine, Marie Christine princesse, thrombose après AstraZeneca !

https://www.voici.fr/news-people/actu-people/elizabeth-ii-un-membre-de-la-famille-royale-victime-de-graves-soucis-de-sante-apres-une-vaccination-a-lastra-zeneca-703919

Donc dans la famille royale, ils sont tous vax pour ceux qui n’y croient pas et sont malades ou morts après vaccination !

Toujours relatif à l’immunodépression collective induite par ces vaxx, la variole continue de progresser 4000 cas… y compris des femmes et des enfants !

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2022/cas-de-variole-du-singe-point-de-situation-au-8-septembre-2022

Avec des complications neurologiques graves telles que l’encéphalite et les convulsions

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/40590-La-variole-singe-pourrait-entrainer-l-encephalite-confusion-convulsions-patients

et des décès de variole : 50 000 cas dans le Monde et 16 décès ! au 31 août 2022

https://www.tf1info.fr/sante/epidemie-maladie-variole-du-singe-plus-de-50-000-cas-et-16-deces-recenses-dans-le-monde-2230933.html

Ces vaccins covid sont bien sûr des armes sûres et très efficaces comme l’a écrit l’Académie de médecine !

https://www.academie-medecine.fr/larn-messager-une-arme-vaccinale-sure-et-tres-efficace-contre-la-covide-19/

Et la variole n’est pas du tout une arme biologique comme écrit dans ce rapport de santé publique France mais le fait du hasard dans une population immunodéprimée !

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/vaccination/documents/rapport-synthese/utilisation-du-virus-de-la-variole-comme-arme-biologique.-estimation-de-l-impact-epidemiologique-et-place-de-la-vaccination#:~:text=Tous%20les%20pays%20du%20monde,monde%20o%C3%B9%20il%20est%20confin%C3%A9.

Enfin

Le dernier rapport de Pfizer au 08/09/22 fait état de

554 décès origine inconnu + 51 arrêts cardiaques = 605 décès sans antécédent = chez des personnes sans facteur de risque, en bonne santé / 1544 décès

Ca fait 39% de décès donc 4 sur 10 !!! sans antécédent, sans cause de décès hormis l’injection du produit ! STTTOOOOPPPP !!!

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-22-07-2022-au-08-09-2022

Ce n’est pas moi qui les ait vendu ni qui ait dénigré les « antivax » !

Alors regardez votre conscience !

Et comme je vous l’ai dit, je connais un médicament largement utilisé dans le Monde qui permettrait de protéger les injectés en faisant une étude randomisé double aveugle !

Si vous êtes en colère que vous avez la haine, dirigez la vers le président, ses ministres de la santé, l’HAS, les « experts » qui vous mentent depuis plus de 2 ans en vous manipulant et en vous soumettant !

Donc

1 Activation du principe de précaution STOP VAX COVID,

2 étude nationale, si validation, généralisation du médicament pour vous protéger les 20 millions de vrais injectés (car il y a 20 millions de faux) !

3 on parle des traitements antibiotiques adaptés pour traiter les pneumopathies bactériennes à pneumocoque avec de l’amoxycilline, (accessoirement le pneumocoque a une résistance de 20% à l’azithromycine ici : https://cnr-pneumo.com/rapports-publis rapport 2020 p53 ) etc…

4 on fait du coaching santé national après s’être assuré que les injectés n’ont pas de myocardite ou de pathologies coronariennes post vax (épreuve d’effort et ou IRM cardiaque) leur faisant courir un risque de mort subite !

Enfin il y a de vraies solutions encore faut-il changer de cap et donc de gouvernement !

Allez courage les amis !

Enfin, je dis ça… Je dis rien = vous faites comme vous voulez !

Des bisous, je vous aime mes amis les humains !

S’écouter, se comprendre (et savoir pardonner), se soutenir : Faire la Paix

Montpellier, le 19/03/2022,

Accusateur 1 CDOM 34 Dr Philippe Cathala et Dr Marc Blanchard

Accusateur 2 CNOM Dr Bouet et un avocat du CNOM, du conseil d’Etat

Chambre disciplinaire ordinale audience publique :

Jury Magistrate Marie Christine Bertinchant

Dr N Boas, Dr JP Chaze, Dr V Dorion, Dr C Robert, Dr M Vitris

Madame la présidente,

Mesdames Messieurs mes confrères et consœurs de la chambre disciplinaire d’Occitanie,

Je vous écris publiquement de nouveau.

Tout d’abord, comme Madame la présidente m’y a incité pendant l’audience du 15/03, je souhaite déposer plainte contre le Dr Philippe Cathala et le Dr Claude Jeandel pour non-respect du code déontologie ( art 56 et autre code déontologie) compte tenu des articles parus à mon encontre.

https://www.conseil-national.medecin.fr/code-deontologie/rapport-medecins-membres-professions-sante-art-56-68-1/article-56-confraternite#:~:text=Le%20patient%20ne%20doit%20jamais,s’il%20est%20injustement%20attaqu%C3%A9.

Les médecins doivent entretenir entre eux des rapports de bonne confraternité.
Un médecin qui a un différend avec un confrère doit rechercher une conciliation, au besoin par l’intermédiaire du conseil départemental de l’ordre.
Les médecins se doivent assistance dans l’adversité.

Le médecin ne doit jamais médire d’un confrère dans l’exercice de sa profession, mais plutôt prendre sa défense s’il est injustement attaqué.

Je demanderais à ce qu’il soit entendu, sanctionné si vous le juger pertinents et qu’ils présentent leurs excuses publiques.

Ci-après les liens des publications :

https://www.midilibre.fr/2021/08/06/le-president-de-lordre-des-medecins-de-lherault-denonce-lextremisme-du-dr-agret-9716642.php

https://www.midilibre.fr/2021/08/06/montpellier-qui-est-le-dr-denis-agret-devenu-legerie-des-antivax-dans-les-manifestations-anti-pass-9716641.php

https://www.corsematin.com/articles/comment-le-docteur-agret-est-devenu-legerie-des-antivax-y-compris-a-ajaccio-119589

Philippe Cathala me traite de « brebis galeuse » et dit « il a vrillé… »…

Claude Jeandel se dit « consterné… »

Deuxièmement, je souhaite que l’audience tenue le 15/03/22 du CNOM à mon encontre soit tout simplement annulée et réitérée.

En effet, vous ne m’avez nullement laissé prendre la parole pour me défendre et m’expliquer, et tout particulièrement sur le fond ce qui me semble totalement déplacé.

L’intervention de l’avocat du CNOM a été partiale et sans aucun respect de la présomption d’innocence, celui-ci faisant plus qu’allusion à mon procès (politique puisque que c’est le ministère qui porte plainte contre moi) prévu en juin 2022 en mentionnant que j’avais menacé de mort le directeur de l’ARS.

Cet avocat se permet de dire à la 20ème minute « les menaces de mort ce n’est pas interdit seulement aux médecins » … « et le docteur Agret ne s’en prive pas parce que je ne vois pas autrement comment qualifié le tweet qui visait le directeur de l’ARS d’Occitanie ».

Ce même avocat du CNOM se permet de comparer mes propos basés sur des données ANSM publiques (des chiffres sans aucune conséquences humaines) à des conduites médicales de prescription du « Dr Bonnemaison » ayant conduit à la mort.

Cette comparaison est totalement déplacée et diffamatoire (allégation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur et à la considération d’une personne). Vous en conviendrez. Je souhaite obtenir également des excuses publiques de la part du CNOM ou de cet avocat sur ce point.

https://www.leparisien.fr/societe/euthanasie-le-docteur-bonnemaison-definitivement-radie-de-l-ordre-des-medecins-11-04-2019-8051112.php

Sur le fond, pendant cette audience et la précédente /CDOM 34, vous nous avez dit à plusieurs reprises que vous n’étiez pas compétents pour statuer sur la non innocuité donc sur la dangerosité des vaccins covid, alors que dans cette commission il y a 5 médecins ! Alors qui est compétent pour en débattre et statuer ?

Comme je vous l’ai dit, avant de parler publiquement j’ai pris attache à plusieurs reprises par mail auprès de mes confrères médecins du CDOM 34 (rdv avec l’es- président du CDOM 34 septembre 2020 Xavier De Boisgelin, rencontre avec Dr Cathala et Blanchard en mars 2021, nombreux mails avec éléments factuels à leurs intentions…) et également par deux fois auprès de la commission des affaires sociales qui ne m’ont jamais entendu publiquement. J’y ai largement mis la forme avant de parler sur les réseaux sociaux. Vous en conviendrez également.

Enfin, je tiens à vous dire de manière honnête et franche (rapport avec l’échange avec mon avocat sur l’hypocrisie[1] et la franchise) que les enregistrements des deux séances sont en lieu sûr chez plusieurs personnes et un huissier de justice afin de les produire le cas échéant en fonction de la décision que vous pourriez être amené à rendre.

Etant en « dictature », il est nécessaire de se défendre avec des armes simples et légales.

Je ne ferais usage des ces enregistrements qu’en cas de jugement abusif et déplacé. Ces enregistrements pourront avoir un intérêt à caractère historique.

En effet, il s’agissait d’une audience publique étant donné que vous l’avez stipulé et que 3 personnes dont 2 médecins ont pu assister à la séance.

L’article 6 de la cour européenne des droits de l’homme fait bien état du droit à un procès équitable et par conséquent aux raisons d’une audience publique.

Etant donné qu’il s’agit d’une audience publique, il est bien évident que le public a le droit d’être pleinement informé de nos échanges.

L’article 6 de la CEDH stipule que l’audience publique est là pour défendre les intérêts de l’accusé.

Le principe clé qui régit l’application de l’article 6 est l’équité et la présomption d’innocence

https://www.echr.coe.int/documents/guide_art_6_criminal_fra.pdf

https://mafr.fr/fr/article/article-6-de-la-convention-europeenne-des-droits-d/

J’ai été stupéfait de la façon dont vous avez nier à plusieurs reprises mes argumentations sur les effets secondaires des « vaccins » en disant que « vous n’étiez pas compétent pour en juger » alors qu’ils y avaient 5 médecins.

Aucun médecin n’a parlé dans cette audience pour amener des éléments contradictoires aux effets graves des « vaccins », tous masqués…

Vu l’enjeu sanitaire national et pour ma défense, je me suis donc autorisé à garder une trace inaltérable de ces échanges. Je tenais à vous en faire part.

De plus l’enregistrement sonore ou audiovisuel d’une audience (judiciaire ou administrative) peut être autorisé pour un motif d’intérêt public en vue de sa diffusion. (cf projet de loi du 14 avril 2021 pour la confiance dans l’institution judiciaire présenté par J Castex et E Dupond Moretti faisant état de dérogation à l’interdiction d’enregistrement (article 38 quater) et loi du 22 décembre 2021 pour la confiance dans l’institution judiciaire)

La loi a été promulguée le 22 décembre 2021

Elle a été publiée au Journal officiel du 23 décembre 2021

https://www.vie-publique.fr/loi/279445-loi-confiance-dans-linstitution-judiciaire-reforme-dupond-moretti

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044545992

Les audiences de la justice civile, pénale, économique ou administrative pourront être enregistrées pour « un motif d’intérêt public d’ordre pédagogique, informatif, culturel ou scientifique ».

« Les modalités de l’enregistrement ne portent atteinte ni au bon déroulement de la procédure et des débats, ni au libre exercice de leurs droits par les parties et les personnes enregistrées… »

Bien entendu j’ai le plus grand souci de ne pas porter atteinte ni à la sécurité ni au droit au respect de la vie privée des personnes, ni à la présomption d’innocence. C’est pour cela que je garderais cet enregistrement confidentiel.

Je pense honnêtement que les membres d’une telle chambre disciplinaire auraient dû se saisir de l’occasion pour me poser des questions ce qui n’a pas été le cas.

J’espère que vous saurez me comprendre et le cas échéant me remercier sur mon diagnostic qui est là pour éclairer le débat, la profession et nous ramener dans un droit chemin.

J’ai voulu préserver la vie et tout particulièrement celle de nos enfants.

Pour retrouver la Paix il faudra rétablir la Vérité et tout particulièrement sur les vaccins.

Avec mes salutations respectueuses.

Denis AGRET

PS la censure systématique que je subis notamment sur Facebook, Instagram et Youtube est plus qu’inadmissible et vient à l’encontre de la plus simple liberté d’expression. Je viens d’être de nouveau interdit de publication pendant 30j suite à ma dernière publication faisant état de mon audience prévue le 15/03.

https://twitter.com/AgretDenis/status/1503633451072827394?s=20&t=aAPH3CQuWrhmkz5bS6OFAQ

PS 2 : une fois que vous m’aurez écouté et compris, j’attends le soutien nécessaire suite à votre proposition et au dépôt de mon dossier de demande d’entraide.

  1. A propos de l’hypocrisie et de la dialectique éristique https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Dialectique_%C3%A9ristique

Une erreur manifeste de traitement…Remettre la médecine dans le droit chemin !A case report : un rapport de cas

Une erreur manifeste de traitement…
Remettre la médecine dans le droit chemin !
A case report : un rapport de cas

Mai 2021
Pour défendre la mémoire de Serge

En toute humilité Dr Denis AGRET

Quand on pose un diagnostic, il est toujours plus facile pour celui qui passe derrière de le rétablir.

Tout ce que j’ai apporté depuis 2 ans en particulier sur les vaccins Covid est un diagnostic différentiel (et non un point de vue!) qui repose sur mes diplômes et compétences de médecin spécialiste en santé publique et en médecine d’urgence.

Hypothèse primordiale non complotiste :

Le SARS COV 2 est un coronavirus d’origine naturelle

Le courant a consisté à présenter le SARS COV 2 comme étant responsable de maladie inflammatoire et de pneumopathie inflammatoire.

Il me semble que c’est une erreur et que cela peut conduire à des erreurs de prise en charge thérapeutique: cf ci-dessous.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7152386/

L’évolution est le plus souvent spontanément favorable, en une dizaine de jours.

Une fièvre supérieure ou égale à 38,5 °C, persistante au-delà de 3 jours, doit faire reconsidérer le diagnostic ou suspecter une surinfection bronchique.

https://cnr-pneumo.com/

Page 53

https://cnr-pneumo.com/docman/rapports/46-2020-epidemiologie-2018-2019/file

L’azithromycine s’associe à une résistance pneumococcique et, sauf dans des exceptions définies, il n’est généralement pas recommandé pour traiter la pharyngite aiguë, l’otite moyenne aiguë ou la pneumonie pneumococcique d’origine communautaire...

https://cps.ca/fr/documents/position/utilisation-de-azithromycine-en-pediatrie

https://splf.fr/wp-content/uploads/2016/12/VM1-EVaron.pdf

Dossier anonymisé de Serge 78 ans, avec l’aimable autorisation courageuse de sa fille

1ère interrogation majeure ?

En quoi une imagerie scanner est-elle spécifique d’une infection pulmonaire bactérienne ou virale et en particulier à coronavirus ?

C’est le 1er écueil d’avril 2020 qui a consisté à ce que des radiologues valident de très nombreux comptes rendus de scanner comme étant en lien ou compatible avec un corona ou co vid et donc des décès attribués au corona sur des images radiologiques…

Nécessite la question de la valeur prédictive négative de Antigénurie pneumocoque

Existence de faux négatif !

nécessité de requestionner sensibilité (40%) médiocre de antigénurie pneumocoque

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/JNI/JNI08/Com/agPnc-cousson2008.pdf

Inconvénients :

Faible valeur prédictive positive +++ VPP 15 à 40%

Sensibilité médiocre

valeur prédictive négative 85%

Coût : 24,50 € / test

Nécessite la question de la valeur prédicitive négative de PDBP Prélèvement Distal bronchique Protégé

Existence de faux négatif !

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7134997/

https://www.srlf.org/wp-content/uploads/2020/03/2020-FP-Respi-2-Pre%CC%81le%CC%80vements-respiratoires.pdf

prélevements bronchiques : faux négatifs 30% donc leur négativité ne doit pas conclure à l’absence d’infection bactérienne !

de + « risque de contamination par la flore salivaire et la flore commensale des sondes d’intubation reste important »

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7134997/

Conclusion

Admission d’une patient agé de 78 ans avec comorbidité avec symptômes respiratoires et fièvre à 40°

Donc tableau de pneumopathie communautaire aurait dû conduire à un traitement par antibiotique probabiliste Augmentin® dès l’admission avec réévaluation à 48h !

Arrêt des antibiotiques sous tendues par des résultats biologiques « faussement » négatifs antigénurie et prélèvement bronchique, sous tendu par un courant médiatique tendant à mettre en cause un virus respiratoire comme cause de pneumopathie inflammatoire

Traitement par corticothérapie pendant 10 j avec action immunosuppresseur et favorisant par conséquent l’aggravation d’une infection bactérienne

Décès par absence de traitement précoce antibiotique en lien avec les recommandations en cours …

En hommage à Serge et à toutes les victimes durant ces 2 années de corona folie

PS Si vous voulez me soutenir et en particulier mon avocat Jean Charles Teissedre, envoyez un chèque à son intention :

8 Pl. Saint-Come, 34000 Montpellier, en mentionnant que c’est pour mon dossier.

RDV le 15 mars à 10 h 15 au 285 rue Alfred Nobel Montpellier pour me soutenir pour ma plainte devant la chambre disciplinaire de première instance de l’ordre des médecins d’Occitanie ! On va remettre tout ça dans le bon sens ! Je suis confiant !

Lettre aux responsables de notre Pays.

Activation urgente du principe de précaution concernant les « vaccins » Covid chez les moins de 18 ans

Dr Denis AGRET

inscrit au conseil départemental de l’Hérault de l’ordre des médecins N° 1000 32 58 406

Montpellier, le 1er mars 2022, (modifié le 31/12/2022, remodifié le 19/04/2023)

Mesdames, Messieurs les responsables et dirigeants de notre Pays,

Députés, Sénateurs, Policiers, CRS, Gendarmes, Militaires, Avocats, Juges et juges d’instruction, Procureurs intègres et courageux,

A tous les adultes responsables qui sont capables d’influer pour la Paix et pour rétablir la Vérité,

Mesdames, Messieurs les journalistes (merci de relayer mes propos en les respectant = sans les déformer),

Je m’adresse à vous tant que médecin spécialiste en santé publique diplômé de la Faculté de Médecine de Montpellier en 2001 et praticien hospitalier en santé publique.

CV : https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?page_id=2

Je suis plus que préoccupé par la désinformation majeure concernant l’histoire du coronavirus et des « vaccins » Covid depuis 2 ans.

Il est de mon devoir de vous en informer de nouveau publiquement.

J’ai averti par courrier RAR et en main propre Monsieur le président le 26 janvier 2021. 

Son chef de cabinet m’a débouté de ma demande en me répondant « le chef de l’Etat n’est pas en mesure de réserver une suite favorable à votre proposition, nos équipes étant à ce jour constituées ». cf infra.

J’ai également alerté Mr Jérôme Salomon, la commission des affaires sociale, le député Jean Lassalle, le président du CDOM 34 Philippe Cathala, les procureurs de la République de Béziers Raphael Balland en RAR, le général de gendarmerie Sylvain Lanier, le responsable départemental de la sécurité Mr Yannick Blouin par mail et tant d’autres.

J’avais déjà fait une lettre ouverte aux procureurs et aux juges d’instruction en mai 2021 déposé à la gendarmerie d’Embrun à l’adjudant-chef Laurent Bourcier en main propre.

J’ai écrit ces jours-ci au procureur de Montpellier Fabrice Belargent, remis en main propre, pour lui faire un signalement de « maltraitance » et bien plus sur enfant le 10/02/2022.

Cette lettre est restée à ce jour sans réponse comme toutes les autres.

https://rumble.com/vulyd8-protection-des-mineurs-activation-du-principe-de-prcaution.html

Tous mes propos depuis janvier 2021 ne reposent que sur des données publiques vérifiables : Santé Publique France, ANSM, INSEE, Epiphare (CNAM + ANSM), évidements vérifiables.

Je vais vous démontrer en quelques lignes la preuve irréfutable que les « vaccins Covid » sont responsables d’handicaps majeurs et de décès (quelque soit la marque, ici je me concentrerais sur la marque Pfizer dénommé aussi BioNTech Communarty) et qu’ils ne protègent pas des formes graves.

Il en va de même pour les 4 vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Janssen.

Tout d’abord, le rapport Epiphare de novembre 2021 établit de manière statistique indiscutable le lien entre Pfizer et le risque de faire une myocardite (une inflammation du muscle cardiaque), indépendamment de toute autre cause (analyse multivariée) et dès la première dose.

Je cite ce rapport :

« Dans les analyses multivariées, l’odds-ratio associé à l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech est de 1.66 [intervalle de confiance à 95% : 1.16-2.37] pour la première dose et 6.88 [5.28-8.96] pour la deuxième dose. »

Le risque de myocardite lié à la vaccination était particulièrement marqué chez les hommes de 12 à 29 ans (Tableau 4). Parmi eux, ce risque était augmenté dans les sept jours suivant les deux doses du vaccin PfizerBioNTech (OR = 2.1 [1.3-3.5] pour la dose 1 et 10.9 [7.6-15.8] pour la dose 2) et la deuxième dose du vaccin Moderna (OR = 79.8 [29.8-213.4]). »

En terme plus simple, le risque de faire une myocardite est multiplié par 1,66 pour la première dose et par 6,88 pour la deuxième dose chez les 12 à 50 ans tout sexe confondu.

Et chez les hommes de 12 à 29 ans, le risque de faire une myocardite est multiplié par 11 pour la deuxième dose avec Pfizer et par 80 pour la deuxième dose avec Moderna !

https://assurance-maladie.ameli.fr/etudes-et-donnees/2021-vaccin-arn-messager-covid-19-myocardite-pericardite#download

Article d’explication détaillé du rapport Epiphare ici :

https://adoptetapolitiquesanitaire.fr/?p=236

D’autre part, les myocardites ont été qualifiées comme ayant « une évolution favorable » par l’ANSM, hors elles aboutissent aux décès de manière indiscutable.

La preuve est avérée dans le dernier rapport ANSM, focus 5 Pfizer du 10/02/2022.

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-28-01-2022-au-10-02-2022

Dans le tableau 6, cf infra, 3 décès de myocardite : 1 après 1 dose, 1 après 2 doses, 1 après 3 doses et également 45 mise en jeu du pronostic vital.

Il y a donc un lien de causalité irréfutable entre le « vaccin » Pfizer, les myocardites et les décès consécutifs à celles-ci.

Enfin, et fait le plus grave étant donné qu’il concerne des enfants, l’ANSM recense 728 cas graves chez les moins de 18 ans.

Les décès Pfizer, tout âge confondu, représentent 6% des cas graves ou effets indésirables graves : 1364 décès / 22 816 cas graves = 6 %.

Il y a donc au moins 728 x 6 % = 44 décès d’enfants de moins 18 ans en France et 2068 x 6 % = 124 décès de 19 à 29 ans. (Cf tableau infra).

Ici quelques noms d’enfants ou de jeunes adultes bien réels décédés à cause du vaccin.

Toutes mes condoléances aux parents qui attendent que la vérité et la justice soient faite sur la terre pour « défendre la mémoire de leurs défunts ».

Mélanie Macip 16 ans décédée le 7 aout 2021 à Montpellier, myocardite authentifiée par IRM cardiaque, Pfizer,

https://twitter.com/Flobga/status/1438896804104441856?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1438896804104441856%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.profession-gendarme.com%2Fdeces-de-melanie-macip-a-16-ans-suite-a-linjection-pfizer%2F

Sofia 17 ans décédée à Aix en septembre 2021, embolie pulmonaire bilatérale, autopsie.

https://www.laprovence.com/article/france-monde/6507770/lyceenne-decedee-a-gardanne-le-lien-avec-le-vaccin-ni-etabli-ni-exclu-a-ce-stade-lenquete-se-poursu

Maxime Beltra 22 ans décédé le 26 juillet à Sète dont le certificat d’autopsie infra atteste évidement que son décès est imputable à une myocardite Pfizer,

Rapport d’autopsie public :  » au niveau cardiaque, la présence d’un infiltrat lymphocytaire interstitiel sans nécrose pouvant témoigner de lésions de myocardite… »

https://www.lalsace.fr/sante/2021/10/28/allergie-ou-pericardite-de-quoi-est-mort-maxime-beltra-22-ans-peu-apres-son-vaccin

Anthony Rio 24 ans, étudiant en médecine décédé le 18 mars 2021 Astrazeneca, autopsie AVC thrombotique,

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/astrazeneca-etudiant-nantais-decede-on-ira-jusqu-au-bout-pour-avoir-la-verite-dit-la-famille-6cda0388-acd9-11eb-bcfd-058885220c6f

Gillen Lusson 26 ans handballeur décédé le 25 décembre 2021 à Sablé

https://twitter.com/AgretDenis/status/1498242374354489346?s=20&t=3FWpVFy-hRmw6veMUlD6_g

et tant d’autres décès qu’il serait nécessaire de reconnaitre « morts pour La France » dans une guerre bien inutile.

Au total, 1364 décès Pfizer, 131 Moderna, 243 Astrazeneca, 39 Janssen ,

soit 33 230 cas graves dont 1 777 décès avec une sous déclaration évidente et un retard de plus de deux mois dans les rapports Janssen et Astrazeneca.

Un cas grave survient toutes les 4 166 injections toutes doses confondus, quelque soit la marque… jolie roulette russe hi, hi, hi ! risque colossal et inacceptable.

Actualité – Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19 – Période du 14/01/2022 au 27/01/2022 – ANSM (sante.fr)

Le vaccin Pfizer (et autre) ne protège pas des cas graves !

La preuve dans le même rapport ANSM : https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-28-01-2022-au-10-02-2022

7% des 22 816 cas graves sont « infection à Sars Cov 2 », soit 1 608 infections Sars Cov2.

Et parmi les décès post 3ème dose, 19 sont des décès avec « infection à Sars Cov2 », soit 16,2% des décès post 3ème dose.

Enfin, au moins 61 décès / 117 décès post 3ème dose sont survenus chez des personnes sans « cause attribuable » donc chez des personnes sans antécédent.

Cela signifie que ces 61 décès sont 100% attribuable au vaccin Pfizer.

Le « vaccin » est donc un agent de cause externe de morbi mortalité au sens propre du terme dans la Classification Internationale des Maladies de l’OMS.

https://fr.wikipedia.org/wiki/CIM-10_Chapitre_20_:_Causes_externes_de_morbidit%C3%A9_et_de_mortalit%C3%A9

Le vaccin tue les enfants et les adultes avec ou sans antécédent !

Le vaccin est une arme., « une arme vaccinale sûre et très efficace » comme l’a écrit l’Académie de Médecine le 4 août 2021 !

https://www.academie-medecine.fr/larn-messager-une-arme-vaccinale-sure-et-tres-efficace-contre-la-covide-19/

Le principe de précaution aurait dû être activé depuis le mois d’avril – mai 2021 suite à mes très nombreuses alertes.

Malheureusement, aucun média mainstream n’a relayé ma parole de manière sincère, honnête et complète à ce jour.

Aucun responsable « sous les ordres » du Président n’a pris la peine de dénoncer cela publiquement au risque de la peur d’être dénoncé, licencié, etc…

Alors que j’ai pris le soin d’alerter à maintes reprises y compris de manière publique devant l’ARS Occitanie le 20 septembre 2021 en vidéo, vidéo qui a été réceptionné et déposé au tribunal de Montpellier.

Le Ministre de la santé et le directeur ARS Occitanie en accusent de fait réception en déposant une plainte politique contre moi pour une soi-disant « menace de mort » et me faisant subir 2 jours de garde à vue.

Le président Emmanuel Macron est

  • Premièrement, largement au courant des effets indésirables et des décès post « vaccination Covid » 
  • Deuxièmement, largement responsable de la mort de ces citoyens français dont au moins 44 enfants en France des suites de « vaccination » Pfizer.

Par conséquent, Mr Emmanuel Macron laisse tuer ou blesser, mutiler volontairement des citoyens sur le sol français.

Mr Emmanuel Macron est responsable de mise en danger de la vie d’autrui, de menace de mort, d’empoisonnement et d’homicide volontaire. Il a du sang sur les mains !

Cet homme ne mérite plus la reconnaissance du peuple qui l’a élu et qu’il a laissé sciemment être blessé et tué par ses injections. Il n’est pas capable de protéger son peuple !

Il a trahi son peuple en laissant un produit dangereux être injecté et tué y compris des enfants depuis plus d’un an.

Par conséquent, ses ministres de la santé médecin les Docteurs Olivier Véran et François Braun et les présidents du conseil national de l’ordre des médecins les Docteurs Patrick Bouet et François Arnault sont d’autant plus responsables étant donné que c’est leur métier. 

Ils sont responsables de mise en danger de la vie d’autrui, de menace de mort, et d’homicide volontaire sur les mineurs :

  • mise en danger de la vie d’autrui Article 223-1 CP , 1 an prison 15 000€,

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006070719/LEGISCTA000006149828/#:~:text=Le%20fait%20d’exposer%20directement,an%20d’emprisonnement%20et%20

  • non-assistance à personne en danger Article 223-6 CP , 5 ans de prison 75 000€

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000037289588#:~:text=Quiconque%20pouvant%20emp%C3%AAcher%20par%20son,75%20000%20euros%20d’amende.

Et pour meurtre Article 221-2 CP, réclusion criminelle à perpétuité

« Le meurtre qui précède, accompagne ou suit un autre crime est puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

Le meurtre qui a pour objet soit de préparer ou de faciliter un délit, soit de favoriser la fuite ou d’assurer l’impunité de l’auteur ou du complice d’un délit est puni de la réclusion criminelle à perpétuité. »

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006417562

Le tout en bande organisée 

Ces 4 médecins, ce président ne méritent plus la reconnaissance du peuple qui les a nommé.

Ils ont tous trahi la confiance que leur avait accordé le peuple en laissant un produit dangereux être injecté et tué y compris des enfants depuis plus d’un an.

L’ouverture de la vaccination covid aux 6 mois – 4 ans depuis le 19 décembre 2022 caractérise la répétition de leurs erreurs manifestes sur des enfants vulnérables. 

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3396939/fr/covid-19-la-has-ouvre-la-vaccination-des-enfants-de-6-mois-a-4-ans-a-risque-de-formes-grave   

Par conséquent, je demande à la Justice, à la Police, à la Gendarmerie de faire le nécessaire de manière urgente pour activer le principe de précaution qui prévaut pour protéger les moins de 18 ans de ces injections.   

Mr Emmanuel Macron laisse tuer ou blesser, mutiler volontairement des citoyens sur le sol français.

Mr Emmanuel Macron est responsable de mise en danger de la vie d’autrui, de menace de mort, d’empoisonnement et d’homicide volontaire. Il a du sang sur les mains !

Cet homme ne mérite plus la reconnaissance du peuple qui l’a élu et qu’il a laissé sciemment être blessé et tué par ses injections. Il n’est pas capable de protéger son peuple !

Il a trahi son peuple en laissant un produit dangereux être injecté et tué y compris des enfants depuis plus d’un an.

Les responsables politiques doivent faire leur devoir et demander l’activation du principe de précaution chez les moins de 18 ans à l’Assemblée Nationale.

Par conséquent, je vous demande de faire le nécessaire pour mettre en œuvre l’article 68 de la constitution dans la plus grande urgence : « Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. ».

Je pense que nous y sommes largement quand un président tue son propre peuple dans son propre pays…

Mr Emmanuel Macron a manqué à son devoir de protection des citoyens.

Il doit être répudier, arrêter et juger.

Les responsables politiques doivent faire leur devoir et activer l’article 68 de la constitution pour nous protéger.

Il en va de la souveraineté de notre Pays.  Il en va de la vie de nos familles, de nos enfants.

Voilà, je vous ai tout démontré au prix de 3 gardes à vue, deux procès politiques  dont un rappel à la loi, un procès avec relaxe, un procès avec 6 mois de prison avec sursis dont j’ai fait appel, 3 ans d’interdiction d’exercer la médecine dont j’ai également fait appel, et tout le discrédit qui va avec dans les médias…

Veuillez recevoir, Mesdames, Messieurs, mes sentiments les plus dévoués pour La Nation.

Dr Denis AGRET

PS : Il y a des solutions médicamenteuses pour soigner de manière préventive ou curative les personnes injectées que je pourrais proposer officiellement une fois que vous nous aurez écouter, afin d’éviter, de prévenir d’autres morts ou handicapés.

Le programme (en toute humilité)… celui que vous attendez tant… Programme d’aujourd’hui qui évoluera avec vous, avec le temps…

Le « programme » ?

Vous êtes nombreux à me demander « Mais c’est quoi ton programme ? »

Comme je vous l’ai dit, le plus important c’est l’intention qui compte :

La Paix, L’Humanisme, La Santé du peuple, La Vérité

Sans confiance (réciproque), nous ne pourrons rien construire.

candidature aux élections présidentielles avril 2022 France Dr Denis AGRET – YouTube

Si je veux « prendre » cette place, c’est pour rétablir une vraie démocratie, être un bon père de famille, un bon médecin, un repère pour les citoyens, un guide, une lumière, un phare, pour vous éclairer, pour vous rendre conscient de ce que nous vivons collectivement, pour vous rendre conscient de ce que nous sommes en tant qu’Humanité, pour tendre vers le calme, La Paix, une société respectueuse de nos différences.

Si je m’engage, c’est pour vous, pour nous, pour nos enfants, pour leur laisser un beau pays, de belles valeurs, humaines !

Humanisme :

1. Philosophie qui place l’homme et les valeurs humaines au-dessus de toutes les autres valeurs.

2. Mouvement intellectuel qui s’épanouit surtout dans l’Europe du xvie s. et qui tire ses méthodes et sa philosophie de l’étude des textes antiques.

J’ai besoin de votre soutien et de celui tous les parrainages possibles (plus de 40 000 en France sur 101 départements). J’ai besoin de 10 parrainages par département, ce qui me permettra d’être reçu comme candidat à la Présidence. La date de fin d’enregistrement au conseil constitutionnel de ce qu’on m’en a dit est fixé au 15 février 2022. Il nous reste 3 semaines ! c’est beaucoup et peu à la fois. Tout dépend de votre mobilisation.

Aide aux parrainages. Vous êtes mes émissaires ! 😉🙏 – YouTube

J’ai fait un bout du chemin, non sans difficulté, nous ferons le reste ensemble.

Je ne viens pas pour moi, je viens pour nous, pour vous et nos enfants.

Il sera nécessaire que vous soyez tous responsables et conscients de vos paroles et de vos actes.

Mon programme sera le vôtre !

Je n’ai pas de prétention à écrire un programme prédéfini, arrêté y compris avec une équipe.

Comme je l’ai entendu récemment d’un candidat citoyen, « nous avons écrit un programme à 30 (copains). Il faut bien arrêter un programme de toute façon » !!!

En fait, tous ces programmes me rebutent parce qu’écrit dans un coin.

J’ai écouté des programmes, des candidats en qui j’avais confiance pour qui j’ai voté (sauf celui en place !), ils m’ont déçu profondément. Celui en place a trahi ses électeurs et tout son Pays.

Derrière un salaire universel ou un smic à 1900€ (la carotte), ils oublient de vous dire : heures supplémentaires universelles à 40 voir 45h, disparition de vos RTT et de vos comptes épargne temps et vacances à 5 semaines par an parce que vous comprenez c’est la guerre, il y a du déficit, il faudra travailler plus….

Je ne crois plus et je n’ai plus confiance dans les hommes ou femmes politiques, sénateurs, députés en place, etc… qui ne nous ont pas défendu, protégé et en particulier ceux qui ont laissé les soignants se faire virer comme une « normalité ». Ce sont des bonimenteurs.

Je tiens à écrire devant vous que je ne resterais pas plus de 2 ans dans la fonction.

Ce sera une transition pour La France et pour l’Humanité.

Il est évident qu’il faudra revoir la Constitution.

Une piste fort intéressante à vous proposer est celle portée par la Pax Populus dont les articles se trouvent ici. Elle m’a été présentée très récemment.

LA PAX POPULUS.pdf – Google Drive

Denis Agret sur Twitter : « La solution c’est ça ! https://t.co/0NeXoFtloT » / Twitter

La fonction de Président est un outil. Comme tout outil, on peut bien ou mal sans servir.

Il en va de même pour l’outil « démocratie ».

Un marteau peut servir à enfoncer un clou ou à tuer…

La fonction de président est au service du peuple pas contre le peuple.

La démocratie doit être au service du peuple, de chaque citoyen résidant sur le sol français.

Chaque résident sur le sol français peut prétendre à une reconnaissance de la nationalité et doit évidement s’engager à en respecter les règles établies par la loi.

Je serais là pour la bonne santé globale des citoyens, pas pour les rendre malades !

Je ferais des assemblées citoyennes pour proposer des solutions pour reconstruire le Pays !

Je ferais une assemblée citoyenne dans les préfectures des 101 départements pour aborder les solutions autour de : la Santé, l’Education, la Sécurité Police gendarmerie Militaire surveillance de nos frontières, Ecologie Agriculture, Autonomie énergétique, alimentaire, en eau, subsidiarité des Mairies, le rétablissement des régions historiques culturelles, La Justice le droit, le tourisme, sur la démographie, la natalité et la responsabilité majeure des couples qui créé un foyer et donne la vie et l’engagement réciproque que cela créé, etc..

Je veux un traitement économique égal de tous les départements y compris des DOM TOM et de toutes les communes.

Tant de sujets qui nécessitent d’être parlé.

Nous nous réunirons dans les plus grandes salles de chaque préfecture pour vous accueillir, écouter, vous donner la parole, relever les solutions que vous proposerez localement.

Vous détenez les connaissances et les solutions. Il suffira de vous soutenir pour les mettre en œuvre.

J’associerais les Maires courageux de toutes les communes à témoigner de leurs difficultés.

La santé des humains est l’axe majeur.

Nous devons passer par là, prendre soin de nous pour demain prendre soin au mieux aussi de notre Nature, nous en faisons partie.

Le COVID, Coronavirus bien sûr

Masque

Levée de l’obligation des masques dans tous les lieux publics et privés (masque chirurgical et FFP2).

Réalisation et publication d’étude sur la pertinence ou non de port du masque pour prévenir une infection virale

Remboursement de toutes les amendes payées pour non-respect de port du masque ou des mesures de confinement

Gestes barrières

Autorisation de se serrer la main, de se faire la bise, de s’embrasser

Rappel de la nécessité de se laver les mains avec du savon avant de manger, dans toutes les espaces de restauration, dans les WC…

Préconisation de travail à domicile ou d’éviction scolaire temporaire sur prescription en cas de symptômes rhume bronchite fièvre gastroentérite particulièrement pendant les périodes d’épidémie

Tests

Etude sur les critères des tests biologiques sous l’égide de centre de recherche public : sensibilité, spécificité, valeur prédictive positive et négative des tests avec une vraie accréditation.

Prescription de biologie et de test uniquement par les médecins avec critère de pertinence à respecter sinon non remboursé, à la charge du patient et cela pour toute la biologie !

Arrêt des autotests et des tests en pharmacie

Vaccins

Fermeture de tous les centres de vaccination

Publication des chiffres des effets indésirables graves et décès liés aux vaccins grâce au SNDS Système National de Données de Santé, de la CNAM Caissen Nationale d’Assurance Maldaie, ATIH Agentce technique de l’information sur l’hospitalisation.

Relocalisation impérative de nos bases de données de santé sur un serveur national public et non comme actuellement vendu à Google

Big Data santé: aspirées par Google ou stockées dans le SNDS, vos données médicales personnelles sont-elles en danger ? – Le blog de Thierry Vallat, avocat au Barreau de Paris (et sur Twitter: @MeThierryVallat) (thierryvallatavocat.com)

Possibilité pendant encore quelques temps pour ceux qui ont une peur de l’arrêt des vaccins d’être vacciné par les médecins généralistes uniquement sous leur entière responsabilité civile et pénale avec rappel de la nécessité d’informer les patients sur les effets secondaires (une fois les vraies données publiées, le cycle infernal s’arrêtera vite !)

Indemnisation financière des victimes blessées, handicapées, décès (perte de salaire à vie, etc…) et des familles ayant subis les conséquences des vaccins et / ou des victimes du retard de soin pendant les confinements et ou couvre feus.

Covid long

Mon diagnostic : il s’agit d’un syndrome post traumatique « de guerre ».

Il nécessite un accompagnement psychologique fort, type EMDR, TCC 3ème génération, ACT thérapie ou tout autre possibilité de renforcement psychologique et physique.

Sa prise en charge est déjà effective.

L’accompagnement des victimes des vaccins sera également proposé et financé.

Secret Médical respecté

Rétablissement strict du secret médical avec rappel à la loi sur les infractions de violation du secret médical

Questionnement sur « mon espace santé numérique 3422 »

Abolition des questionnaires de santé et examens biologiques et paracliniques avant prêt bancaire

Abolition des surprimes de risque pour l’accès aux prêts bancaires quelque soit les antécédents médicaux.

Vaccins autres

Levée de l’obligation vaccinale

et suivi des maladies en rapport avec ces vaccins DTP Haemophilus influenza, Coqueluche, Hépatite, Pneumocoque, Méningite, Papilloma HPV, Rougeole Oreillons Rubéole, grippe, BCG…

Etude sur les effets secondaires survenus après ces vaccins et publication des résultats.

Recherche

Mise en place d’étude publique encadrée par les CHU, les CIC centres d’investigation cliniques sur l’innocuité et le bénéfice ou non de traitement comme azithromycine, hydroxychloroquine, ivermectine mais également naturopathie Artemisia…

Accompagnement de tous les citoyens vers la vraie santé, vers des « humains biologiques »

C’est ce que j’appelle la Vraie Santé Publique, La Prévention

La politique de prévention est sous financée depuis des décennies.

Notre population souffre du laxisme des gouvernements sur la priorisation de la prévention dans le champ de la santé en particulier sur l’accompagnement des publics adolescents dès 12 – 13 ans, jeunes adultes.

Le tabac représente à lui seul 16 millions de fumeurs et 80 000 décès attribuables par an en France et surtout évitables.

Selon l’OMS, le tabac représente 7 millions de décès par an dans le Monde avec une progression effroyable d’ici 10 ans à 8 millions de décès par an. Il s’agit d’une épidémie ![1]

De plus, une étude Avis relatif au lien entre le tabagisme et la Covid-19 (hcsp.fr) montre le lien statistique entre le tabagisme et l’augmentation du risque de décès en lien avec les infections à coronavirus.

« Enfin, une analyse multivariée des 8910 patients Covid-19 inclus dans un registre international (Surgisphere, 169 hôpitaux de 11 pays), a montré que le tabagisme était un facteur indépendant de décès dans le Covid-19 (9.4% de décès chez les fumeurs, vs. 5,6% chez les non ou anciens fumeurs ; OR=1,79 ; IC 95%= 1,29 – 2,47) [7]. »

L’alcool représente 50 000 décès attribuables et évitables également.

Le tabac et l’alcool sont responsable de 22% des décès attribuables, soit > 1 décès / 5 en France / an attribuable à ces 2 causes !! = 130 000 décès / an, plus de 10 000 décès par mois !!

Les chiffres de morbidité, hospitalisations, handicaps liés à ces causes seront mis en avant afin de responsabiliser les consommateurs sur les risque encourus.

La sédentarité, surpoids obésité 50 000 décès par an et la surconsommation, mauvaise alimentation représente 50 000 décès.

Nous pourrions avoir comme objectif atteignable la diminution de moitié du nombre de morts attribuables au tabac et à l’alcool, à la mauvaise alimentation et à la sédentarité en passant de 230 000 décès évitables par an à 115 000 décès par an. Soyons ambitieux. Cela diminuera la souffrance des familles et de la société.

Bien entendu, il ne s’agit pas de juger le comportement de tel ou tel individu mais de lui permettre de cheminer vers la conscience de chacun, votre conscience intérieure.

Il est important, voir indispensable d’enclencher un cercle vertueux autour de la santé humaine.

Le nombre de consultations dans les services d’urgence a été multiplié par plus de 2 passant de 10 millions à 21 millions de consultations en 20 ans. Si nous ne brisons pas ce cercle vicieux, le besoin en personnel, nombre de lits, infrastructures hospitalières restera croissant, consommation médicamenteuse, etc…

Pour instaurer un cercle vertueux, quelles solutions mettre en œuvre ?

Plus de sport dès l’école. L’OMS préconise une heure de sport quotidien pour les enfants.

Il est donc indispensable qu’à partir du primaire, collèges et lycées, l’emploi du temps prévoit une heure d’activité physique quotidienne.

Ceci participera au développement de métiers dans ce champ qu’il s’agisse d’emplois publics ou privés, éducateurs sportifs, professeurs de sport publics ou privés, danse, psychomotricien…

Proposez aussi le développement du yoga et de la méditation dans nos écoles, collèges, lycées pour apaiser, apprendre à la concentration et renforcer l’estime de soi.

L’enveloppe dédiée à la prévention dans le PLFSS n’excède pas 1% sur les 200 milliards de dépense de santé annuel.

Il conviendrait de financer au moins 20 milliards consacrés à la prévention et très rapidement 50 milliards et/ou à travers les autres ministères sport, éducation, travail pour atteindre le plus rapidement l’objectif de diminution de la mortalité évitable de 1150 000.

La prévention aura bien sûr des impacts très positifs sur l’économie des entreprises, comme cela a été rappelé sont responsables de la santé des salariés. Cela diminuera très rapidement les dépenses liées aux arrêts maladie, aux accidents de travail et permettra un allégement des charges sociales etc…

En contrepartie les champs de l’agriculture biologique et locale, les emplois autour du sport, APA, bien être se verront développer et devenir de nouvelles opportunités professionnelles.

Exemple réalisé : La prévention ça marche

La MORTALITE ROUTIERE

  • pic mortalité routière 1972 : 18 034 morts
  • 2017 3 500 décès
  • Mortalité divisée par 5!!!

La santé mentale

Le yoga dont fait partie la méditation apporte ces preuves quotidiennement de l’apaisement qu’il apporte et de l’intérêt autour du renforcement de la confiance en soi, de la régulation des émotions (diminution des rechutes dépressives), de l’entretien d’une activité physique régulière…

Le yoga et les CAM ou MAC Médecine alternative et complémentaire sont reconnus par les instances ministérielles dans tous les pays anglosaxons avec de grands résultats.

Il est indispensable d’investir ces champs afin de les adapter à notre culture, de les évaluer sur le long terme sur la santé globale de notre population.

Des moyens importants seront mis en œuvre pour l’amélioration, la reconstruction des hôpitaux DOM TOM Corse.

Recherche publique :

Financement de la recherche publique+++ sociale +++ (étude sur les nouveautés métiers

Étude et financement des CAM Complementary Alternativ Medecin : Médecine Alternative et Complémentaire

Tous les soins pouvant amenés l’individu à retrouver une bonne santé mentale et physique seront remboursés et évalués.

Liste non limitative : ostéopathie, acupuncture, homéopathie, hypnose, sophrologie, naturopathie, herboristerie, médecin chinoise, médecine ayurvédique, yoga yogathérapie, shiatsu, qi gong, tai-chi, coaching sportif, activité physique adaptée (APA), également arts martiaux et aussi art thérapie, animaux, musicothérapie…

Etude encadrée sur le jeûne et sur le potentiel créateur de cellules souches, indifférenciés permettant le renouvellement cellulaire.

Le Pr Bruno Fallisard a déjà publié des études sur l’évaluation de ces champs.

Il faudra bien sûr un contrôle de ces pratiques professionelles en fonction du retour des citoyens sur les praticiens.

Etude sur la santé ou la morbimortalié et l’espérance de vie des populations en « bonne santé »

Financement publique pour étudier la pharmacovigilance et les effets secondaires en terme de morbimortalité, publication sur les médicaments et lever d’autorisation dès que risque > bénéfice

L’alimentation saine et raisonnée est la base du bien être aussi…

Vous voyez le programme est tellement énorme, immense à écrire… Nous l’écrirons ensemble.

J’ai confiance dans l’Avenir, j’ai confiance en vous, en votre volonté de tendre vers le meilleur, de vivre en Paix avec nos différences.

Une fois que j’aurais pris soin des citoyens, des humains vivants sur le sol français, j’aurais accompli une grande mission, celle que j’ai toujours mené en tant que médecin urgentiste, santé publique et tout particulièrement aussi en réinformant sur les effets indésirables des vaccins.

Je suis là pour vous soutenir.

Je ferais tout mon possible pour que chaque citoyen ait un toit digne de ce nom et un emploi parce que l’emploi est indispensable pour trouver un sens à sa vie et ainsi subvenir à ses besoins.

Je vous remercie pour votre attention et à très bientôt en réel !

Dr Denis AGRET

  1. https://www.who.int/fr/news-room/detail/26-07-2019-who-launches-new-report-on-the-global-tobacco-epidemic L’OMS présente un nouveau rapport sur l’épidémie mondiale de tabagisme

Relation de cause à effet établi statistiquement entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de myocardite et péricardite chez les personnes de 12 à 50 ans en France

Relation de cause à effet établi statistiquement entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de myocardite et péricardite chez les personnes de 12 à 50 ans en France

Dans cet excellent article produit par notre gouvernement et les instances qui le servent, la CNAM : Caisse Nationale d’Assurance Maladie et l’ANSM Agence Nationale de Sécurité du Médicament , vous pourrez lire et constater l’association statistique prouvée entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de myocardite et péricardite chez les personnes de 12 à 50 ans en France.

Association entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de myocardite et péricardite chez les personnes de 12 à 50 ans en France | L’Assurance Maladie (ameli.fr)

Il s’agit d’une étude cas témoin sans précédent qui a été totalement caché, enterré par les médias.

La seule chose qui a été mise en avant est : « De façon rassurante, l’évolution clinique des cas de myocardite et de péricardite apparaît généralement favorable. Sur la période étudiée, aucun décès n’a été rapporté parmi les personnes hospitalisées pour une myocardite ou une péricardite suite à la vaccination. ».

Cette phrase est totalement fausse et ne fait aucunement état du détail de la relation de cause à effet largement établi statistiquement.

L’évolution de myocardite comme dans cet article est plus qu’incertaine à moyen et long terme et peut conduire à des aggravations cardiaques cliniques pouvant entrainer des handicaps majeurs voir des décès.

Par exemple des complications : insuffisance cardiaque gauche, arythmie fibrillation auriculaire ou ventriculaire, cardiomyopathie dilatée, voir décès par fibrillation ventriculaire ou insuffisance cardiaque

Myocarditis and inflammatory cardiomyopathy: current evidence and future directions – PubMed (nih.gov)

« le nombre de cas apparaît peu fréquent au regard du nombre élevé de doses administrées ». Cette phrase est également fausse étant donné que le nombre de dose réellement administrée, le dénominateur est faux.

En effet, de très nombreux médecins, pharmaciens, infirmiers ont faussement injectés les patients, soit en leur administrant pour protéger leurs patients du sérum physiologique, soit en renseignant simplement les patients (nom, prénom, date de naissance, numéro de sécurité social) dans le logiciel de l’assurance Maladie https://vaccination-covid.ameli.fr/

Il conviendra demain de demander aux français et aux médecins, sans risque de sanction, de faire une déclaration sur l’honneur qu’ils n’ont pas reçu le vraie produit mais on bénéficiait d’un faux afin de rétablir les vrais données de personnes réellement injectées avec ARNm.

Pour 6 millions de personnes adultes de plus de 18 ans, chiffre publié par la DGS en décembre 2021, au moins deux fois plus de personnes ont bénéficié de fausse déclaration gratuite (y compris par des agents de la CNAM!) ou payante. Ceci nous amène à au moins 18 millions d’adultes ont reçu zéro dose.

Le nombre de moins de 18 ans en France est de 15 millions, il y a au maximum un million de mineurs vaccinés, ceci nous amène à 14 millions de zéro dose chez les moins de 18 ans.

Au total, au moins 32 millions de français n’ont pas reçu d’injection à ARNm !

« Depuis juillet 2021, les myocardites et les péricardites sont considérées comme des effets indésirables pouvant survenir suite à une vaccination contre le COVID-19 par un vaccin à ARN messager »

Bizarrement, c’est en juillet que j’ai fait la vidéo avec Céline Caron sur son fils victime d’une myocardite grave ! (20+) Facebook

La période de cette étude est très restreinte : entre le 12 mai et le 31 août 2021.

Parmi les 919 cas de myocardites, 32,9% avaient été exposés à une vaccination récente par un vaccin à ARNm

Pour l’ensemble de la population, le risque de myocardite était augmenté dans les sept jours suivant la vaccination pour les deux vaccins (Tableau 2).

Dans les analyses multivariées, l’odds-ratio associé à l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech est de 1.66 [intervalle de confiance à 95% : 1.16-2.37] pour la première dose et 6.88 [5.28-8.96] pour la deuxième dose. L’odds-ratio associé à l’administration du vaccin Moderna est de 2.76 [1.26-6.04] pour la première dose et 25.8 [15.8-42.1] pour la deuxième dose.

Le risque de myocardite lié à la vaccination était particulièrement marqué chez les hommes de 12 à 29 ans (Tableau 4). Parmi eux, ce risque était augmenté dans les sept jours suivant les deux doses du vaccin PfizerBioNTech (OR = 2.1 [1.3-3.5] pour la dose 1 et 10.9 [7.6-15.8] pour la dose 2) et la deuxième dose du vaccin Moderna (OR = 79.8 [29.8-213.4]).

« Plusieurs arguments plaident en faveur de la nature causale de l’association entre l’exposition aux vaccins à ARNm et les risques de myocardite et péricardite. Premièrement, l’ampleur des mesures d’association apparait élevée après ajustement sur les antécédents de chacune de ces pathologies et d’infection par le SARS-CoV-2. Deuxièmement, l’excès de cas intervient dans une période de faible circulation des virus respiratoires courants connus pour être associés au risque de myocardite. Troisièmement, pour les deux pathologies, le délai de survenue après l’exposition au vaccin est très court, notamment après la deuxième dose. Quatrièmement, dans la majorité des cas, l’association avec la pathologie n’est plus retrouvée passés sept jours après l’exposition. Enfin, nos résultats sont concordants avec ceux rapportés en France par le système de pharmacovigilance et dans d’autres pays à partir de sources de données variées, à la fois quant aux caractéristiques et à l’évolution des cas, aux catégories de population concernées et à la relation temporelle entre exposition et évènement, suggérant un mécanisme sous-jacent uniforme [10] ; et également quant au risque particulièrement marqué du vaccin Moderna. »

Les conclusions de cette étude qui date de novembre 2021 montrent un surrisque majeur lié à la vaccination que cela soit pour les myocardites ou les péricardites.

Ces conclusions auraient dû et devraient toujours entrainer l’activation du principe de précaution et l’arrêt de toute vaccination chez les populations de 12 à 50 ans !

Il est donc indispensable qu’à la lecture de ce texte et de ma vidéo, les responsables politiques députés, sénateurs demandent instamment l’arrêt en France de la totalité de ces vaccins et la démission des personnes responsables.

Il conviendra de refaire la même étude sur toute la période de la campagne de vaccination de janvier 2021 à décembre 2021 !

Il est indispensable de refaire la même étude sur l’Association entre les vaccins Covid-19 à ARN messager et la survenue de Décès chez les personnes de 12 à 50 ans en France !!!

Signé Dr Denis AGRET

Mortalité INSEE au 07/04/2021

https://www.facebook.com/denis.agret.7/posts/1071197073370556

07/04/2021 194 307 décès

(07/04/2020 190 932 décès)

07/04/2019 181 643 décès =

+ 12 664 décès ! / 2019 , soit + 3 894 décès par mois ! / 2019

Le gouvernement vous protège… il a du raté son objectif de « santé publique » !

L’excès de mortalité + 12 664 décès au 07/04/2021 par rapport à 2019 démontre l’échec total de la « soit disant » politique de santé publique menée par le gouvernement en place.

Cet excès de mortalité toute cause ne peut se résumer au « coronavirus ».

Il est indispensable de faire la lumière sur les causes de mortalité avec le PMSI, programme de médicalisation du système d’information, qui alimente la base nationale des données de santé. https://www.snds.gouv.fr/SNDS/Accueil

Les causes de mortalité de cet excès sont multiples et devront être apporté de manière transparente à la population, hommage aux victimes.

Best Of Dr Denis AGRET

Mécanisme d’aggravation pulmonaire

Effet du masque chirurgical

Covid Santé Publique France

Chiffre Mortalité INSEE

Chiffre Mortalité Fondation Partage et Vie

Effets indésirables graves et décès post vaccination Covid

Principe de signalement des effets indésirables et des décès

Mesure d’éviction inepte des enfants en cas de « cas contact » par l’assurance maladie

LA vérité : preuve que le Président a été prévenu = dissimulation de preuve : Pénal

Lien entre vaccin Covid (AstraZeneca) et la survenue de thromboses , donc lien avec décès par thrombose (dont AVC thrombotique)

Ça y est, c’est écrit depuis hier !

https://ansm.sante.fr/informations-de-securite/vaxzevria-covid-19-vaccine-astrazeneca-lien-entre-le-vaccin-et-la-survenue-de-thromboses-en-association-avec-une-thrombocytopenie

Le lien entre le vaccin et la thrombose « est considéré comme plausible » !

Bien que de tels effets indésirables soient très rares, leur fréquence dépasse ce que l’on pourrait attendre dans la population générale !!!

DONC LE LIEN ENTRE LE VACCIN ET LE DÉCÈS par THROMBOSE (dont AVC THROMBOTIQUE) .. est aussi « plausible »!

Dans les effets indésirables GRAVES de Pfizer et de Moderna il y a des thromboses = des caillots qui bouchent la circulation sanguine (AVC, embolie pulmonaire, phlébite, infarctus du myocarde) et des hémorragies !

Tableau des effets secondaires graves de Pfizer, Extrait du rapport du 16/04/21

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-02-04-2021-au-08-04-2021

Je dis STOP A TOUS LES VACCINS COVID !

C’est dangereux et cela fait 3 mois que j’alerte à ce sujet !

et même pas efficace car il y a 133 Covid 19 après vaccin Pfizer ! donc vous n’êtes pas protégé ! LOL !

RISQUES >>>> bénéfices = STOP !!!

#AnthonyRio Mort pour La France, ma pensée t’accompagne ainsi que ta famille dans la douleur qu’est la leur ! Je vous soutiens pour faire la lumière sur ces vaccins et éviter d’autres décès et infirmités, handicaps résultant de ces vaccins chez des personnes jeunes non à risque d’une aggravation liée au coronavirus.

https://www.exclusif.re/Anthony-Rio-24-ans-est-il-mort-apres-avoir-ete-vaccine-avec-AstraZeneca_a1619.html

DE PLUS

Cette vidéo est mensongère, malhonnête, irrespectueuse.

Cette médecin qui est présentée comme infectiologue et chercheuse devrait être mise au placard ! Le média qui relaye aussi !

Pour une chercheuse, elle a du mal chercher sur les rapports de l’ANSM !

Elle dit que le vaccin a une très bonne tolérance : « les vaccins sont très bien tolérés ».

Elle ne fait pas son devoir d’information libre (corruption, conflit d’intérêt ?) et éclairé sur les effets indésirables graves et les décès post vaccin.

Elle n’en parle pas, elle élude le problème. C’est du mensonge !

Les vrais chiffres :


Pfizer au 09/04 rapport ANSM :

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-26-03-2021-au-01-04-2021

8 513 822 de doses, soit 72% des vaccinés,

3 117 effets indésirables GRAVES soit

1 effet indésirable grave tous les 2 732 vaccinés (AVC, embolie pulmonaire, phlébite, infarctus du myocarde, hémorragies…. liste non exhaustive : au choix) et

386 décès qui représentent 88% des décès (n = 436) de tous les vaccins,

1 décès tous les 22 000 vaccinés bien plus de « chance » qu’au loto !

Donc Pfizer est très loin d’être bien toléré !

Il est urgent d’arrêter tout cela.

Les 6 à 55 ans ont zéro risque de décès avec le coronavirus.

Les virus circulent sur la planète notamment par les masses océaniques (voir la page virus Wikipédia Dans l’eau de mer, la concentration en particules virales est de 106 à 108 particules par millilitre https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus ) et aucun humain n’est responsable de la transmission d’un quelconque virus !!!

Le risque de décès après vaccination est supérieur à 1

donc il faut arrêter cet essai clinique fourre tout en phase 1, 2, 3 !

L’histoire des variants continue de propager la peur : L’histoire le montrera.

Si vous séquencez l’ADN de deux humains, vous aurez 2 ADN différents, variants, mutants comme vous voulez.

Il en va de même lorsque vous séquencez l’ARN de 2 virus, qui mute souvent en plus.

On a jamais autant séquencé l’ARN des virus, donc oui on trouve de l’ARN différent !

Sur la page virus à ARN Wikipédia, voici le message :

Taux de mutation : Les virus à ARN ont en général un taux de mutation élevé, à défaut d’ADN polymérase susceptible de repérer et corriger les erreurs, et sont donc incapables de procéder à la réparation de l’ARN du matériel génétique endommagé.

De plus il est indiqué que : Bien que l’ARN mute en général rapidement, un travail récent a révélé que le virus du SRAS et des virus à ARN apparentés contiennent un génome qui mute très lentement par rapport à ce qui serait attendu si les mutations n’étaient pas contrôlées du tout9.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_%C3%A0_ARN

Avis aux virologues indépendants et intègres et courageux.

Information sur les vaccins Covid-19: EFFETS INDÉSIRABLES GRAVES ET DÉCÈS POST VACCINATION FRANCE

Les chiffres de mortalité et d’effets indésirables graves et de décès après vaccination progressent de manière très inquiétantes dans notre pays.

Comme vous le savez, le corps médical est tenu par la loi d’informer les patients des risques liés à la prise d’un quelconque médicament.

Je fais donc mon devoir de médecin en informant tous les français de ceci.

Je considère que je fais honneur au corps médical et que je l’informe à partir des données publiques de Santé Publique France et de l’ANSM Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

Un très bel article de 2019 du CNOM !

https://www.conseil-national.medecin.fr/medecin/sante-publique/prescrire-medicaments-traitements

Le développement de l’information en santé, en particulier sur Internet, peut conduire vos patients à réclamer la prescription d’un médicament ou d’un traitement. Toutefois, une prescription de complaisance est répréhensible. Votre patient pourrait être le premier à en souffrir, à le regretter, voire à vous le reprocher. Il est de votre responsabilité d’expliquer pourquoi ce médicament ou ce traitement s’applique ou non à son état de santé.

Une responsabilité civile et pénale

Vous, médecins, devez apporter la preuve que vous aviez bien informé votre patient des risques de la prescription

Définition des phases 1, 2,3 dans les essais cliniques

Le site clinicaltrial.gov de la bibliothèque nationale de Médecine a rendu public que Le laboratoire Pfizer mène un essai de phase 1 2 3 sur une étude visant à décrire l’innocuité (Qualité de ce qui n’est pas nuisible ) , la tolérance, l’immunogénicité et l’efficacité des vaccins ARN contre le covid 19.

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04368728

D’après le site

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/medicaments/le-circuit-du-medicament/article/le-developpement-du-medicament

https://www.codes-et-lois.fr/code-de-la-sante-publique/toc-produits-sante-produits-pharmaceutiques-medicaments-usage-h-2cffebf-texte-integral

La Phase I  est censée être une étude de l’évolution de la molécule testée dans l’organisme en fonction du temps (cinétique) et analyse de la toxicité sur l’être humain. Cette phase est menée sur un petit nombre de personnes volontaires et non malades (volontaires sains)

La Phase II consiste à l’administration du médicament à un petit nombre de patients pour rechercher la plus petite dose efficace et observer des effets secondaires nocifs en utilisant différentes doses

Donc au premier décès, nous sommes tenu d’

  • arrêter immédiatement l’essai clinique et faire l’analyse des causes de décès que ce soit en phase 1 ou 2, et
  • pratiquer l’autopsie, avec le consentement de la famille et l’analyse biologique et immunologique.

Exemple du décès en janvier 2016 suite à utilisation de BIA 10-2474

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/01/15/24502-essai-clinique-tourne-drame-rennes

et au rapport cité dans l’article du Monde

https://www.lemonde.fr/sante/article/2016/10/11/essai-clinique-de-rennes-un-drame-en-cinq-questions_5011900_1651302.html

Accident survenu le 10 janvier 2016 : Un «volontaire sain» engagé dans un essai clinique en état de mort cérébral au CHU de Rennes est décédé le dimanche 10 janvier après-midi

L’essai a été interrompu le 11 janvier, prévoyait 128 volontaires.

Le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) indique : « En premier lieu, la question du bien-fondé même de l’essai a été soulevée. La valeur ajoutée potentielle du produit dans l’arsenal thérapeutique pouvait être mise en doute aux yeux de certains experts. Le protocole évoquait ainsi une panoplie très large de bénéfices thérapeutiques potentiels futurs sans argumenter l’apport spécifique attendu du produit par rapport à d’autres molécules. Dans ces conditions, la décision d’exposer des volontaires aux risques par définition non totalement prévisibles d’un médicament expérimental pouvait poser question. »

La question du bienfondé de la vaccination chez des populations jeunes de moins de 65 ans non à risque du coronavirus se pose alors.

La balance bénéfice / risque (effets indésirables graves et décès après vaccin) se pose.

Je cite le professeur Toubiana qui témoigne que «  les moins de 65 ans n’ont eu aucune surmortalité » lié au coronavirus, « les moins de 65 ans, ça représente 80% de la population ».

https://www.youtube.com/watch?v=J1F-oVVf8fI à la minute 6’52

Alors pourquoi vouloir leur faire prendre un risque lié au vaccin ?

Données issues des rapports publics ANSM du 02 et du 09/04/2021

A ce jour, Pfizer représente le vaccin le plus utilisé en France 72% des vaccinés.

Malgré le détournement du regard des médias vers Astrazeneca 21% des vaccinés qui n’est pas le plus létal (1,8 décès / 100 000, cf tableau infra), il est indispensable de regarder les effets secondaires graves et les décès avec Pfizer (4,5 décès / 100 000) qui représente 72% des vaccinés et 88% des décès, soit n= 386 .

Au total 11 769 823 vaccinés dont 5 552 effets indésirables graves et 438 décès, dont un décès après vaccination chez un interne en médecine de 24 ans, qui faut-il le rappeler, faisait donc partie de la population à risque 0.

Ce qui donne comme ratio :

  • 1 effet indésirable grave pour 2 127 vaccinés, ce qui est colossal.

Les effets indésirables graves comprennent entre autres : phlébites, embolies pulmonaires, AVC thrombotiques et hémorragiques, hémorragies, CIVD consommation intravasculaire disséminé et TVSC thromboses sinus veineux cérébral, infarctus du myocarde, SDRA, chocs allergiques graves anaphylactiques…

Alors que les effets du coronavirus se limitent à des pneumopathies bactériennes et des SDRA.

  • 1 décès pour 27 000 vaccinés. Nous sommes très très loin de l’innocuité. Vous avez plus de chance de mourir du vaccin que de gagner au loto, 1 chance sur 2 000 000 au rang 2, 1 / 19 000 000 au rang 1.

Tout essai clinique en phase 1 ou 2 avec un décès doit être arrêté ! DONC STOP !

Le nombre de vaccinés a progressé en 1 semaine de + 20% de 9 millions à 11 millions faisaient courir des risques d’effets indésirables graves et de décès à des populations très mal informées et ne risquant que très très peu de mortalité lié au corona : 93% des décès concernent les plus de 65 ans avec 65% de comorbidités déclarées.

01/04/21 (publié le 09/04) Nb de vaccinés cumulés Nb effets indésirables  Nb effets indésirables GRAVES Nb décès effets indés. GRAVES /10 000  DECES /100 000   
Pfizer (BioNTech Comirnaty) 72% des doses 8 513 822 13 485 3 117 386 3,7 4,5 1 DC pour 22 000 vaccinés
Astrazeneca (renommé Vaxzevria) 21% 2 454 840 9336 2293 44 9,3 1,8  
Moderna 7% 801 161 730 142 8 1,8 1,0  
TOTAL 11 769 823 23 551 5 552 438 4,7 3,7 1 DC pour 27 000 vaccinés
Evolution en % par rapport à semaine N-1 20,2 16,8 14,5 13,5 -4,7 -5,6 1 eff. graves pour 2 127 vaccinés
  1 minute pour vacciner   2 heures pour remplir un formulaire d’effet indésirable    

D’une part, l’évolution du nombre de vaccinés croit à une vitesse très inquiétante +20% en une semaine, soutenue par une logistique colossale notamment financière qui incite les médecins 420 € pour 4 heures, dentistes 280€, infirmières 220€, vétérinaires 160€ à vacciner !

D’autre part les CPV, centres de pharmacovigilance, débordés par l’afflux de signalements ne peuvent plus renseigner de manière satisfaisante ces effets indésirables graves et décès ce qui conduit à une « baisse » relative en pourcentage des effets indésirables graves et des décès, ce qui est faussement rassurant, du fait du manque de moyens humains et financiers sur les CPV.

On voit bien que les moyens engagés pour vacciner sont énormes alors que les moyens engagés pour recenser les effets indésirables grave et décès restent insuffisants.

Pour information, le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/ permet de signaler les effets indésirables graves et les décès.

Pour vacciner il faut une minute, pour signaler il faut minimum une heure, le temps de collecter toutes les données cliniques, et les saisir !

https:/ /solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_patients_declaration_ei.pdf

Il est indispensable de renseigner la date et l’heure de la vaccination et de l’évènement grave ou du décès pour pouvoir estimer l’imputabilité intrinsèque chronologique.

L’imputabilité établit la relation de cause à effet entre chaque médicament... et la survenue d’un événement… déterminé.

Plus l’évènement survient précocement après l’injection, plus il est suspect d’être en rapport avec cette injection.

On peut d’ores et déjà incriminer une imputabilité chronologique d’après les rapports ANSM étant donné que 68,5% des effets surviennent dans les moins de 24h et 84% surviennent dans les moins de 4 jours !

L’imputabilité est donc très grande !

EN CONCLUSION

Vaccin en phase de « test » phase 1 et 2 si un décès survient, on devrait arrêter l’essai !

Pfizer 72% des vaccinés, Astrazeneca 21%, Moderna 7% soit 11 770 000 vaccinés !

Dont 1 effets indésirables graves pour 2 127 vaccinés, ce qui est colossal. Les effets indésirables graves comprenant phlébite, embolie pulmonaire, AVC thrombotique et hémorragique, hémorragie, infarctus du myocarde, SDRA, choc allergique grave anaphylactique…

1 décès pour 27 000 vaccinés . Nous sommes très très loin de l’innocuité.

Tout essai clinique en phase 2 avec un décès doit être arrêté ! DONC STOP !

Pour vacciner il faut une minute, pour signaler il faut minimum une heure, le temps de collecter toutes les données cliniques, et les saisir !

Trop de moyen financier et humain sur la vaccination et pas assez sur le recensement des effets indésirables graves et des décès.

La vaccination, toutes marques confondues, doit être stoppée au moins un mois = PRINCIPE DE PRECAUTION

La HAS recommande à ce stade de n’utiliser le vaccin AstraZeneca que pour les personnes âgées de 55 ans et plus compte tenu du risque de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) et de thrombose veineuse cérébrale (TVC) chez les personnes de moins de 55 ans.

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3244305/fr/covid-19-la-has-recommande-d-utiliser-le-vaccin-d-astrazeneca-chez-les-55-ans-et-plus

Compte tenu des 3 117 effets indésirables graves de Pfizer, il semble logique de suspendre également ce vaccin chez les moins de 55 ans.

Monsieur le président Emmanuel Macron, Je veux bien postuler comme ministre de la Santé ! Vous devez demander la démission de Mr Olivier Véran et de votre chef de cabinet Brice Blondel !

A Monsieur le président Emmanuel Macron, Je souhaite rappeler que tout l’enjeu de la science repose sur le contradictoire.

Ainsi est-il de l’intérêt de tous d’intégrer des personnes comme moi, c’est-à-dire, non convaincues par le consensus actuel.

En témoigne votre lettre ci-dessous Mr Le Président, vous pouvez encore changer d’équipe !!!

Avec mes salutations respectueuses.